Programmes de recherche
 

Programmes en cours

 

Armée d'Orient

Ce programme pluriannuel (2016-2019) vise à rétablir la mémoire oubliée du front d'Orient et à retracer les enjeux politiques, militaires, culturels et économiques de ce théâtre d'opérations.

Les fascicules de la nouvelle édition du corpus des inscriptions de la Béotie [carte tirée de l'ouvrage d'E. Farinetti, Boiotian Landscapes (2011)]DFG: Corpus des inscriptions de la Béotie centrale (Projet ANR)

Ce projet a pour but la préparation d’une nouvelle édition du corpus des inscriptions de la Béotie centrale, comprenant les cités de Thèbes, Platées, Thisbé, Coronée, Haliarte, Lébadée et les petites cités portuaires d’Anthédon, Siphai et Chorsiai.


 

EIKON : la vie des portraits grecs (Projet ANR)

Ce projet franco-allemand porte sur les statues-portraits de l’Antiquité, en particulier dans le monde grec antique du Ve au Ier siècle av. J.-C. et l'étude des processus dynamiques de transmission, de réception et de changements qui caractérisent ces œuvres, de leur érection jusqu’à leur destruction.


Programmes passés


Projet ANR - Entrepôts et lieux de stockage du monde gréco-romain antique

Ce projet, financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) est porté par trois laboratoires français de recherche en sciences de l'Antiquité: le Centre Camille Jullian (CCJ), l'Institut de Recherche en Architecture Antique (IRAA) et l'Ecole Française d'Athènes (EFA).
 

Projet ANR - DIKIDA

Ce projet (2011 – 2014,) s’attache à définir les territoires et les formes d’organisation politique du XIVe au VIe s. av. J.-C. dans deux régions de Crète : la Messara et le Mirabello.
UMR 7044 "Etude des civilisations de l’Antiquité" de Strasbourg -UMR 6635 CEREGE d’Aix-en-Provence



 

ARCHIMAGE : les dernières images

Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

TANAGRA-5962
Dans la région de Tanagra antique, A. Charami (IXe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) a mené en 2007 une fouille et des travaux de restauration sur une tombe de type macédonienne, connue depuis 1895 et qui se trouve à l’intérieur de la zone de l’aéroport militaire. Les travaux ont révélé une tombe de type macédonien, à dromos en escalier à dix marches (long. 5 m ; larg. 0,70-1,10 m) et à chambre funéraire unique voûtée (fig. 1-2). Le monument est orienté Nord-Est/Sud-Ouest, avec l’entrée au Nord-Est. Il est construit en appareil régulier de blocs de poros ; le sol est en terre compacte et la chambre (11,45 m2) était fermée par une porte en marbre à double battants dont trois fragments avaient été transportés au Musée de Schimatari dès le XIXe s. À l’intérieur de la chamb
....
Consulter la Chronique des fouilles