Atelier Christianismes


Atelier Histoire comparée et connectée des christianismes orientaux (XVIe-XIXe s.)

Les christianismes orientaux ont connu des évolutions comparables, mais leurs historiographies respectives n’ont jamais été reliées. Le but de ce projet est :
  • de comparer les changements dans ces différentes Églises et aires culturelles à partir d’un certain nombre de critères (production de livres, précisions dogmatiques, ordres monastiques…)
  • d’étudier les différentes formes de connexion entre l’Orient et l’Occident (catholique et protestant), mais aussi entre Est et Est.

Axes de recherche : aires culturelles dans la longue durée, études du religieux, érudition, tradition et histoire des textes.


Cet Atelier fait partie des projets retenus pour l'année 2016-2017 dans le cadre de l'appel lancé par l’Établissement public Campus Condorcet pour soutenir des actions de coopération scientifique.

Les ateliers se dérouleront à Paris.


Voir tous les Ateliers Histoire comparée et connectée des christianismes orientaux : programme 2016-2017


Responsables :
Bernard HEYBERGER - EHESS
Vassa KONTOUMA -  EPHE

Partenaires :
EPHE
CERCEC (UMR 8083)
CERHIC (Université de Reims)
École française de Rome
École française d'Athènes
Radboud University, Nimejen (NL)
Université de Barcelone
Université européenne, Budapest
Université de Macédoine, Thessalonique
Université Saint-Joseph, Beyrouth
Université du saint-Esprit, Kaslik
 

Contact :
Nolwenn GRÉMILLET,
Communication
Tél. : (+ 30) 210 36 79 943
Sophia ZOUMBOULAKI, Assistante administrative pour la Direction des Études
Tél. : (+ 30) 210 36 79 904



 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Thasos - Quartiers Sud - N562-005

Plaque inscrite en céramique.
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

THESSALONIQUE. - Rue Moskof-5762
À Thessalonique, A. Chatziioannidis, Ch. P. Tsamisis et D. Delidimitriou (9e éphorie des antiquités byzantines) ont mené en 2010 une fouille de sauvetage à l’angle de la Place Dimokratias et de la rue Moskof et ont mis au jour les vestiges de constructions appartenant à six phases datées entre le IVe s. apr. J.-C. et le milieu du XXe s. (fig. 1-2) La phase la plus ancienne est représentée par des murs en pierre et en terre, dégagés dans l’angle Nord-Ouest du terrain. Il s’agit de deux murs parallèles, orientés Nord-Sud, d’une longueur de 5 et de 20,50 m et d’un mur transversal (une cloison), d’une longueur de 5 m, qui divise l’espace en deux sans laisser de trace de porte. Aucune identification ni datation n’ont été proposées, mais la couche de remblai qui recouvre cette phase de c
....
Consulter la Chronique des fouilles