1950 - 1969 / Direction G. DAUX

Vie intérieure

1962

Création d'un poste de bibliothécaire attitré, et, en 1966, d'un poste de sous-bibliothécaire.

1962-1964

Construction d'un nouveau bâtiment, pour abriter les services techniques qui commencent à se développer avec un personnel recruté localement (photothèque, planothèque, bureau de dessin).

Activités scientifiques

Un certain nombre d'entreprises nouvelles sont lancées sur les chantiers traditionnels (Délos, Malia, Thasos), et l'École remet en activité des sites où elle avait déjà fouillé, comme Argos, Dikili Tash, Latô.

1952

Reprise des fouilles sur l'agora d'Argos.

1961

Fouilles franco-grecques du tell néolithique de Dikili Tash. Fouilles des quartiers d'habitation Nord de Délos.

1962

Fouilles d'urgence de Médéon de Phocide, sur le site de la future usine d'aluminium de Péchiney-Aluminium de Grèce.

1966

Début des fouilles du quartier protopalatial de Malia (quartier Mu).

1967

Reprise des travaux sur le site historique de Latô (Crète).

1968

L'EFA apporte son soutien à la fouille-pilote de la grotte néolithique de Kitsos (Laurion).

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Delphes - Sanctuaire d'Apollon - 15917

INSCRIPTION DEDICACE DE L'AURIGE BLOC FACE ANTERIEURE
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

TANAGRA-5962
Dans la région de Tanagra antique, A. Charami (IXe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) a mené en 2007 une fouille et des travaux de restauration sur une tombe de type macédonienne, connue depuis 1895 et qui se trouve à l’intérieur de la zone de l’aéroport militaire. Les travaux ont révélé une tombe de type macédonien, à dromos en escalier à dix marches (long. 5 m ; larg. 0,70-1,10 m) et à chambre funéraire unique voûtée (fig. 1-2). Le monument est orienté Nord-Est/Sud-Ouest, avec l’entrée au Nord-Est. Il est construit en appareil régulier de blocs de poros ; le sol est en terre compacte et la chambre (11,45 m2) était fermée par une porte en marbre à double battants dont trois fragments avaient été transportés au Musée de Schimatari dès le XIXe s. À l’intérieur de la chamb
....
Consulter la Chronique des fouilles