Stages professionnels


Dans le cadre de son dispositif de formation, l’EFA peut accueillir des étudiants inscrits dans un cursus de formation professionnelle, qui ont l’obligation d’effectuer un stage « professionnalisant » au cours de leur cursus ou à la fin. Ce dispositif concerne des étudiants qui se destinent à des métiers liés à l’archéologie : topographie, restauration, architecture, dessin, mais aussi des spécialistes d’archivistique. La durée du stage, d'un mois au minimum, varie selon la mission confiée au stagiaire.
 


 

Conditions de candidature

Les candidats doivent être inscrits à un niveau d’études correspondant au Master 1 et au-delà. Pour les stages se déroulant sur le terrain, ils doivent présenter les conditions physiques requises.
 

Candidatures

L'EFA adresse en janvier un appel à candidatures aux établissements formant les professionnels dont elle aura éventuellement besoin pour les campagnes de terrain de l’année.

Les dossiers de candidature doivent comprendre :

  • une fiche de candidature (saisie en ligne)
  • un curriculum vitae
  • une lettre de motivation
  • une lettre de recommandation d’un responsable de la formation dans laquelle est engagé le candidat.

L’envoi des dossiers de candidature se fait par voie électronique, en pièces attachées à un message adressé à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
Un accusé de réception est envoyé dès réception de ce message.
 

Sélection des stagiaires en formation professionnelles

Les candidatures sont examinées par la Direction, la Direction des études de l’EFA, en concertation avec les responsables des opérations scientifiques susceptibles d’accueillir le stagiaire et le maître de stage concerné.
 

Convention de stage professionnel

Pour chacun des candidats retenus, les modalités du stage sont arrêtées avec l’établissement d’origine. Le stage se déroule toujours sous la responsabilité d’un professionnel (restaurateur, ingénieur topographe, architecte, conservateur…) appartenant au personnel de l’EFA, ou, le cas échéant travaillant sous contrat avec l’EFA, ou encore appartenant aux personnels du Ministère de la Culture grec.
Une convention de stage est signée entre l’EFA et l’établissement de formation.
 

Modalités de séjour

Les stagiaires en formation professionnelle perçoivent une allocation forfaitaire (voir le barème ci-après), destinée à couvrir leurs frais de transport jusque sur le site où ils interviennent, ainsi que leurs frais de bouche. Ils sont hébergés gracieusement sur les sites où ils sont appelés à travailler. Dans la mesure des disponibilités d’accueil et si leur voyage nécessite un passage à Athènes, ils peuvent être hébergés à la Maison des hôtes à Athènes : cet hébergement est payant (12 € ou 14 € par nuit).
 

Rapport / évaluation

Dans le mois qui suit la fin de leur séjour à Athènes, les stagiaires en formation professionnelle sont tenus d’adresser à la Direction des études et à leur maître de stage un rapport sur leur activité (10 000 caractères maximum, espaces compris).
Le cas échéant, le maître de stage transmet à la Direction des études de l’EFA l’évaluation dans la forme prévue par la convention de stage.
La Direction des études de l’EfA transmet le rapport de stage et l’évaluation à l’établissement d’origine de l’étudiant.

 

ARCHIMAGE : les dernières images

Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

PLATAMONAS. - Rema Triantaphyllias-5788
Près de la commune de Platamonas, M. Mytéletsis (XXVIIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) a mené en 2009 une fouille au lieu-dit Réma Trantaphyllias et a mis au jour les vestiges d’une ferme, dont trois phases de construction datées entre la fin de l’époque classique et le début de l’époque hellénistique sont attestées (fig. 1). Si le plan précis de l’ensemble n’a pas pu être établi, les sols des trois phases de l’installation agricole étaient en terre foulée, souvent sur un substrat de gravier, et le toit était recouvert de tuiles laconiennes. On y a découvert notamment un foyer circulaire maçonné en fragments de tuiles et des fosses de fixation pour des pithoi. Un pavement et d’autres aménagements d’égalisation du sol (remblayages) ont également été mis en évidence. L
....
Consulter la Chronique des fouilles