Projet d'établissement
./images/administratif/ministere-Enseignement-superieur.jpg
Placée sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, l’École française d’Athènes (EFA) a le statut d’établissement public, scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) régi par le décret statutaire commun aux cinq Écoles françaises à l’étranger n° 2011-164 en date du 10 février 2011, qui renforce l’autonomie et la gouvernance de chacune d’entre elles. Le conseil d’administration devra jouer le rôle prévu par les nouveaux statuts.
L’établissement, développe en Grèce et à Chypre, où il dispose de missions permanentes, ainsi que dans les Balkans, des recherches dans toutes les disciplines des sciences humaines et sociales, en particulier l’archéologie et l’histoire, de la Préhistoire à nos jours. L’objet de l’activité scientifique de l’École est traditionnellement l’étude de l’hellénisme et des espaces géographiques où il s’est diffusé, des origines à nos jours. L’EFA est un lieu d’échanges entre les chercheurs spécialistes de ces questions.
 

Plus d'infomations sur le contrat quinquennal 2017-2021 sous peu...

 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Delphes - Sanctuaire d'Apollon - E1891

Aurige, bronze, détail du visage.,
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

THÈBES. - Pyri, Tumulus de la colline d'Ampheion-5961
À l’Ouest de Thèbes, dans la région de Pyri, V. Aravantinos , K. Psaraki et I. Fappas (IXe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques et XIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) ont effectué en 2007 des sondages complémentaires sur un site déjà exploré au début des années 70, le tumulus de la colline d’Ampheion, sur lequel on avait exploré un tumulus en briques et une tombe à ciste. Les nouvelles recherches ont révélé la stratigraphie de la colline : la couche supérieure est composée de briques crues de tailles et de formes diverses et de terre de couleur marron ; cette couche est suivie d’une couche dure de sédiments de couleur marron clair d’une épaisseur de 0,70 m au centre et de 0,15 m sur les bords ; enfin, une couche de sédiments rouge recouvrent la roche.
....
Consulter la Chronique des fouilles