L'artisanat en Grèce ancienne

L'artisanat en Grèce ancienne

Filières de production : bilans, méthodes et perspectives

Édité par Francine Blondé

L'approche archéologique des économies du monde classique est ici mise en œuvre par filières de production et sur le long terme, bien au-delà de la Grèce classique : écartant délibérément l’artisanat céramique, bien étudié par ailleurs, les auteurs se concentrent sur des domaines de la production artisanale généralement mal connus des historiens, qu’ils abordent à travers des études de cas, des bilans et des exposés de méthode : la corderie, la vannerie et le textile, les métallurgies et la fabrication des monnaies, le verre et même l’alun.
Une large place est réservée aux questions de méthode, à travers le fréquent recours à l’archéologie expérimentale et la comparaison avec la Gaule, dans deux domaines où la recherche y est plus avancée : l’organisation spatiale et la métallurgie du fer. Après deux ouvrages consacrés d’abord aux artisans et aux ateliers, puis aux productions et aux diffusions, cet ensemble d’études clôt une trilogie sur l’artisanat en Grèce ancienne.
 

 

Format : 18 x 24 x 2,2 cm, 422 p.
Prix 48€
Parution : octobre 2016
Collection Archaiologia
©Presses Universitaires du Septentrion
©École française d'Athènes
ISBN-10 2757414763
ISBN-13 978-2-7574-1476-7
Diffusion - Distribution
Achat en ligne 

CONTACTS
 
École française d’Athènes
6, rue Didotou
106 80 Athènes - GR
+ 30 210 36 79 922
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Presses Universitaires du Septentrion
Université de Lille 3
Rue du Barreau
BP 30199
59654 - Villeneuve d'Ascq cedex - FR

 

ARCHIMAGE : les dernières images

Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

THESSALONIQUE. - Rue Moskof-5762
À Thessalonique, A. Chatziioannidis, Ch. P. Tsamisis et D. Delidimitriou (9e éphorie des antiquités byzantines) ont mené en 2010 une fouille de sauvetage à l’angle de la Place Dimokratias et de la rue Moskof et ont mis au jour les vestiges de constructions appartenant à six phases datées entre le IVe s. apr. J.-C. et le milieu du XXe s. (fig. 1-2) La phase la plus ancienne est représentée par des murs en pierre et en terre, dégagés dans l’angle Nord-Ouest du terrain. Il s’agit de deux murs parallèles, orientés Nord-Sud, d’une longueur de 5 et de 20,50 m et d’un mur transversal (une cloison), d’une longueur de 5 m, qui divise l’espace en deux sans laisser de trace de porte. Aucune identification ni datation n’ont été proposées, mais la couche de remblai qui recouvre cette phase de c
....
Consulter la Chronique des fouilles