Qui sommes-nous ?
  • MÉCÉNAT
  • Candidatures

  • Placée sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, l’École française d’Athènes (EFA) a le statut d’établissement public, scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) régi par le décret statutaire n° 2011-164 commun aux cinq Écoles françaises à l’étranger en date du 10 février 2011, qui renforce l’autonomie et la gouvernance de chacune d’entre elles, le conseil d’administration jouant le rôle prévu par les nouveaux statuts.

    Fondée en 1846, premier institut étranger établi en Grèce, l’École française d’Athènes est un centre de recherche en sciences humaines dont la mission est d’étudier l’hellénisme et les espaces géographiques où il s’est diffusé, des origines à nos jours. L’EFA est un lieu d’échanges entre les chercheurs spécialistes de ces questions. À cette mission s’ajoute celle de former de jeunes chercheurs en leur offrant l’accès au terrain et aux sources et en favorisant leur insertion dans un milieu professionnel international de haut niveau.
     

    L’École française d’Athènes, c’est :

    • un pôle de recherche employant 70 collaborateurs

    • une bibliothèque de plus de 96 000 ouvrages, dont 2 600 périodiques

    • des publications, dont des périodiques scientifiques de renom international, 16 collections, plus d’une quinzaine de volumes publiés par an

    • un fonds d’archives : 8 000 estampages, plus de 657 000 clichés, 56 000 plans et dessins, 256 mètres linéaires de documents manuscrits

    • une plateforme d’accueil, au siège athénien et dans ses 7 maisons de fouilles

    • un institut de formation au recrutement international

    • une dizaine de chantiers de fouilles prestigieux en Grèce, en Albanie et à Chypre

    • une quinzaine de programmes de recherche sur la Grèce post-byzantine


    Télécharger la plaquette de présentation de l'EFA

    Voir le diaporama EFA

     

    L'École française d'Athènes fait partie du réseau des Écoles françaises à l'étranger, qui regroupe cinq établissements d’enseignement supérieur et de recherche régis par le décret 2011 – 164 du 10 février 2011. Établies à l’étranger, en Grèce (École française d’Athènes, 1846), en Italie (École française de Rome, 1875), en Égypte (Institut français d’archéologie orientale, Le Caire, 1880), en Asie du Sud-Est (École française d’Extrême-Orient, Paris, 1898) et en Espagne (Casa de Velázquez, Madrid, 1920), ces Écoles remplissent une triple mission de formation, de recherche et de diffusion en sciences humaines et sociales. Elles accueillent des jeunes chercheurs au niveau doctorat ou post-doctorat, s’appuient sur une communauté de chercheurs confirmés, français ou étrangers, et publient une centaine de volumes par an. Elles développent dans les pays d’accueil des réseaux de collaboration et de coopération qui font d’elles des acteurs irremplaçables de la recherche française à l’étranger.
    Placées sous la tutelle scientifique de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres ainsi que sous celles de l’Académie des Beaux-Arts pour la section artistique de la Casa et de l’Académie des Sciences Morales et Politiques pour l’École de Rome, elles sont dotées chacune d’un conseil d’administration et d’un conseil scientifique, ainsi que d’un conseil artistique pour la Casa. Par convention, elles ont créé en janvier 2015 un comité des directeurs avec présidence tournante, instance de réflexion et de proposition du réseau, qui pilote les opérations communes du réseau.


    Pour en savoir plus...

    Voir la vidéo du CNRS sur les 5 Écoles





     

    Newsletter de l'EFA

    LA CHRONIQUE DES FOUILLES

    Kato Achaia, Paliomilos, 6th side road, Agiou Ioannou
    Kato Achaia, Paliomilos, 6th side road, Agiou Ioannou, O.T 298 (property of A. Batzali). Georgia Alexopoulou (ΣΤ’ ΕΠΚΑ) reports on the discovery of two Hellenistic buildings (I and II) (Fig. 1). Building I consisted of walls 3α, 3β, 4, 5 and 6 and building II of 7, 8α and 8β. The buildings were separated by a four meter wide road, aligned on a N-S axis. An extended destruction...
    ....
    Consulter la Chronique des fouilles