Études de topographie et d’architecture argiennes

 

 
 
Plusieurs travaux de l’EFA à Argos s’intéressent à l’heure actuelle à l’organisation spatiale de la ville d’Argos à travers l’étude de deux zones principales : l’agora et l’Aspis.
 
À l’agora, deux programmes de recherche complémentaires tentent de comprendre sa topographie et ses aménagements successifs, en particulier pour les époques hellénistique et romaine :
  • au nord de l’agora, A. Pariente et son équipe (D. Bartzis et E. Pinakoulaki) étudient la zone de l’orchestra et du portique nord, pour en dégager les principales phases d’aménagement. L’étude des quelque 500 fragments de blocs architecturaux (de colonnes, bases, chapiteaux, architraves…) retrouvés en particulier dans les fondations de la base centrale, remaniée à plusieurs reprises, de l’orchestra monumentale permet de les attribuer à plusieurs édifices d’époque hellénistique et romaine. La qualité des chapiteaux de l’édifice hellénistique en poros stuqué est exceptionnelle. L’identification à l’intérieur de la colonnade du portique nord de la base de l’autel à triglyphes bas du milieu du Ve siècle av. J.-C. remployé dans cette base est désormais assurée;
  • au Sud, M. Piérart, Cl. Weber-Pallez et D. Bartzis ont repris l’étude du grand bâtiment à portiques et tentent en particulier de comprendre l’impact du développement de son extension à l’époque impériale sur l’organisation globale de l’agora, en le rattachant à des monuments secondaires comme les monument C et D.
Enfin, l’ensemble des deux équipes ont entrepris l’inventaire et la géolocalisation des blocs errants de l’agora, avec pour ambition de réussir à les attribuer aux différents monuments du centre civique argien.
L’ensemble de ces travaux permettra de mieux comprendre l’organisation globale du centre civique, la distribution des différentes fonctions (économiques, cultuelles, politiques) en son sein et leurs évolutions dans le temps.
 
 
À l’Aspis, l’équipe de G. Touchais s’intéresse non seulement depuis plusieurs années à l’organisation de l’habitat et de la fortification mésohelladique, mais aussi aux occupations d’époque historique par une étude exhaustive de l’ensemble des vestiges. C'est dans le cadre de cette étude que L. Fadin a levé, en 2005-2006, le premier plan topographique existant de la colline


Contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. (École française d'Athènes)

 

No matching items were found.

Archaeology in Greece ONLINE

Thouria
Thouria. X. Arapogianni (ASA) reports on a further season of excavation of the ancient theatre of Thouria (Figs 1-3), during which the stage-building (skenotheke) was completely exposed, its interior dimensions 21.40m x 7.70m (Fig. 2). On the floor of the stage-building, after the abandonment of the theatre, a two-storey building was built - largely from stone from the stage-building – comprising four...
....
A collaborative project with the BSA.