On-site activities

Delphes. Les abords sud-est de la ville : les vestiges de Marmaria
5 au 31 octobre 2020


La terrasse de Marmaria vue depuis le Sud © EFA/Mission Delphes-Marmaria

La reprise de l’étude de la terrasse du sanctuaire d’Athéna Pronaia au lieu-dit Marmaria participe d’une réflexion plus globale sur les aménagements d’un sanctuaire panhellénique – le sanctuaire d’Apollon Pythien – et sur les abords d’une ville co-gestionnaire d’un grand sanctuaire : les deux ensembles du sanctuaire d’Athéna Pronaia et du Gymnase, orientés vers la vallée du Pleistos, constituent un ancrage essentiel dans la topographie delphique, tant pour le grand sanctuaire d’Apollon que pour la ville, ses limites et son système défensif à une période récente.
Une équipe sous la responsabilité de Sandrine Huber (université de Lille, HALMA – UMR 8164) et Didier Laroche (École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg, Archimède – UMR 7044 CNRS) a continué en 2020 l’état des lieux de la documentation issue des recherches et explorations de terrains conduites au lieu-dit Marmaria à Delphes dans le cadre de la programmation quinquennale de l’EFA. Cet état des lieux constituera le point de départ d’un programme qui sera développé sur le terrain lors de la programmation quinquennale de l’EFA 2022-2026.

Inventaire des blocs sur la terrasse de Marmaria, 2020 © EFA/Mission Delphes-Marmaria

La campagne 2020, constituée d’une équipe restreinte (aux côtés des porteurs du projet : Manon Bublot, architecte et Anne Jacquemin, Professeur émérite à l’université de Strasbourg) s’est concentrée sur la poursuite de l’étude architecturale et topographique de la terrasse de Marmaria, continuant les travaux d’enregistrement des nombreux blocs errants conservés en divers endroits sur le site. Les observations conduisent à revoir la restitution en particulier de deux édifices de la terrasse : SD 43 désigné habituellement comme « Temple en calcaire » (d’Athéna) et SD 32 appelé « Trésor dorique ». De l’édifice SD 29 dit « Temple en tuf » avaient été retrouvés des blocs architecturaux importants au Gymnase ; l’étude en cours apporte de nombreuses précisions à la fois sur la construction de cet édifice et sur son histoire. Un nouvel examen de la structure SD 34 autrefois identifiée comme « Trophée des Perses » invite à y reconnaître un autel et à revisiter la destination des deux « Trésors » SD 32 et 33.

Plan des vestiges © EFA/Mission Delphes-Marmaria, Manon Bublot

Parmi les acquis importants de l’étude dans son état actuel, mentionnons l’interprétation de SD 43 non pas comme un temple, mais comme un lieu de réunion ; la datation et les caractères du monument orientent son identification comme siège du synedrion de l’Amphictionie. Par ailleurs, de nombreux indices conduisent à descendre à la seconde moitié du IVe siècle avant J.-C. la chronologie traditionnelle de l’édifice, ainsi que de la Tholos SD 40.


Restitution (état provisoire) de GD 43 © EFA/Mission Delphes-Marmaria, Manon Bublot et Didier Laroche


Les travaux ont pu être réalisés grâce à des financements de l’École française d’Athènes et de l’UMR 8164-HALMA (Université de Lille, CNRS, ministère de la Culture).
 

 

Read online

The library

Newsletter

Archaeology in Greece ONLINE

Property of G. Tsirantonakis, Livadakia

Property of G. Tsirantonakis, Livadakia. Sofia Preve (ΚΕ’ ΕΠΚΑ) reports that during October 2008 a two-day excavation took place at the property in the area of Koufos-Gavranou in Kydonia, south of the village of Patelari. Prior to the excavation, G. Tsirantonakis had handed a small amount of pottery from this site as well as a worn bronze coin from a nearby site. The land owner became aware of the presence of ceramic vessels on...

....
A collaborative project with the BSA.

Databases