Newsletter
  • MÉCÉNAT
  • Candidatures
  • Pour vous inscrire, cliquez ici  Pour vous désinscrire, cliquez ici

    NEWSLETTER OCTOBRE 2017

     

     ÉDITORIAL

    La saison scientifique 2017 s’achève et, avec elle, une belle moisson de résultats sur le terrain. À Delphes ou Amathonte, comme à Délos ou à Dréros, les fouilles ont apporté leur lot d’informations nouvelles. Certaines sont exceptionnelles, comme sur l’Anavlochos (Crète). D’autres marquent le retour de l’École sur des chantiers anciens, comme à Mégare ou au Ptoion (Béotie). Pour ces explorations, des outils nouveaux sont mis au point ou exploités, comme la photogrammétrie terrestre et sous-marine, le modèle 3D de terrain et les SIG. Ils exigent des équipes et des personnels de l’École des compétences toujours plus pointues. L’École intervient aussi sur les sites en contribuant à la restauration et à la mise en valeur et elle obtient des appuis importants pour mener ces opérations, comme celui de la fondation Kaplan pour Délos. C’est sur ce site qu’une coopération d’un nouveau genre, lancée en 2015, commence à porter ses fruits, avec le comité qui réunit l’éphorie des Cyclades, la Surintendance de Pompéi et l’École. La section moderne et contemporaine, de son côté, poursuit sa mutation pour devenir une véritable section de recherche produisant à son tour des données originales. Les meilleurs exemples en sont l’Atlas social d’Athènes dont nous venons d’inaugurer, avec nos partenaires, la version française avec plus de 65 enquêtes et le SIG de l’Armée d’Orient en cours d’élaboration qui présentera à terme les parcours de plusieurs poilus du Front d’Orient.

    Cette activité multiple et féconde est rendue visible aujourd’hui non seulement par une communication active sur le site internet et sur les réseaux sociaux, mais aussi par une politique ambitieuse d’expositions. L’exposition sur Philippes a poursuivi sa course et s’est arrêtée cet été à Vaison-la-Romaine. À Athènes, en partenariat avec le musée Benaki et avec le soutien de la Mission du Centenaire, de l’ECPAD et de la MAP, la section moderne et contemporaine a produit l’exposition « Athènes 1917 » qui dévoile des aspects peu connus de la capitale grecque avant la catastrophe d’Asie Mineure et les mutations urbaines qu’elle a entraînées. Cette exposition, qui connaît un franc succès et suscite un intérêt marqué de la part des médias depuis septembre, facilite l’ouverture de l’École vers un public plus large. En France, enfin, trois des Écoles du réseau des Écoles françaises à l’étranger (Athènes, Rome, Le Caire), en collaboration avec les départements du musée du Louvre, ont uni leurs forces pour achever le programme Paysages Sonores (2012-2016) par une grande exposition intitulée Musiques ! Échos de l'Antiquité, inaugurée le 13 septembre au Louvre – Lens.

    Le succès de ces manifestations témoigne du rayonnement et de l’attractivité de l’École française d’Athènes aujourd’hui. La visite du Président de la République Française le 8 septembre 2017 est venue ainsi couronner une saison intense et riche.

     

    Alexandre Farnoux, directeur de l'École française d'Athènes
     

     INFORMATIONS PRATIQUES

    Bourses de l'EFA 2018

    L'EFA attribue chaque année une soixantaine de bourses, pour une durée d'un à deux mois, exceptionnellement pour une durée supérieure. Les candidats doivent être inscrits en Doctorat et poursuivre des recherches nécessitant un séjour en Grèce et se rapportant à l'un des domaines suivants : préhistoire et protohistoire égéenne ; monde hellénique antique, monde hellénique et éventuellement balkanique, médiéval, moderne et contemporain.
    L’appel à candidature pour l’année 2018 est lancé. Le dossier complet doit être rempli en ligne avant le 31 octobre 2017 inclus.
    Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici.

    Dispositif de chercheur-résident à l'EFA

    Les Écoles françaises à l’étranger ont mis en place depuis 2012 un statut de chercheurs résidents. À l’École française d’Athènes, les enseignants-chercheurs, les chercheurs statutaires ou les post-doctorants sous contrat dans une institution de recherche ou dans un établissement d’enseignement supérieur peuvent bénéficier de ce dispositif. Ils sont accueillis pour une durée de un à six mois, éventuellement renouvelable, afin de développer un projet s’inscrivant la programmation quinquennale de l’École française d’Athènes.
    L’appel à candidature pour l’année 2018 est lancé. Les dossiers doivent être déposés jusqu’au 8 novembre à 12h (heure d’Athènes).
    Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici.

    Soutien à la mobilité internationale 2018 - mobilité vers l’École française d’Athènes

    Dans le cadre du soutien à la mobilité internationale, l’InSHS et l’École française d’Athènes proposent aux chercheur(e)s, enseignant(e)s-chercheur(e)s et ingénieur(e)s de recherche des unités de recherche dont le CNRS est tutelle une aide pour la réalisation d’actions de recherche en 2018.
    L’appel à candidature pour l’année 2018 est lancé. Les dossiers doivent être déposés pour le 19 novembre.
    Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici.

    Demandes de moyens pour 2018

    La campagne de demandes de missions pour l’année 2018 est actuellement ouverte. La date limite d’ouverture de la plateforme est fixée au 1er novembre 2017. Pour accéder à la plateforme « missions », veuillez cliquer ici.
     

     AGENDA

    Exposition : Athènes 1917. Le regard de l’Armée d’Orient, du 15/09 au 12/11

    L’École française d’Athènes organise en collaboration avec le Musée Benaki (138 rue Pireos) une exposition consacrée à l’Athènes de 1917, à travers des archives visuelles peu ou jamais montrées, émanant du service photographique des forces expéditionnaires alliées ayant opéré dans les Balkans pendant la première guerre mondiale et connues sous le nom d’« Armée d’Orient ».

    Pour en savoir plus...


     

     ZOOM SUR

    Archives Gilliéron

    Le programme de recherche «Archives Gilliéron» (2017-2021) est un programme transversal, inscrit dans les sections antique et moderne; il porte sur l’histoire de l’archéologie et la formation de la réception de l’antiquité grecque à travers les découvertes archéologiques. Le fonds d’archives et le legs matériel de l’atelier de trois générations d’artistes de la famille Gilliéron ont été déposés à l’École française d’Athènes en 2015. D’origine franco-suisse et installés à Athènes depuis ca. 1876, ces artistes ont influencé de façon pertinente par leur œuvre le savoir, mais surtout la réception du patrimoine archéologique en Grèce, à l’époque où celui-ci se constitua. En tant qu’artistes, dessinateurs, conservateurs et copieurs d’objets d’art antique, les deux premiers -Louis Émile Emmanuel Gilliéron (1850-1924), surnommé Émile père et Édouard Émile Gilliéron (1875-1939), surnommé Émile fils- furent de proches collaborateurs de nombreuses institutions, écoles, musées et missions de fouilles, en Grèce comme ailleurs. Au delà des activités dans le domaine de la recherche, ils géraient aussi une entreprise de production de copies officielles d’antiquités, en partenariat avec la WMF (Württembergische Metallwarenfabrik, Geislingen). Père et fils avaient suivi leur formation artistique à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts à Paris, s’inscrivant ainsi dans sa tradition académique. Ils furent suivis d’un artiste de troisième génération, Alfred Gilliéron (1920-2010). Le sculpteur poursuivit une carrière dans le domaine des souvenirs, mettant en valeur le legs familial. Le legs des artistes a été mis à la disposition de la recherche par leur descendant, Émile Gaston Gilliéron.
    Le projet de l’EFA, sous la responsabilité de Christina Mitsopoulou (université de Thessalie) et Olga Polychronopoulou (Département de Conservation des Antiquités et Œuvres d’Art, TEI d’Athènes), associera des chercheurs de diverses spécialités (archéologie, conservation des antiquités, histoire de la réception de l’archéologie et du tourisme en Grèce, etc.). L’objectif est une mise en valeur pluridisciplinaire d’un legs artistique et artisanal, qui couvre l’antiquité égyptienne, grecque, romaine et byzantine, mais aussi l’art populaire, l’histoire et « l’artisanat archéologique » des XIXe et XXe siècles. Un autre axe du projet sera l’association des autres institutions, musées, collections et archives disposant d’un « legs Gilliéron », afin d’établir une plateforme digitale et un réseau d’échange, de documentation et de recherche.

     RECHERCHE

    Mission Anavlochos

    Dans le cadre du nouveau contrat quinquennal de l’EFA, des fouilles ont été entreprises en juillet-août 2017 sur l’Anavlochos (Lasithi, Crète), sous la direction de Florence Gaignerot-Driessen. Au sommet du massif, deux secteurs repérés lors de la prospection conduite en 2015-2016 ont livré un important mobilier votif. Il s’agit dans le premier cas d’un ensemble de 350 figurines et plaques datées entre les époques protogéométrique et classique, qui représentent toutes des personnages féminins. Le second dépôt, situé 200 m à l’est du premier, a livré un ensemble de figurines zoomorphes associé à de la céramique datant du Minoen Récent IIIC. Dans la nécropole, la fouille a permis de mettre au jour un groupe d’enclos funéraires circulaires et de plateformes, sur lesquelles se trouvaient de grandes amphores datant du Géométrique Récent. Enfin, sur la pente dite de « Kako Plaï », qui surplombe la nécropole, un petit édifice à banquette contenant du matériel votif protogéométrique à archaïque en place et deux niveaux de sol a été dégagé. Il se situe au-dessus des tranchées ouvertes par Pierre Demargne en 1929, dans lesquelles un abondant mobilier votif contemporain avait été trouvé et que la prospection de 2015-2016 avait permis d’identifier et de localiser.
    Une partie des résultats a été ou sera présentée le 12 octobre à l’ULB (Séminaire Migration, Mobilité, Déplacement), le 3 novembre à la KULeuven (International Mediterranean Survey Workshop), le 10 novembre à Athènes (Aegeus – Society for Aegean Prehistory), le 8 décembre à l’UCLouvain (Aegis Day II), le 14 décembre à Cardiff University et début janvier à Boston (AIA Annual Meeting).
     

    Delphes : les fortifications de Philomélos

    Du 17 juillet au 5 août dernier a eu lieu la première campagne de fouille aux fortifications de Delphes sous la direction de N. Kyriakidis (EFA – Université Paris 8 – EA1571) et avec la participation de S. Zugmeyer (architecte DPLG – CNRS/IRAA – AMU). Les opérations ont concerné d'une part l'éperon rocheux qui surplombe le stade et interdit l'accès au site par l'Ouest (les « fortifications de Philomélos »), de l'autre un mur d'enceinte d'Antiquité tardive au-dessus du gymnase qui contrôlait l'accès Est de la ville proto-byzantine.
    Les résultats de la fouille sont très prometteurs, puisqu’ils ont permis de renouveler entièrement la connaissance de secteurs jusqu’ici négligés. À l'Ouest, la découverte de nouveaux tronçons du mur défensif d’Antiquité tardive associés à des contextes stratifiés, ainsi qu’une nouvelle compréhension de la phase classique/hellénistique, permettent d'ores et déjà de proposer une restitution de l’histoire et de l’organisation de ces vestiges singulièrement différente de celle aujourd’hui acceptée. À l'Est, la fouille du remblai de fondation du mur proto-byzantin, ainsi que celle d'une tombe à fosse adossée contre lui et construite, notamment, avec des fragments du trésor de Siphnos, permettront de préciser la datation de ce monument. Une partie importante de cet ensemble défensif reste à fouiller et les opérations se poursuivront à Delphes dans les années à venir, en parallèle avec l'étude des fortifications d'Amphissa (cette dernière en collaboration avec l'Éphorie de Delphes). Les premiers résultats de ces deux missions qui s'inscrivent dans le cadre de l'axe « Fortifications de Phocide et de Locride » du programme quinquennal 2017-2021, feront l'objet d'une présentation lors de la table ronde internationale « Architecture militaire, une culture partagée entre Grèce et Provence » qui se tiendra à la MMSH de l'université Aix-Marseille les 23 et 24 novembres prochains.
    Pour en savoir plus...

    Lancement officiel de la version française de l’Atlas social d’Athènes

    L’École française d’Athènes contribue au projet de l’Atlas Social d’Athènes dans le cadre de son ouverture aux dynamiques urbaines et sociales de la capitale grecque.
    La version française de l’Atlas (impliquant  la mise en ligne de 62 notices traduites), a été officiellement lancée lors d’une manifestation organisée à l’École le mardi 10 octobre 2017. Les deux éditeurs du projet, Thomas Maloutas (professeur en géographie) et Stavros Nikiforos Spyrellis (docteur en géographie et cartographe) ont animé la présentation en présence d’un public très nombreux. Deux jeunes auteurs ayant contribué au projet sont intervenus : Dimitris Balampanidis (architecte-urbaniste et docteur en géographie sociale) a exposé ses travaux sur l’insertion des migrants dans le marché immobilier à Athènes et Fereniki Vatavali (architecte-urbaniste et docteur en urbanisme) a présenté un programme de recherche collectif sur les inégalités énergétiques dans la municipalité d’Athènes.
    La Direction de l’École a salué l’Atlas, tout en soulignant que l’EFA continuera de le soutenir dans le cadre de sa programmation quinquennale 2017-2021. Ce soutien se fait sous la forme de traduction des notices en français, facilitant ainsi la diffusion du projet en France, et de la participation scientifique à la rédaction de notices. A travers l’Atlas, l’École vise à raviver la longue tradition d’échanges académiques franco-grecs concernant les mutations contemporaines de l’espace urbain sud-européen et méditerranéen.
    Pour en savoir plus...
    Pour voir vidéo de la présentation...

    Histoires, espaces et patrimoines pendant la transition de l’Empire ottoman à l’État grec

    Le programme, qu’accueille l’École Française d’Athènes en partenariat avec le groupe de recherche sonorCities et l’institution Heritage Management Organization, étudie les parcours historiques de l'espace urbain pendant la transition de l'Empire ottoman à l'État grec. Les histoires de ce changement radical de l’espace urbain sont étudiées dans leur dimension intersensorielle afin de mettre en lumière l'interaction dynamique entre l’espace matériel et ses conceptions multidimensionnelles. Le projet a pour objectif, d’une part de développer une méthodologie critique pour l'étude de l'histoire sensorielle de l'espace urbain ottoman en transition, et d'autre part d’explorer les politiques mémorielles contemporaines telles qu'elles sont exprimées dans les sphères publiques grecque et européenne par l’établissement d’un dialogue au sein d’une communauté élargie. Dans ce cadre, le programme a mobilisé un vaste réseau de chercheurs qui proviennent de différents organismes institutionnels et professionnels opérant dans la gestion du patrimoine culturel ottoman en Grèce. Une cartographie préliminaire des monuments ottomans en Grèce intégrant un référentiel de documents bibliographiques et d'archives sera bientôt disponible sur le site web du programme. Le projet de recherche a déjà commencé avec une grande participation du public concerné lors de sa journée d'ouverture qui a eu lieu le 15 septembre 2017 (voir le programme ici et les vidéos des communications ici). Cette journée d’études s'est clôturée par un remarquable concert dans la cour de l'École Française d'Athènes sur le thème du paysage sonore des traditions rituelles ottomanes (voir le programme ici et la vidéo ici).

     ARCHIVES ET BIBLIOTHÈQUE

    Accès en ligne à la collection « Religions in the Graeco-Roman Word »

    Dans le cadre d’un achat groupé avec la Bibliothèque de la Sorbonne et l’Ecole française de Rome, la bibliothèque de l’EFA propose désormais à ses lecteurs l’accès sous forme d’ebooks à tous les titres des « Religions in the Graeco-Roman world ». Plus de 200 titres sont ainsi proposés au téléchargement.
    Les documents sont accessibles depuis le catalogue ou en suivant ce lien (accès depuis l'EFA).

    Nouveau guide du lecteur

    La bibliothèque a mis en ligne son guide du lecteur 2017-2018.
    La version française est disponible ici et à l’accueil de la bibliothèque. La version grecque est en cours d'élaboration.
     


    Les actualités de la bibliothèque

    Retrouvez les dernières acquisitions de la bibliothèque, classées par fonds :

     PUBLICATIONS

    Nouvelle publication

    Coédition EFA/Melissa
    Αthènes 1917. Le regard de l’Armée d’Orient
    Aθήνα 1917. Mε το βλέμμα της Στρατιάς της Ανατολής
    Αthens 1917. Through the eyes of the Army of the Orient

    Coordination scientifique par Tassos ANASTASSIADIS et Lena KORMA 

    1917. Une année cruciale pour Athènes et l’École française. À aucun autre moment, les destins du plus ancien établissement de recherche français à l’étranger, de sa ville et de son pays d’accueil ne se sont tant enchevêtrés. En marge de la Grande Guerre qui secouait l’Europe, et au cœur du Schisme national qui déchirait la Grèce, l’École française d’Athènes, qui a dû fermer ses portes pour la première et seule fois de son histoire, a repris ses activités à l’occasion de l’arrivée, ou plutôt du retour de l’Armée française d’Orient et de Venizelos de Thessalonique, en juin 1917. Une page d’histoire était tournée pour l’École, pour la Grèce et bientôt pour la ville d’Athènes qui connaîtra bientôt des transformations radicales. Le long XIXe siècle grec était clos.

    Lire la suite…

    À paraître

    Recherches Franco-Helléniques V
    Θάσος. Μητρόπολη και αποικίες - Thasos. Métropole et colonies

    Πρακτικά του διεθνούς συμποσίου στη μνήμη Μαρίνας Σγούρου, Θάσος, 21-22 Σεπτεμβρίου 2006
    Actes du symposion international à la mémoire de Marina Sgourou, Thasos, 21-22 septembre 2006
    Édités par Dominique MULLIEZ, avec la collaboration de Zissis BONIAS

    Issu du colloque organisé par la XVIIIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques et l’École française d’Athènes à la mémoire de Marina Sgourou, le présent volume réunit vingt-quatre articles qui concernent Thasos et ses colonies. Après la mise en place du paysage thasien et de ses évolutions depuis l’époque néolithique, deux articles s’attachent à préciser le contexte socio-politique et militaire qui prévalait à Paros à la fin du VIIIe s. et à Thasos lors de la colonisation parienne à travers la figure d’Archiloque. Suivent des contributions consacrées à la topographie et à l’architecture, à la céramique et à la petite plastique, à la sculpture, à la numismatique et à l’épigraphie. Dans chacune des séries ainsi constituées, alternent la publication de fouilles ou de matériel inédits et des synthèses qui feront de ce volume une référence dans les études sur Thasos et sa pérée.

    Études Chypriotes 19
    The Hellenistic Harbour of Amathus
    Underwater excavations, 1984-1986

    Volume 1. Architecture and History
    par Jean-Yves EMPEREUR, Tony KOZELJ avec Olivier PICARD et Manuela WURCH-KOZELJ

    Nous livrons ici le résultat des trois campagnes de la fouille sous-marine du port d’Amathonte de Chypre en 1984-1986, exceptionnel monument d’architecture militaire de la haute époque hellénistique. Après une description de la vingtaine de sondages entrepris le long des môles, on trouvera une nomenclature des blocs mis en œuvre dans la construction, leurs modules, la typologie des systèmes de préhension pour leur levage ainsi que pour leur mise en place par une grue à flèche verticale qui progressait au fur et à mesure de la construction du môle. On décrira les carrières voisines dans lesquelles ont été retrouvés les négatifs des blocs employés dans les môles. Les monnaies contribuent à attribuer la construction à Démétrios Poliorcète après sa victoire navale à Salamine en 306 avant J.-C. et l’abandon lors de la reprise de l’île par Ptolémée Ier en 294. Dans une seconde partie, nous étudions les puits romains tardifs fouillés sur le côté nord du bassin, témoins des forts changements du niveau marin.

    Études Crétoises 36
    Architecture minoenne à Malia
    Les bâtiments principaux du Quartier Mu (A, B, D, E)
    (Minoen Moyen II)

    par Martin Schmid et René Treuil

    Une architecture d’exception de l’époque des premiers palais minoens : le quartier Mu à Malia nous offre les vestiges d’un ensemble de bâtiments, indépendants tout en étant juxtaposés, qui ont été découverts dans un état de conservation remarquable, dû au violent incendie qui les a détruits. Les informations précieuses qu’ils révèlent et qui suscitent l’admiration apportent de nouvelles connaissances non seulement sur les matériaux employés et leur mise en œuvre, sur la structure des éléments architecturaux les composant – murs, ouvertures, planchers, escaliers, colonnes et piliers, corniches, puits de lumière – mais encore sur la circulation, l’articulation et la fonction des pièces à l’intérieur de ces unités de construction. Les installations encore en place comme les plates-formes et banquettes ainsi que le mobilier recueilli participent à l’identification de la fonction de certains espaces, mais les pièces les plus importantes se distinguent moins par leur grande taille que par leur décoration – panneaux en creux, dispositif tripartite de colonnettes, décor de plinthes – qui témoigne du souci esthétique des constructeurs minoens et par là des habitants du quartier.
    L’étude architecturale nous a conduits à proposer une restitution relativement bien assurée des volumes des bâtiments à partir des plans, du sous-sol, du rez-de-chaussée et du 1er étage. En revanche la restitution des niveaux supérieurs, 2ème étage ou terrasses, reste plus hypothétique.
    Ce sixième et dernier volume de la publication du quartier Mu, consacré à l’architecture, souligne l’importance de cet ensemble exceptionnel dans l’histoire de l’architecture minoenne, dans l’évolution de la ville de Malia et dans l’histoire minoenne dans son ensemble.


    Patrimoine photographique 3
    1873 -1913
    DÉLOS. Images d'une ville antique révélée par la fouille
    ΔΗΛΟΣ. Εικόνες μιας αρχαίας πόλις που έφερε στο φως η ανασκαφή
    DΕLOS. Images of an ancient city revealed by excavation

    par Jean-Charles Moretti

    Les fouilles extensives entreprises à Délos par l’École française d’Athènes à partir de 1873 ont déjà permis de mettre au jour dans la ville antique une centaine de maisons, plus de 300 lieux de production et de commerce, une quinzaine de monuments publics et une quarantaine de sanctuaires, auxquels s’ajoute une campagne dont les terrasses de culture sont exceptionnellement bien conservées. Le mobilier n’est pas moins abondant. La richesse des collections d’inscriptions, de céramiques et de sculptures est unique dans les Cyclades et se compare à celle des plus grandes cités et des plus grands sanctuaires du monde grec. La majeure partie de ces découvertes fut réalisée entre 1873 et 1913. Ce livre évoque ces quarante premières années de l’exploration de l’île à travers les documents graphiques et photographiques les plus marquants qui furent alors produits.


    Les publications de l'EFA au salon du livre de Francfort 2017

    Stand commun Melissa / EFADu 11 au 15 octobre 2017, la France est le pays invité d’honneur au salon du livre de Francfort. Cette invitation est une occasion historique pour la langue française de montrer son ouverture au monde et de promouvoir les talents et les innovations qui la font vivre. Les dernières publications de l'EFA y sont représentées pour la deuxième année consécutive, en collaboration avec la maison d'édition grecque Melissa.

     

     PORTRAITS

    Les nouvelles recrues

    Sophia AXONIDI

    Dans le cadre du projet d’amélioration des données du catalogue, Sofia Axonidi a rejoint l’équipe de la bibliothèque début septembre 2017. Elle est chargée jusqu’à la fin de son contrat en décembre 2017, de reprendre le catalogage des grandes collections éditées par l’école (Fouilles de Delphes, EAD, Études Thasiennes, etc.).
     

     


     

    Olivier FARNOLE

    Olivier Farnole a rejoint l’EFA début octobre 2017 sur le  poste de chargé d’accueil laissé vacant par le départ de Yann Logelin. Titulaire d’une maîtrise d’histoire byzantine obtenue à l’université Paris I-Panthéon Sorbonne, Olivier Farnole était précédemment professeur de français à l’Institut français de Grèce.
     

     

    Nicolas GENIS

    Nicolas Genis a été recruté en 2017 comme membre scientifique dans la section antique et byzantine. Il termine une thèse intitulée Mémoire et espace : Archéologie de l’identité collective en Grèce antique  et mènera un projet d’étude sur le rempart d’Apollonia d’Illyrie.

    CV complet

    Pauline GIBERT-MASSONI

    Jeune diplômée du master « Politiques éditoriales » de l'université Paris 13 et stagiaire en 2016 à l’EFA, Pauline Gibert-Massoni a rejoint le 4 octobre 2017 le service des publications comme secrétaire de rédaction.
     

     

    Bertrand GRANDSAGNE

    Bertrand Grandsagne est le nouveau responsable du service des publications. Auparavant en poste à l’École française de Rome, il y occupait les fonctions de rédacteur avec responsabilités éditoriales.
     

     

    Vassilis KARAVELIDIS

    Arrivé le 15 juin 2017 à l’EFA, Vassilis Karavelidis occupe les fonctions de contremaître à Krinidès pour les sites de Dikili Tash et de Philippes. 

     

    Anaïs MICHEL

    Anaïs Michel a été recrutée en 2017 comme membre scientifique de la section antique et byzantine. Epigraphiste de formation, elle vient de terminer une thèse intitulée Étude des conséquences de la domination lagide sur la société chypriote : une approche épigraphique et mène au sein de l’EFA un projet d’Étude des « mains » de graveurs dans les décrets des Déliens.

    CV complet
     

    Laurianne NEHLIG

    Laurianne NEHLIG est arrivée à l’EFA en septembre dernier pour effectuer un volontariat international en administration en tant qu’archiviste à la photothèque. Titulaire d'un Master 2 « Archives et Images», elle a occupé différents postes en qualité de documentaliste audiovisuel et gestionnaire de contenus numériques. 


     

    Stéphanie RENON

    Suite au départ de Marie JEAN, Stéphanie RENON a été recrutée au 6 octobre 2017 sur le poste de bibliothécaire assistant spécialisé. Assistante à la ville de Paris, Stéphanie RENON a notamment participé aux chantiers de préfiguration et d’ouverture de la bibliothèque Marguerite Duras, dans le 20ème arrondissement. Elle sera chargée à l’EFA de l’administration des applications documentaires, du suivi des commandes de suite et de la coordination SUDOC.
     


     

    Les départs

    Anna CANNAVO

    Anna Cannavo, membre de 4e année en 2016-7 dans la section antique et byzantine, a déposé cette année auprès de l’EFA et de l’AIBL un mémoire intitulé « Les débuts de la période perse à Chypre (525-479 av. J.-C. : réflexions historiques ». Elle a également poursuivi l’élaboration du WebSIG d’Amathonte par plusieurs missions de terrain et d’étude et mené une mission de prospection à Hydra.

     

    Gérasimos DOMENIKOS

    Arrivé en juin 2009 à l’EFA, Gerasimos Domenikos occupait les fonctions d’opérateur de maintenance et de logistique.
    Il a quitté l’établissement le 1er septembre 2017. Nous lui souhaitons bonne chance pour la suite de sa vie professionnelle.

     

     

    Sophie DUTHION

    Arrivée à l’EFA en 2014, Sophie Duthion quitte Athènes pour poursuivre sa carrière dans le réseau des EFE et intégrer le service des publications de l’École française de Rome. Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de sa vie professionnelle.

     

    Jéromine GILET

    Jéromine GILET est arrivée à l’EFA en septembre 2016 pour effectuer un volontariat international en administration en tant qu’archiviste à la photothèque. Après une année passée à l’EFA, elle poursuit sa carrière internationale avec pour projet la découverte d’autres pays. Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de sa vie professionnelle. 

     

     

    Marie JEAN

    Marie JEAN a quitté la bibliothèque le 6 octobre dernier. Recrutée en octobre 2015, elle avait pris en charge de nombreux dossiers, notamment la coordination du catalogage et l’administration des outils documentaires, mais aussi les acquisitions pour le fonds « Grèce moderne ». Marie JEAN quitte la Grèce pour l’Asie. Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de sa carrière.

     

     

    Yann LOGELIN

    Yann LOGELIN occupait depuis 12 ans un poste d’accueil à la bibliothèque de l’EFA. Il avait réussi courant 2016 le concours d’assistant de conservation du patrimoine (spécialité Archives) et a été recruté en 2017 par les Archives départementales de Saône-et-Loire. Il sera chargé, dans ces nouvelles fonctions, des actions de médiation auprès des publics.
     

     

     

    Raphaël ORGEOLET

    Raphaël Orgeolet, Maître de conférences à l’Université d’Aix-Marseille recruté comme membre de la section antique et byzantine pour l’année 2016-17, a consacré son séjour à l’EFA à la publication des fouilles de Kirrha (Phocide) dont il a pris la direction.

    Clément SARRAZANAS

    Clément Sarrazanas, membre de 3e année en 2016-7 dans la section antique et byzantine, a été recruté en 2017 comme Maître de conférences à l’Université de Picardie Jules Verne. Sa thèse intitulée Agonothésie, athlothésie, chorégie à Athènes. Organisation et organisateurs de concours civiques aux époques hellénistique et impériale a reçu le prix de la SOPHAU en 2015. Il a déposé cette année auprès de l’EFA et de l’AIBL un mémoire intitulé « Épitaphes impériales grecques de Philippes ».

     

    Ludovic THÉLY

    Ludovic Thély, membre de 4e année en 2016-7 dans la section antique et byzantine, a déposé cette année auprès de l’EFA et de l’AIBL un mémoire intitulé « Contribution à l’histoire d’Amathonte aux époques hellénistique et impériale. La fouille des abords sud-ouest de l’agora ». Sa thèse a été publiée en 2016 sous le titre Les Grecs face aux catastrophes naturelles. Savoirs, histoire, mémoire, Ecole française d’Athènes, BEFAR 375.

     

    DANS LES COULISSES DE L'EFA

    Visite du Président de la République française © EFA, E. MiariVisite du Président de la République française

    Le Président de la République française, M. Emmanuel Macron, accompagné de son épouse, a reçu la communauté française dans les jardins de l’EFA le vendredi 08 septembre 2017, lors de sa visite officielle en Grèce.
    Il a été informé à cette occasion des travaux scientifiques menés par l’École. Le modèle 3D de terrain réalisé à Délos par la société Iconem lui a notamment été présenté dans ce cadre.
     

     RESEFE

    Les EFE aux 20e Rendez-vous de l'Histoire

    Les cinq Écoles françaises à l’étranger (EFE) ont participé aux 20e Rendez-vous de l’Histoire, à Blois, du 4 au 8 octobre 2017. Elles ont présenté au salon du livre une sélection de leurs publications et proposé une série de rencontres autour du thème de cette édition : « Eurêka, inventer, découvrir, innover ».
    Elles ont en outre participé le 8 octobre 2017 à la table ronde Carte blanche présentée par E. Laurentin et intitulée « Qu’est-ce qu'une découverte en archéologie? ».

    Pour en savoir plus...

    Exposition Musiques ! Échos de l'Antiquité

    Le musée du Louvre-Lens présente la toute première exposition consacrée à la musique dans les grandes civilisations de la Méditerranée antique, de Rome à la Mésopotamie en passant par la Grèce et l'Égypte. L'exposition est co-organisée par le musée du Louvre-Lens, la Obra Social "la Caixa" et le musée du Louvre.
    Elle est conçue en partenariat avec les Écoles françaises à l'étranger : École française de Rome, École française d'Athènes et Institut français d'archéologie orientale. 

    Infos pratiques

    Infos RESEFE

     

     

    Newsletter de l'EFA

    LA CHRONIQUE DES FOUILLES

    Ancient Helike
    Ancient Helike.  Systematic excavations of the Geometric and Archaic phases in the Sanctuary of Helikonian Poseidon at Nikoleïka Aigialeias 7.5km east of the modern city of Aigio recovered significant finds representing different chronological phases of the cult centre of the ancient Achaian city of Helike destroyed by...
    ....
    Consulter la Chronique des fouilles