Latest news

Le séminaire Architecture - Archéologie « Atelier de projets : Valorisation et à aménagements du site de Délos » se tient à nouveau cette année à Délos du 18 au 28 avril.

Institutions partenaires
ENSAS - Université de Strasbourg - Master 2 Architecture-Archéologie
École Polytechnique d’Athènes – NTUA
École Française d’Athènes

Encadrement pédagogique
ENSA Strasbourg
Philippe FRAISSE
François-Frédéric MULLER
École Polytechnique d’Athènes – NTUA
Panayotis TOURNIKIOTIS
 
Contexte général du séminaire.
Depuis 2015, sous l’impulsion de trois enseignants de l’École Nationale Supérieure d’architecture de Strasbourg et de l’École Polytechnique d’Athènes se tient à Délos un séminaire consacré aux questions de valorisation  et d’aménagement du site de Délos.
Cette année encore 14 étudiants de ces deux écoles se retrouvent sur l’île pour traiter d’un certain nombre de sujets concernant l’accueil du public, son information et sa mise en sécurité. La forte augmentation de la demande, en croissance constante depuis plusieurs années et confirmée par les bons chiffres du tourisme en Grèce, avec surtout le développement du tourisme de croisière, constitue le point de départ de la réflexion menée sur ce site particulièrement fragile.
En 20 ans, le profil du visiteur type à Délos a changé ; on est passé d’un tourisme individuel à un tourisme de masse, qui se caractérise par une augmentation régulière des groupes guidés. Les limites de ce type de pratiques, ainsi que leurs conséquences, se font sentir sur le site même, notamment, à travers la question des flux qui devient de plus en plus critique dans certains secteurs comme le Sanctuaire, le quartier de Skardhana ou le quartier du Théâtre.

Les objectifs du séminaire pourraient se résumer de la façon suivante :
- Traiter sur le site des questions d’aménagement liées à ces données nouvelles.
- Créer les conditions d’un travail commun entre archéologues et architectes, entre étudiants français (ENSAS) et grecs (École Polytechnique).
- Fournir aux autorités en charge de ces questions sur le site une véritable aide à la décision.
 
Plusieurs problématiques sont abordées : 
La question de l’accueil du public dans des conditions de sécurité satisfaisantes, aussi bien pour les vestiges que pour les visiteurs.
La question de la préservation des vestiges reste évidemment centrale, avec un focus sur les problèmes liés à la gestion et au rangement des blocs erratiques qui souvent gênent la circulation dans le site.
Les problèmes posés par la visite du site en un temps de plus en plus réduit et la question de la création dans le site d’espaces dédiés à la présentation du mobilier archéologique provenant des réserves du Musée.
Les aspects pédagogiques liés à la transmission des connaissances acquises, à développer in situ en fonction du nombre et de la variété des publics accueillis.

Les sites traités :
Ils ont volontairement été limités au nombre de quatre et ont été choisis pour les questions qu’ils permettent d’aborder, et pour lesquels certaines solutions proposées peuvent être répercutées sur l’ensemble du site. Le choix a été guidé par l’expérience acquise à Délos par les enseignants responsables du séminaire.
Les abords Est et Sud du Sanctuaire. La réflexion engagée sur le sanctuaire l’an passé se prolonge cette année dans un secteur riche en monuments, mais pour l’heure quelque peu délaissée par les visiteurs. Le Portique Sud, pendant du Portique de Philippe en cours d’anastylose, l’Agora des déliens, la rue Est sont au centre d’un travail qui a pour objectif de proposer des solutions d’aménagement permettant de mieux faire connaître cette région en relation directe  avec le Musée.
La région de Skardhana. L’état actuel du quartier, fouillé dans les années 60/70, ne permet pas son ouverture au public. Dès lors, on est contraint d’imaginer une ouverture progressive à la visite échelonnée sur plusieurs décennies. Un phasage des aménagements nécessaires à une telle entreprise doit être imaginé, dans le respect des vestiges et de la sécurité du public. Au delà d’un traitement des voies de circulation seront envisagés des aménagements ponctuels dans certaines maisons qui permettront la présentation in situ d’éléments de mobilier archéologique.
La région du Samothrakeion et de l’Inopos. Ce secteur, mal connu des visiteurs, mais riche d’intérêts variés, mérite un aménagement digne de ce nom. Il est placé au centre d’une démarche visant à la mise en place d’un itinéraire de découvertes du Théâtre au Sarapéion C. Il comprendrait la visite de la maison de l’Hermès, dans des conditions d’accès plus satisfaisantes sur le plan de la sécurité, et celle des maisons adjacentes au cours de l’Inopos, dont plusieurs présentent des particularités intéressantes. Le Sanctuaire de Samothrace, aujourd’hui isolé et enclavé du fait de la topographie est également pris en compte dans ces études.
L’Agora des Italiens. Elle présente du fait de son espace centrale totalement vide des potentialités en termes d’accueil pour des manifestations culturelles, notamment des concerts ou des représentations théâtrales. L’étude qui porte sur cet édifice de grandes dimensions doit permettre de vérifier les possibilités de ce genre d’utilisation et les conditions à mettre en place pour garantir la sécurité des vestiges comme celle du public accueilli.






CONTACTS

Sophia Zoumboulaki
Assistante administrative pour la Direction des Études
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
+ 30 210 36 79 904

Nolwenn Grémillet
Communication
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
+ 30 210 36 79 943


 

Read online

The library

Newsletter

Archaeology in Greece ONLINE

Kastelli Hill (Agia Aikaterini Square), Chania

Kastelli Hill (Agia Aikaterini Square), Chania. Sofia Preve (ΚΕ’ ΕΠΚΑ) reports that in 2008, after the alteration of the study of the foundations of a shelter for the protection of the Minoan antiquities in Agia Aikaterini Square in Kastelli Chania, the extension of the spread footing bases that were constructed in 2005 and the creation of three new ones took place.

The first base was opened in the middle of the N...

....
A collaborative project with the BSA.

Databases