Actualités
  • MÉCÉNAT
  • Candidatures
  • C’est avec une grande tristesse que les chercheurs de l’École française d’Athènes ont appris le décès de Georges Rougemont, survenu le 18 octobre 2017.
    Né le 12 novembre 1943 à Mâcon (Saône-et-Loire), Georges Rougemont fut élève au Lycée du Parc (Lyon) avant d’intégrer l’École normale supérieure de la rue d’Ulm en 1962, où il obtint l’agrégation de Lettres classiques. Au cours de son séjour en Grèce en tant que membre de l’École française d’Athènes entre 1969 et 1973, il mena des fouilles à Argos, à Malia et à Delphes. Il consacra sa thèse de doctorat d’État aux inscriptions religieuses de Delphes. Après un passage comme assistant de grec à l’Université François Rabelais de Tours, il fut nommé professeur de grec à l’Université de Bourgogne (1977-1985), puis professeur d’épigraphie grecque à l’Université Lyon 2, de 1985 à sa retraite. Outre ses enseignements de la littérature, de l’épigraphie et de la civilisation grecques et son activité de recherche au sein de la MOM, il fut, entre 1986 et 1997, directeur de l’Institut Fernand-Courby. Il enseigna également l’épigraphie grecque à l’ENS pour les candidats au concours de l’EFA.
    Ses travaux de recherche portèrent principalement sur les inscriptions de Delphes et son oracle, sur lequel il préparait un ouvrage. Il publia notamment en 1977 un volume du Corpus des Inscriptions de Delphes rassemblant les Lois sacrées et règlements religieux et, en 2012, un Choix d’inscriptions de Delphes, traduites et commentées, en collaboration avec D. Mulliez et A. Jacquemin. Il mena également des recherches d’épigraphie et de géographie historique sur les Cyclades, en particulier sur Amorgos, et des travaux sur les inscriptions grecques d’Iran, en collaboration avec P. Bernard. Il publia en 2012 ces documents exceptionnels, dont certains découverts récemment, dans un volume du Corpus Inscriptionum Iranicarum (Inscriptions grecques d’Iran et d’Asie Centrale. Corpus Inscriptionum Iranicarum. II : Inscriptions of the Seleucid and Parthian periods and of Eastern Iran and Central Asia. Vol. 1 : Inscriptions in non-iranian languages).
     
    Georges Rougemont fut un enseignant extrêmement apprécié pour sa clarté parée d’un véritable talent pédagogique. Il était très attaché à l’EFA, où il revenait travailler régulièrement et où il ne manquait pas d’aller à la rencontre des jeunes membres. Il était également très attaché au site de Delphes. Nous pleurons un professeur, un collègue, un ami. L’EFA témoigne sa profonde reconnaissance au grand épigraphiste, au scientifique rigoureux et à l’homme bienveillant qu’il fut.



     

     




     
     

     

     

    Newsletter de l'EFA

    LA CHRONIQUE DES FOUILLES

    Megara. 16 I. Delli Street, O.T. 126
    Megara. 16 I. Delli Street, O.T. 126. Evgenia Tsalkou (Γ’ ΕΠΚΑ) reports on the excavation of a Hellenistic period house found at this plot, which seems to have been rebuilt in the Early and Middle Roman period. Two fragmentary walls from the Geometric and Archaic periods also survive.
    Construction phases of the house date to the end of the third...
    ....
    Consulter la Chronique des fouilles