Rencontres épigraphiques

L’École française d’Athènes, le Musée épigraphique, la Société grecque d’Épigraphie et l’École britannique d’Archéologie organisent ensemble les Rencontres épigraphiques.
Cet atelier a pour ambition de promouvoir la présentation de nouvelles trouvailles épigraphiques, mais aussi d’études plus larges, en vue d’informer la communauté scientifique des travaux de recherche en préparation. Les communications seront principalement orientées vers la présentation d’inscriptions inédites, mais aussi vers la révision de trouvailles anciennes, grâce à de nouvelles lectures, corrections ou interprétations. De grands programmes épigraphiques en cours pourront aussi faire l’objet de présentations.

Les séances ont lieu le mardi à 15h, au Musée épigraphique, Tositsa 1.
 

Responsables :
Amélie PERRIER
, École française d’Athènes
Athanasios THEMOS, Musée épigraphique d’Athènes
Andronike MAKRES, Société épigraphique grecque

Contact :
Nolwenn GRÉMILLET,
Communication
Tél. : (+ 30) 210 36 79 943
Sophia ZOUMBOULAKI, Assistante administrative pour la Direction des Études
Tél. : (+ 30) 210 36 79 904






 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Délos - GRAND TEMPLE, GD 13 - 3168

Vue de l'intérieur lors des fouilles.,
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

MIKROKAMBOS-5799
À l’Ouest de la commune de Mikrokampos, A. Tokmakidou et D. Délidimitriou (9e éphorie des antiquités byzantines) ont mené, en 2009, une fouille de sauvetage et ont mis au jour un complexe architectural d’époque protobyzantine, ainsi qu’une tombe maçonnée (fig. 1). On a dégagé, sur 20,70 m, le côté Ouest de l’édifice, sur lequel on a repéré deux entrées. Dans sa partie Sud on a identifié une structure rectangulaire, à laquelle on restitue une couverture voûtée de briques, vraisemblablement une tombe : construite en moellons bruts et mortier à la chaux et revêtue à l’intérieur d’enduit à la chaux, elle conservait partiellement un sol en briques (dont certaines étaient estampillées d’un chrisme et de la lettre Δ). On y a recueilli des os humains, de la céramique commune, des monnaies datées
....
Consulter la Chronique des fouilles