14. L’avenir à Amathonte : les nouveaux chantiers

Quarante ans après le début des fouilles françaises à Amathonte, les activités de terrain et d’aménagement du site se poursuivent en collaboration avec les autorités archéologiques chypriotes.

Géoréférencement de l’inscription de Kallinikos par Lionel Fadin (A. Cannavò)
Géoréférencement de l’inscription de Kallinikos par Lionel Fadin (A. Cannavò)

Sous la conduite d’Anna Cannavo, un Système d’Information Géographique (SIG) verra prochainement le jour : il permettra, sur le modèle développé par l’École française d’Athènes à Délos, de réunir l’ensemble des informations scientifiques relatives aux anciennes fouilles et aux campagnes récentes. Accessible à tous les savants désireux de mieux connaître la topographie d’Amathonte depuis un portail informatique en ligne, cet outil témoigne de la vitalité et de l’engagement de l’École d’Athènes à poursuivre la mise en commun des informations concernant la ville antique : un recalage des plans d’ensemble, une base de données complète, une situation actualisée des tombes connues à Amathonte contribueront à une meilleure connaissance de l’organisation de la cité, de ses pratiques funéraires et sociales, de ses lieux de culte et de son tissu urbain.

Vue depuis l’acropole, vers le sud-est (A. Cannavò)
Vue depuis l’acropole, vers le sud-est (A. Cannavò)

L’École française d’Athènes attache également une importance particulière à la publication de plusieurs monographies consacrées à l’histoire et à l’archéologie d’Amathonte : Le port externe (J.-Y. Empereur) ; La muraille et le quartier Nord (P. Aupert & Cl. Balandier) ; Le temple d’Aphrodite (A. Hermary & M. Schmid) ; La prospection (C. Petit-Aupert) ; Les nécropoles (A. Hermary & Y. Violaris).
Enfin, le soutien de l’Ambassade et de l’Institut culturel français à Chypre contribue au développement des projets d’aménagement du site d’Amathonte. En collaboration avec les services archéologiques du District de Limassol, un programme de mise en valeur de la ville basse et de l’acropole doit être lancé afin d’offrir aux visiteurs l’image la plus saisissante et la plus complète des découvertes amathousiennes.

L. Thély
 

ARCHIMAGE : les dernières images

Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

THESSALONIQUE. - Rue Moskof-5762
À Thessalonique, A. Chatziioannidis, Ch. P. Tsamisis et D. Delidimitriou (9e éphorie des antiquités byzantines) ont mené en 2010 une fouille de sauvetage à l’angle de la Place Dimokratias et de la rue Moskof et ont mis au jour les vestiges de constructions appartenant à six phases datées entre le IVe s. apr. J.-C. et le milieu du XXe s. (fig. 1-2) La phase la plus ancienne est représentée par des murs en pierre et en terre, dégagés dans l’angle Nord-Ouest du terrain. Il s’agit de deux murs parallèles, orientés Nord-Sud, d’une longueur de 5 et de 20,50 m et d’un mur transversal (une cloison), d’une longueur de 5 m, qui divise l’espace en deux sans laisser de trace de porte. Aucune identification ni datation n’ont été proposées, mais la couche de remblai qui recouvre cette phase de c
....
Consulter la Chronique des fouilles