Bulletin de Correspondance Hellénique Supplément 55
Philippes, de la Préhistoire à Byzance
Études d'archéologie et d'histoire


Éditées par Julien Fournier
 
Format : 18,5 x 24 cm., 300 pages
60 €
parution : décembre 2016
© École française d’Athènes
ISBN 978-2-86958-280-4

Le site de Philippes a connu une occupation d’une rare longévité, que justifient tant son emplacement stratégique, entre Macédoine et Thrace, que la richesse de ses ressources. Dès le Néolithique Ancien, cette richesse fut exploitée par une communauté humaine installée au lieu-dit Dikili Tash. Aux époques archaïque et classique, les gisements métallifères du mont Pangée suscitèrent la convoitise des Thasiens, des Perses, des Athéniens puis des rois de Macédoine : il s’ensuivit une série de fondations et d’expériences politiques variées, sous les noms de Datos, de Krénidès puis de Philippes. Après la bataille de 42 av. J.-C., Philippes devint colonie romaine : l’installation d’un noyau de population latine transforma le visage de la ville pour plusieurs siècles. La visite de l’apôtre Paul, dans les années 40 apr. J.-C., contribua au développement de la ville d’époque protobyzantine puis byzantine, devenue lieu de pèlerinage. Les études réunies dans ce volume font la synthèse des connaissances issues de cent ans de recherches archéologiques et historiques, dans les domaines de l’environnement et des paysages, de l’urbanisme et de l’architecture, des institutions, de la religion et de la société.
Le site de Philippes est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2016
 
The site of Philippi was occupied for an unusually long period of time, thanks to both its strategic location between Macedonia and Thrace and its wealth of resources. In the Early Neolithic period, this wealth was exploited by a community of humans living in the place known as Dikili Tash. In the Archaic and Classical periods, the metal deposits of the Pangaion Hills appealed to the greed of the Thasians, Persians, Athenians and then the kings of Macedonia. There followed a series of foundations and varied political experiences under the names ‘Datos’, ‘Krenides’, and finally ‘Philippi’. After the battle of 42 BC, Philippi became a Roman colony; the arrival of a core Roman population transformed the look of the town for several centuries. The Apostle Paul’s visit in the AD 40s contributed to the development of the proto-Byzantine and then Byzantine town, which became a place of pilgrimage. The contributions to this volume bring together the knowledge that has resulted from one hundred years of archaeological and historical research, in the fields of environment and landscape, urbanism and architecture, institutions, religion, and society.
The site of Philippi has been a UNESCO World Heritage Site since 2016
 
Table des matières
 
Préface, par Pierre Ducrey
 
Introduction, par Julien Fournier
 
Première partie - De la préhistoire à l’histoire. Paysages, environnement et occupation de la plaine de Philippes
 
Le cadre géographique et la présence humaine à l’époque préhistorique, par
Haïdo Koukouli-Chrysanthaki

            L’exploration du village préhistorique de Dikili Tash
            L’occupation du site au Néolithique
            L’occupation à l’âge du bronze
            Du premier âge du fer à l’époque historique
 
Les recherches géoarchéologiques et les dynamiques environnementales, par
Laurent Lespez

            La plaine de Philippes-Drama, esquisse géographique
            Les recherches paléogéographiques et géoarchéologiques
            La plaine de Philippes-Drama et ses dynamiques paysagères du Néolithique à l’Antiquité
            Les dynamiques environnementales et paysagères de la conquête macédonienne à l’Empire romain
 
Deuxième partie - De Datos à Philippes. Les fondations grecques et macédoniennes
 
Philippes avant Philippes : une affaire d’argent, par Olivier Picard
            L’attrait de l’or dans la fondation de Thasos
            La conquête perse et l’imposition du tribut
            La relance des rivalités autour des mines (478-404)
            La rupture entre Thasos et son Continent : la fondation de Philippes
 
Réflexions sur la localisation de la pérée thasienne et sur la fondation de
Philippes, par Sélènè E. Psôma
            Les Thasiens et leurs établissements entre le Strymon et Néapolis
            Les territoires entre Néapolis et le Nestos
            Krénidès, les Thasiens du Continent et Philippes
 
Philippes, πόλις ἑλληνὶς Μακεδόνων κτίσμα, par Miltiade Hatzopoulos
            Les Thraces autonomes et Kétriporis
            Datos, les Thasiens du Continent et Krénidès
            La politique thrace de Philippe II et la fondation de Philippes
            La lettre des ambassadeurs de Philippes
            Le statut et les institutions de Philippes
            Un faux problème : Philippes, cité grecque ou cité macédonienne
 
Philippes, vue de Thasos et d’ailleurs (IVe-IIe s. av. J.-C.), par Patrice Hamon
            Du pays de Datos à la cité de Philippes
            Thasos et Philippes à l’époque hellénistique : mémoire et voisinage
            Philippes et le monde grec à l’époque hellénistique
 
Troisième partie - Philippes, colonie romaine

 
Urbanisme, architecture et territoire, par Michel Sève
            Le territoire
            La ville : urbanisme
            La ville : architecture
 
Colonisation romaine et organisation de l’espace rural : le cas du territoire de
Philippes, par Georges Tirologos
            Le territoire philippien : une terre de conquête et de colonisation
            Les réseaux agraires de la colonie romaine : problèmes de méthode et d’interprétation
            La via Egnatia : un élément structurant du territoire
 
Société, institutions, cultes, par Athanase Rizakis
            L’administration de la colonie
            L’identité religieuse de Philippes
            La société philippienne
 
Le faciès institutionnel, social et religieux d’une colonie romaine dans la
province de Macédoine, par Cédric Brélaz
            Le déroulement des carrières municipales et la structuration de l’élite civique
            Le statut juridique et l’identité culturelle des résidents pérégrins de la colonie
            Pratiques votives et interactions culturelles
            La place de Philippes parmi les colonies romaines d’Orient
 
Quatrième partie - Philippes chrétienne et byzantine
 
Esquisse du paysage urbain entre le IXe s. et le XIIe s. d’après les sources
archéologiques, par Samuel Provost
            Les enceintes byzantines de Philippes
            Les églises et la ville à l’époque byzantine
 
Les complexes ecclésiastiques à l’époque mésobyzantine : renaissance ou
survivance ?, par Aristotélis Mentzos
            La basilique A
            La basilique B
            Le complexe de l’Octogone
 
Bibliographie
 
Indices
            Sources antiques
            Toponymes
            Anthroponymes
            Peuples et tribus
            Divinités, saints, cultes et fêtes
            Vocabulaire remarquable
 
Liste des auteurs
 
Table des matières
 
CONTACTS
École française d’Athènes - 6, rue Didotou - 106 80 Athènes - + 30 210 36 79 922 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Ouvert tous les jours de 8h à 15h - Aνοιχτό καθημερινά από τις 8.00 έως τις 15.00
 
Dépositaire :
De Boccard Édition-Diffusion - 11, rue de Médicis - F-75006 -Paris - www.deboccard.
 
 
 
 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Délos - GRAND TEMPLE, GD 13 - 3354

GrBloc de la frise intérieure.,
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

PHILIPPES-5770
Dans la ville antique de Philippes, G. Gounaris (Université de Thessalonique) a poursuivi entre 2008 et 2010 les fouilles systématiques et les restaurations sur deux îlots de la Via Egnatia qui ont livré des habitations et sur deux îlots au Sud de la Rue Oblique (fig. 1), qui ont livré, dans leur dernier état, des magasins et des ateliers. Sur l’îlot Sud-Ouest, la campagne de 2008 s’est concentrée sur la région au Nord/Nord-Ouest du puits moderne, sur le côté Sud-Ouest de l’îlot. Sous une couche datée des IVe-VIe s., probablement constituée des déchets d’un atelier de verrier, on a mis au jour les sols de plusieurs espaces, pavés de mosaïques. On a notamment dégagé un couloir allongé, avec un sol pavé de mosaïque (dim. 24 x 3,20 m) divisé en trois champs de dimensions inégales. Ils sont
....
Consulter la Chronique des fouilles