Call for papers
Colloque France-Grèce XVIIIe-XXIe s., regards insolites : objets, lieux, personnages
Date et lieu : 22-23 avril 2021 – Musée du Louvre - Institut de France
Date limite de dépôt des propositions : 15 août 2020



Télécharger l'appel (en français)
Download the call for papers (in English)

 


Présentation

À l’occasion du Bicentenaire de la Révolution grecque et de l’inauguration de l’exposition Paris-Athènes 1780-1919, le Musée du Louvre et l’École française d’Athènes organisent du 22 au 23 avril 2021 un colloque international sous le patronage de l’Académie des Inscriptions et des Belles Lettres, qui se tiendra au Musée de Louvre et à l’Institut de France. Ce colloque bénéficie également du soutien de l’Initiative 1821-2021, coordonnée par Ioannis Manos.
Les langues de communication du colloque seront le français et l’anglais.
 

Argumentaire

De Chateaubriand à Costa Gavras en passant par E. Delacroix, A. Coray, E. Renan, Tériade, J. Lacarrière, J. Zay, Y. Xenaki, C. Castoriadis, M. Merkouri, ou A. Malraux, de Delphes au Louvre en passant par le Mont Athos, Délos, ou encore Andritsaina, Navarin et Thessalonique, la relation entre la France et la Grèce des deux derniers siècles demeure singulière. Ce colloque ambitionne d’étudier ces interactions franco-grecques en s’écartant autant que possible des sentiers battus, laissant ainsi de côté la question des transferts à sens unique et la logique de « l’influence », thèmes qui ont déjà été traités lors de deux colloques organisés à Athènes en 2011 et à Paris en 2016 par la Fondation pour la Démocratie du Parlement hellénique et les Archives nationales françaises respectivement. En choisissant d’aborder l’analyse des relations franco-grecques par des objets, des personnages ou des lieux, on privilégiera une démarche « indiciaire », selon le terme heureux de l’historien C. Ginzburg, sans pour autant se limiter à une approche idiographique. Cela implique d’adopter une perspective microhistorique afin d’examiner la manière dont une unité (un objet, un lieu, ou un acteur) permet de cristalliser une thématique plus large et d’éclairer une époque, une pratique ou une mentalité partagée, voire un mouvement, une médiation ou un transfert. On optimisera ainsi l’approche par le cas concret dans une perspective d’histoire transnationale croisée des pratiques culturelles (B. Savoy, M. Werner) et des mouvements intellectuels (C. Charle, B. Wilfert-Portal). En mettant enfin l’accent sur l’insolite, c’est-à-dire sur « ce qui surprend parce qu’il sort de l’usage », ce colloque participera à la fois à un renouvellement des objets d’études, des thématiques et des « lieux de mémoire » (P. Nora) de l’histoire des relations franco-grecques mais aussi plus généralement de l’histoire de la France en Grèce ou de la Grèce en France. Pour paraphraser Marc Bloch, avec ce qui peut relever de l’anecdote, on pourra faire de l’histoire, et exposer sous un jour nouveau une relation de plus de deux siècles.
 

Modalités de proposition

Les projets de communication devront être adressés avant le 15 août 2020 au comité d’organisation à l’adresse This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Les contributions attendues peuvent relever de toutes les disciplines des sciences humaines et sociales. Elles peuvent adopter une approche comparative impliquant différents cas ou traiter d’un sujet précis illustrant la thématique du colloque.
Les projets de communication doivent prendre la forme d’un fichier attaché format .rtf, .doc, .docx de 500 mots maximum, incluant la langue et les sources utilisées, et une « bio-bibliographie » d’une dizaine de lignes, dans laquelle figureront l’université ou l’organisme de recherche d’affiliation, l’adresse électronique du proposant. Le fichier aura pour titre le nom de l’auteur ou des auteurs de la proposition.
Le comité scientifique répondra aux propositions avant le 15 septembre 2020.
Les auteurs des contributions retenues devront avoir rendu leur texte pour le 31 décembre 2020. Il est prévu de publier un volume issu de ce colloque.
 

Modalités de participation

Les organisateurs s’efforceront de couvrir les frais de transport des intervenants.
 

Comité scientifique du colloque

Véronique Chankowski (Directrice de l’École française d’Athènes)
Jean-Luc Martinez (Président-directeur du Musée du Louvre)
Cécile Morrisson (Membre de l’Académie des Inscriptions et des Belles Lettres)
 
Tassos Anastassiadis (EFA/Université McGill)
Christophe Corbier (CNRS-IReMus)
Angelos Dalachanis (EFA)   
Alexandre Farnoux (Sorbonne-Université)
Dominique de Font-Reaulx (Musée du Louvre)                                          
Christina Koulouri (Université Panteion, Athènes)
Mélisande Leventopoulos (Université Paris-VIII)              
Evgénios Matthiopoulos (Université de Crète)
Gilles Pécout (ENS Ulm-Recteur de l’Académie de Paris)
Georges Tolias (EPHE/Fondation nationale hellénique de la recherche scientifique)
 



 

Newsletter

Archaeology in Greece ONLINE

Ancient Sikyon
Ancient Sikyon.  I. Lolos (ASA) reports on preliminary investigation of a large building N of the gymnasium, which he characterises as a stoa, orientated N-S and facing E, with a series of rooms/shops to the rear, W side (Figs 1-3).  The building is constructed out of large conglomerate stone blocks and is 43m long in total and 21m wide.  It had two series of rooms on its W side and a Doric colonnade on its...
....
A collaborative project with the BSA.