Activités de terrain
  • MÉCÉNAT
  • Candidatures
  •  

    Mission de terrain DELPO
    09-22 juin 2019


    Dans le cadre du programme quinquennal en collaboration avec l’École française d’Athènes et l’École française de Rome, intitulé « Espaces urbains de production et histoire des techniques à Délos et à Pompéi », Énora Le Quéré et Nicolas Monteix, accompagnés de Sandra Zanella, chercheuse associée, et de Grégoire Meazza, étudiant à l’université de Rouen, ont mené une campagne d’études et effectué des nettoyages de surface dans différents secteurs de l’île de Délos du 9 au 22 juin 2019. L’Institut universitaire de France et l’équipe de recherche du GRHis (EA 3831) de l’université de Rouen ont également participé au financement de cette campagne.
    Comme l’an dernier, l’accent a été mis sur l’étude de vestiges en lien avec deux types d’activités de productions antiques : le textile et l’alimentation. Ainsi, cette année, les recherches ont porté d’une part sur les vestiges de la fabrique de pourpre situés au sud du Quartier du Stade, sur le rivage oriental de l’île, qui ont été nettoyés et relevés, afin de mieux déterminer les caractéristiques et le fonctionnement de ce(s) atelier(s) et leur place dans la chaîne opératoire de la production textile.
    D’autre part, l’étude des espaces liés à la production de pain a été poursuivie. L’une des boutiques à l’entrée de la Rue du Théâtre, qui abrite une meunerie et probablement aussi une boulangerie, a été nettoyée. En outre, plusieurs instruments en rapport avec la fabrication du pain (mortiers, pétrins, etc.), et en particulier un pétrin mécanique situé dans l’une des pièces à l’angle nord-ouest des bains de l’Agora des Italiens, ont été localisés et étudiés.

    Le programme DELPO s'inscrit dans les projets communs ResEFE. Rappelons qu'un séminaire de formation doctorale avait été organisé en mai dernier dans ce cadre.


     


    Lire en ligne

    La bibliothèque

    Newsletter de l'EFA

    LA CHRONIQUE DES FOUILLES

    LAMIA

    Sept fouilles d'urgence ont été conduites en 1996, mettant au jour de rares vestiges de constructions et quelques tombes.

    Rempart. Un tronçon du rempart du IVe s. av. J.-C. et les fondations d'une tour ou d'une porte de la cité antique ont été dégagés à l'angle des rues Karaïskaki et Kazouli (fig. 127), vestiges peut-être liés à ceux d'une tour fouillée plus à l'Ouest en...

    ....
    Consulter la Chronique des fouilles

    Bases de données