On-site activities

La pierre à Delphes. Mission 2020
19 - 31 octobre 2020

 

La mission de terrain du programme sur la pierre à Delphes s’est déroulée du 19 au 31 octobre 2020 avec des chercheurs issus de l’EFA, de l’université d’Orléans, de l’université de Pau et des Pays de l’Adour, de Sorbonne Université, des laboratoires IRAMAT (UMR 5060), ISTEP (UMR 7193) et METIS (UMR 7629) et du FNRS. Une équipe d’archéologues (M. Devolder, L. Fadin, A. Perrier) a travaillé sur les carrières antiques dites de Logari et du Stade, tandis qu’une équipe de géologues (M. De Vals, I. Moretti, C. Schamper) a effectué des analyses électrostatiques sur le calcaire des carrières de Saint-Élie mis en œuvre dans le temple d’Apollon.

Carrière dite du Stade, vue de l'Ouest. EFA/A. Perrier, 2020

Les deux carrières sélectionnées pour l’année 2020 (Logari et Stade) ont fait l’objet d’une photogrammétrie aérienne afin d’établir un plan des carrières et de modéliser les données. L’analyse des traces d’extraction et de la structure des carrières doit permettre de préciser la chaîne de production, les phases et les stratégies d’exploitation, compte tenu des contraintes du terrain.

Quadrupôle développé par l’équipe de Blaise Souffaché et Alain Tabbagh dans l’UMR Métis (Souffaché et al. 2016)

L’approche électrostatique est un moyen d’étudier les matériaux de construction de façon non invasive et en respectant l’intégrité de la roche. Le quadrupôle développé par le laboratoire Métis permet de mesurer les propriétés électriques des roches et d’en déduire les principales propriétés physiques (résistivité et permitivité). L’objectif est de définir, dans la mesure du possible, des sous-faciès dans le calcaire de Saint-Élie mis en œuvre dans le temple d’Apollon. Ce type de données contribuerait in fine à préciser les stratégies d’exploitation des carrières de Saint-Élie et l’organisation du chantier.




 

Read online

Newsletter

Archaeology in Greece ONLINE

Hersonissos Harbour

Hersonissos Harbour Theotokis Theodoulou (EEA) reports that an underwater autopsy was conducted indicating that: From the head of the harbour and towards the south, the existence of multiple walls was identified. The building style suggests these were Roman constructions, although some of the remains could also be ascribed to earlier periods. Inside the harbour basin pottery, building  material, stone blocks, columns etc. were...

....
A collaborative project with the BSA.

Databases