Les Directions des études
  • MÉCÉNAT
  • Candidatures

  • Les carnets numériques sont un ensemble d'outils en ligne permettant de partager des bases de données, des documents ou des fichiers.

    Ces carnets vous offrent la possibilité de travailler et de partager des données avec vos collaborateurs ou membres de votre équipe que vous soyez sur les sites de fouilles ou chez vous.

    Le chef de mission peut déterminer deux niveaux d’accès à ses collaborateurs : accès complet ou accès en lecture uniquement.

    L’accès à ces services se fait tout simplement sur demande au service informatique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

    Les outils sont les suivants :

    - L'hébergement de bases de données Filemaker pour travailler en ligne.
    - Un partage en ligne ou espace de stockage pour synchroniser,sauvegarder et partager tout type de fichiers (Documents Word, photos, etc.)
    - Un gestionnaire d'emails, de contacts et de calendriers avec une adresse du type @efa.gr.
    Si vous souhaitez apporter des modifications à ces outils ou avoir à disposition d’autres outils ou services, n’hésitez pas à nous contacter.
     
     

    Base de données Filemaker


    Le service de bases Filemaker vous offre la possibilité d'héberger vos bases sur un serveur Filemaker accessible à distance.

    Cela vous permet de travailler a plusieurs et en même temps sur une seule et même base de données.
    Vos bases seront, à n'importe quel moment, accessibles par vous et vos collaborateurs.

    Vous pourrez spécifier deux niveaux d'accès :
    -Accès complet: l'utilisateur pourra modifier et alimenter la base de données.
    -Accès restreint: l'utilisateur peut uniquement lire les informations (fiches, recherches, etc.).

    Pour cela il vous faudra faire parvenir au service informatique, soit par email, soit par CD ou directement à notre bureau, votre ou vos bases Filemaker. Elle sera insérée sur le serveur Filemaker avec le niveau d'accès que vous nous aurez spécifié.

    Puis un fichier/raccourci vous sera transmis directement ou par email pour vous permettre d'ouvrir votre base à partir de votre ordinateur. Vous pourrez par la suite distribuer ce raccourci à vos collaborateurs.
     


    Pour rappel, ce service nécessite que vous ayez Filemaker installe sur votre PC ou sur votre Mac mais aussi une connexion internet.
     
     

    Espace de stockage

    Le service d'espace de stockage vous permet de mettre en ligne, dans un espace sécurisé, des fichiers qui seront disponibles pour vous et vos collaborateurs.

    Par ce système, vous pouvez déposer des documents, des photos, des fichiers. Tous les formats de fichiers sont supportés.

    Ce service dit en nuage est comparable aux services DropBox ou SkyDrive. Nous utilisons le projet Open Source NextCloud.

    Il est accessible via n'importe quel navigateur Web, mais aussi en utilisant un logiciel compatible avec les plateformes Macintosh, Windows et Linux.
    Les dossiers et les fichiers localisés sur le répertoire sont sauvegardés sur le disque dur de l'ordinateur, puis copiés sur le serveur de l'EfA après chaque enregistrement donc modification.
     

    En cliquant sur le bouton ci-dessous, une interface vous demande votre nom d'utilisateur et votre mot de passe.
    Ces informations vous seront transmises par le service informatique après votre demande d'accès.

    Se connecter

     
     

    Gestionnaire d'emails


    Ce système, avec une adresse email sous la forme Site-Numéro de mission-@efa.gr (ex : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), vous offre un gestionnaire d’emails, de contacts, de taches et de calendrier.

    Cette adresse peut être utilisée pour vos correspondances, avec vos collaborateurs de mission ou l’administration de l’Ecole française d’Athènes.

    Un système de contacts vous permet d’enregistrer vos correspondants, mais aussi d’avoir un accès direct aux adresses du personnel de l’école.

    Enfin, un calendrier vous permet de gérer le planning de vos missions.
    Ce service peut être partagé aussi avec vos collaborateurs.
     


     

     

    La recherche à l’EFA s’appuie sur les membres et le personnel de soutien à la recherche de l’établissement, ainsi que sur un réseau d’anciens membres et chercheurs associés. Les membres, anciens membres et chercheurs associés sont les porteurs des programmes inscrits au quinquennal de l’EFA. L’établissement a noué de nombreux partenariats avec des institutions, laboratoires et centres de recherche en France, en Grèce et dans d’autres pays, encadrés par des conventions. 
     


    Contrat quinquennal 2017-2021

    Dans le cadre du contrat quinquennal 2017-2021, l’École française d’Athènes développe des projets qui répondent à une ou plusieurs des orientations suivantes :
    • produire des données scientifiques nouvelles à partir d’opérations de terrain, d’études de matériel ou de recherches en archives et, si possible, proposer des projets d’outils numériques pour les exploiter ;
    • faire fructifier les programmes suscités par les priorités du précédent contrat quinquennal (philologie et corpus, patrimoine et histoire de l’art, archéologie et sciences de la nature) ;
    • proposer de nouveaux champs d’investigation portant sur le monde grec antique, la Grèce byzantine ou la Grèce moderne et contemporaine ;
    • être articulés à des publications dans un calendrier crédible ;
    • envisager des modes de diffusion et de valorisation autres que des colloques et des journées d’études ;
    • donner lieu à des programmes de formation (séminaires de formation doctorale) ;
    • reposer sur des co-financements (Labex, Idex, ANR, ERC, Horizon 2020 etc.) et des partenariats en France (universités, CNRS, musées etc.), en Grèce (universités, EIE, musées, éphories, écoles étrangères etc.) et dans d’autres pays.


    Ces projets s’inscrivent dans l’un des cadres suivants :
     
    A) Section antique et byzantine
    La programmation de la section doit donner aux sites leur place à part entière, en favorisant les problématiques transversales (par exemple : l’eau, le paléo-environnement) ou multi-site (par exemple : matériaux et techniques). La programmation sur les sites procède directement de la collaboration avec les autorités grecques et structure aussi bien les demandes d’études et de fouilles des chercheurs associés que la politique documentaire. L’activité sur les sites fait l’objet de négociations annuelles avec les responsables de mission, le conseil archéologique central et les autorités locales. Dans le cadre du nouveau contrat l’École soutient sur les sites traditionnels (Delphes, Délos, Thasos, etc.) en priorité les études, les publications et les travaux de restauration et peut s’ouvrir à de nouveaux sites, sur proposition des autorités grecques. La recherche sur la Grèce byzantine et franque continue d’être soutenue.
    Les projets portent sur un ou plusieurs sites liés à l’EFA (par exemple en Grèce : Dikili Tash, Philippes, Thasos, Delphes, Délos. Argos, Malia, Lato, Dréros, etc., mais aussi à Chypre ou en Albanie). Ils peuvent comporter des opérations de terrain (topographie, géomorphologie, fouilles, restauration, aménagement), des campagnes d’étude pour publication, des séminaires de formation sur site. L’École soutient en priorité les campagnes d’étude pour publication.

    B) Section moderne et contemporaine
    La programmation du nouveau contrat a pour objectif de faire de la section moderne et contemporaine un outil pour comprendre la société grecque contemporaine, ses crises et son positionnement actuel dans l’espace balkanique et méditerranéen-oriental. Les programmes pluriannuels sont structurants et fonctionnent comme les sites de la section antique et byzantine, avec une politique documentaire comparable (production d’outils numériques tels que SIG, etc.). L’EFA participe ainsi à l’observatoire urbain d’Athènes et porte une attention particulière à la question des migrations. Elle développe un programme sur la Grèce dans l’empire ottoman, sur l’œuvre de l’Armée d’Orient, sur l’histoire des échanges culturels et économiques entre la France et la Grèce, avec des partenariats institutionnels renouvelés. Les projets de la section sont inscrits dans l’un des trois domaines suivants :
    • Géographie humaine et sociologie de la Grèce (par exemple : recherches sur les migrations ; atlas social d’Athènes) ;
    • Histoire de la Grèce et de ses relations avec l’espace balkanique ou avec la Méditerranée orientale (par exemple : histoire croisée des entreprises françaises et des migrations ouvrières en Grèce et en Méditerranée orientale) ;
    • Études sur les relations France-Grèce (par exemple : l’œuvre de l’Armée d’Orient 1915-1919 ; histoire des traducteurs et des traductions) ;
    Ces projets peuvent comporter des opérations de terrain, des recherches en archives et des séminaires de formation.

    C) Programmes transversaux
    Les projets peuvent proposer des recherches à cheval sur les deux sections, à travers deux thématiques :
    • Histoire de l’archéologie
    • Anthropologie de la Grèce antique et de la Grèce contemporaine

    D) Programmes inter EFE ou UMIFRE
    • Les projets peuvent associer plusieurs établissements français de recherche relevant du réseau des Écoles françaises à l’étranger EFE : http://www.resefe.fr/
    • Cette association peut être étendue aux Instituts de Recherche à l’étranger UMIFRE/USR/IFRE : http://www.ifre.fr/;
    • Pour être retenu, ces projets doivent être validés par les parties concernées.
     
    E) Priorités
    Comme lors du précédent contrat quinquennal, l’EFA identifie trois priorités sur lesquelles elle souhaite développer des projets :
    • Orient / Occident : il s’agit d’étudier les échanges Est-Ouest en Méditerranée aux différentes époques (antique, byzantine, moderne et contemporaine). Ce peut être le cadre pour inscrire des programmes inter EFE ou UMIFRE (par exemple: les normes ecclésiastiques entre Orient et Occident XIe-XIXe s)
    • Matériaux et expérimentation : l’EFA souhaite soutenir les recherches en archéométrie, archéologie expérimentale, ethnoarchéologie, technologie, portant sur l’Antiquité comme sur le contemporain (archéologie industrielle), recherches qui peuvent donner lieu à des séminaires de formation pratique, à la publication de manuels où seraient confrontées les sources et les données de l’analyse et de l’expérimentation.
    • Outils numériques de la recherche : l’École souhaite promouvoir la mise au point d’outils numériques nouveaux type SIG ou corpus en ligne.



     


    La direction des études, divisée en deux sections (direction des études antiques et byzantines et direction des études modernes et contemporaines), coordonne un dispositif de recherche, de formation à la recherche, de diffusion et de partenariat scientifique international, poursuivant une tradition d'érudition, de constitution de savoir et de construction d'objets scientifiques à partir de travaux de terrain menés en Grèce et dans le monde hellénique ancien et moderne.
     

    La recherche

    Les directions des études coordonnent la mise en œuvre des programmes scientifiques de l’EFA, qui prennent place en Grèce, le plus souvent en partenariat avec d’autres établissements de recherche et d’enseignement. Elles œuvrent pour l’ouverture du réseau scientifique de l'École vers des partenariats européens et internationaux, en promouvant des programmes collaboratifs et des échanges pérennes.  Les principaux partenaires sont les Universités et Unités de Recherche françaises, les Universités et centres de recherche grecs et européens ainsi que les autorités archéologiques nationales et régionales de la Grèce (voir programmes, manifestations, rapport).
    Elles assurent chaque année le suivi scientifique, administratif, budgétaire et logistique d’une centaine de missions de fouille ou d’étude bénéficiant d’un financement direct de l’EFA, en Grèce, en Albanie et à Chypre. Les directeurs des études veillent à ce que chacune s’insère dans l’un des axes scientifiques du programme quinquennal de l’établissement, ou dans l’une des priorités affichées.

    Les programmes et missions s’inscrivent dans l’un des cadres suivants :
    a) Section antique et byzantine
    La programmation quinquennale de la section doit donner aux sites leur place à part entière, tout en favorisant les problématiques transversales ou multi-sites et en développant les politiques documentaires (en particulier la production d’outils numériques). L’activité sur les sites fait l’objet de négociations annuelles ou pluriannuelles avec les responsables de mission, le conseil archéologique central et les autorités locales. Les projets peuvent comporter des opérations de terrain (topographie, géomorphologie, fouilles, restauration, aménagement), des campagnes d’étude pour publication, des séminaires de formation sur site.

    b) Section moderne et contemporaine
    La programmation s’attache à faire de la section moderne et contemporaine un outil pour comprendre les sociétés de la Grèce et des Balkans. Les programmes pluriannuels sont structurants et s’appuient sur une politique documentaire (en particulier la production d’outils numériques). Les projets peuvent comporter des opérations de terrain, des recherches en archives et des séminaires de formation.

     

    Les manifestations scientifiques

    En collaboration avec les institutions partenaires, les directeurs des études animent des séminaires de recherche mensuels :
    les Rencontres numismatiques, en partenariat avec l’Université d’Athènes, l’École belge d’Athènes, la Fondation Nationale Hellénique de Recherche Scientifique et le Deutsches Archäologisches Institut,
    le séminaire Meli, en partenariat avec l'ASCSA,
    le séminaire Histoire économique, en partenariat avec l'université d'Athènes et l'université Panteion.
     
    Les directions des études contribuent également à bâtir le programme des conférences l'EFA et encadrent l’organisation de plusieurs colloques et journées d'étude chaque année.
     

    La formation à la recherche

    Les directeurs des études assurent  l’accueil des membres, des boursiers et des doctorants et leur insertion dans le dispositif de la recherche.
    Ils supervisent l’ensemble des dispositifs de formation assurés par l’EFA : bourses, stages professionnels et stages de fouille. Ils siègent au concours de recrutement des membres scientifiques de l’EFA et encadrent ensuite les travaux des membres de chacune des sections (section antique et byzantine,  section moderne et contemporaine), en proposant une assistance au montage des opérations de terrain et des colloques.  Les membres et boursiers sont incités à présenter leurs travaux scientifiques dans le cadre des Ateliers des jeunes chercheurs de l’EFA, ou d’autres manifestations scientifiques. Les directeurs des études relisent tous les travaux que les membres leur soumettent (manuscrits en vue de leur publication, projets de recherche, dossiers de candidature).
    Par ailleurs, ils organisent, co-organisent ou coordonnent les séminaires de formation doctorale qui ont lieu chaque année à Athènes ou dans les maisons de fouille de l'EFA.
     

    Activités éditoriales

    Les directeurs des études appartiennent de droit au comité des éditions de l’École française d’Athènes. Le directeur des études de la section antique et byzantine est aussi membre des comités de lecture du Bulletin de Correspondance hellénique et du Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger. Il rédige les expertises scientifiques internes d’une partie des articles du BCH, dans ses domaines de compétence, et rend des avis ponctuels sur certaines monographies.
    Par ailleurs, la supervision de la partie française de la Chronique des fouilles en ligne/ Archaeology on line relève du directeur des études antiques et byzantines. Il assure le suivi éditorial des quelque 800 notices rédigées chaque année au sein de l’EFA et participe aux réunions de concertation avec l’équipe de direction de la British School of Archaeology, partenaire du projet.
    Le directeur des études de la section moderne et contemporaine coordonne, en lien avec le service des publications, le travail de rédaction du Bulletin de Correspondance hellénique moderne et contemporain.


     


    Présentation des objectifs et des axes stratégiques de recherche pour le quinquennal 2022-2026

     
    Ces objectifs et ces axes impliquent prioritairement les Directions des études (section des études sur l’Antiquité et Byzance, section des études modernes et contemporaines). Mais ils se veulent également à l’intersection de plusieurs services (Archives, Bibliothèque, Informatique, Publications) en affirmant un engagement déterminé dans le domaine des Humanités Numériques et de la Science ouverte. Pour ce faire, ils s’appuient largement sur les services administratifs et techniques de l’établissement.

    Télécharger le document au format pdf
     

    Objectifs

    Les travaux de l’EFA pour le quinquennal 2022-2026 entendent répondre à trois objectifs principaux :
    1. Favoriser, à partir des données primaires issues du terrain, la production de corpus et de monographies de sites ;

    2. Favoriser la production de référentiels ainsi que l’accessibilité, l’interopérabilité et l’utilisation des données numériques ;

    3. Favoriser l’internationalisation de la recherche par le montage de programmes européens et par l’aide à la mobilité des chercheurs.

     

    Stratégie

    Les objectifs et les axes stratégiques doivent permettre l’inscription de programmes thématiques et d’opérations de recherche qui seront proposés par la communauté scientifique et dont ils doivent constituer les fils conducteurs, en particulier en vue du montage de programmes européens. Ces objectifs et ces axes ne sont pas étanches et certaines recherches peuvent se situer à l’interface de plusieurs d’entre eux.
    La recherche archéologique menée sur les sites de l’École est appelée à y jouer un rôle fondamental car elle répond à la vocation principale de l’établissement : produire, interpréter et publier des sources primaires permettant le renouvellement des savoirs. La préparation de corpus et de référentiels s’inscrit naturellement dans cette programmation. De la même façon, les travaux menés sur d’autres périodes et ancrés dans des études de terrain ou d’archives ont vocation à s’inscrire dans ces axes stratégiques.
    L’École française d’Athènes, en interaction avec le Réseau des Écoles françaises à l’étranger, entend s’appuyer sur des partenariats pour mener à bien cette programmation de recherche. Par l’organisation collaborative de séminaires, de colloques et le montage de projets, elle entend être un acteur du renouvellement des problématiques, en permettant les interactions entre les méthodes et les questionnements de la recherche dans ses domaines de spécialité et en mettant à l’honneur le principe de l’interdisciplinarité.

     

    Axes transversaux (communs aux deux sections)

    1. Connexions et interactions : une « histoire mondiale » de la Grèce
    Il s’agit ici d’inscrire les travaux de l’EFA sur les mondes grecs dans une histoire « croisée » ou « connectée », en interrogeant la définition de modèles culturels, religieux ou sociaux, leur diffusion et leur réception au sein des sociétés méditerranéennes. Envisager sous cet angle toutes les périodes que couvrent les sections de l’EFA (Antiquité, Byzance, périodes franque, vénitienne, ottomane, époques moderne et contemporaine) est une manière d’interroger la définition et la construction d’un « monde grec » qui, produit d’interactions et d’influences complexes autant que reflet d’autres histoires, ne saurait se limiter à des approches territoriales.
     
    1. L’archéologie en chantier
    Fondé sur la valeur documentaire des fonds d’archives de l’EFA (archives Chamonard, Mayence, Vallois, etc.), cet axe entend réinterroger les méthodes de l’archéologie en Grèce depuis les grandes fouilles des années 1870 jusqu’à leurs récentes évolutions contemporaines. Au-delà d’une simple mise en ligne et édition numérique de ces archives qui permettra d’exploiter les données scientifiques qui y sont conservées, cet axe envisage, grâce aux ressources fournies par les outils numériques, une dimension méthodologique et une dimension épistémologique. De plus, en abordant l’histoire de collections, mais aussi la question des copies d’œuvres (moulages, reproductions et « faux »), il entend aborder également les problématiques relatives à la réception de l’Antiquité. Cet axe a aussi pour objectif de favoriser les collaborations entre antiquisants et modernistes en encourageant les échanges sur les méthodes et les modèles employés.

     

    Axes de la section Antiquité - Byzance

    1. Espaces et environnement
    La reconstitution des paysages anciens et de leurs évolutions (analyses archéozoologiques, archéobotaniques, géomorphologiques) est indissociable des études environnementales qui ont renouvelé la compréhension des interactions entre les hommes et leur milieu. Cet axe vise à étudier les interfaces entre les différents espaces naturels, notamment les littoraux et les espaces maritimes, mais aussi l’impact de la fonctionnalisation des espaces (sanctuaires, structures défensives, articulations entre la ville et le port, la ville et le territoire rural, espaces privés et espaces publics, espaces des vivants et espaces des morts, etc.) sur les paysages. Les recherches sur les matériaux (pierre, bois, terre, etc.) et leur exploitation y trouvent place également.
    Cet axe vise aussi à doter l’Ecole de référentiels lui permettant d’apprécier l’impact du changement climatique sur le patrimoine archéologique et de trouver des moyens pour en assurer la conservation et la mise en valeur.
     
    1. Croissance et mutations dans les sociétés anciennes
    Cet axe a vocation à exploiter la documentation primaire produite dans le cadre de l’activité archéologique de l’EFA dans une perspective plus largement quantitative tout en conservant le niveau de détail indispensable à l’étude de sources lacunaires. Ces données, mises en séries et organisées par des outils numériques, pondérées par des études fines sur les changements et les évolutions perceptibles à travers les sources, permettent de construire une analyse concrète des sociétés méditerranéennes, apte à fonder des approches économiques et sociales transpériodes et interdisciplinaires. En s’appuyant sur les observatoires que constituent les fouilles archéologiques, cet axe entend favoriser l’étude des modes de vie, de l’activité économique, des circulations humaines et matérielles, en dégageant des moments de croissance, de rupture, ou de stagnation.

     

    Axes de la section moderne et contemporaine

    1. La fabrique de la variation culturelle
    Les Balkans, Grèce comprise, sont connus pour être un espace d’enchevêtrement de langues, de religions, d’institutions sociales et de productions culturelles variées. Cet axe, porteur d’une forte dimension anthropologique, rassemblera des recherches visant à montrer comment ces variations se répartissent dans l’espace et dans le temps, à l’échelle d’une région, d’un pays ou de l’aire balkanique en général. L’objectif est de produire des données de façon raisonnée de manière à permettre, par leur agrégation et leur comparaison (en particulier grâce à l’utilisation d’outils numériques), de bâtir des modèles de la diversification culturelle dans cette région de l’Europe et de la Méditerranée. Les notions de répartition et de distribution géographiques, avec celle de frontière, sont ici centrales. Il s’agit aussi d’affirmer la place de l’EFA dans une réflexion sur la diversité des sociétés (en particulier, mais pas seulement, au regard de ce que la présente mondialisation fait à cette diversité) et dans une réflexion sur les possibles modèles explicatifs de ces variations.
     
    1. Métropoles
    Implantée dès sa création dans une ville en pleine transformation, l’EFA a suscité de nombreuses recherches sur Athènes. En élargissant le spectre de l’étude à d’autres métropoles également, il s’agira de poursuivre ces recherches dans une perspective comparative ouverte sur les Balkans et la Méditerranée et selon une approche pluridisciplinaire. Cet axe a pour objectif d’affirmer la présence de l’EFA dans les études urbaines et d’en faire une référence à l’échelle des Balkans et de la Méditerranée orientale. Il s’agit aussi de mettre en lumière le rôle des villes comme observatoires pour saisir les manifestations régionales de la mondialisation, en particulier celles des migrations.  Il s’appuie sur des réseaux et des expériences de recherche existants dans le périmètre de l’EFA mais aussi à l’échelle du ResEFE.


    Télécharger la fiche projet


     


     

     
     
     
    Le programme de recherche «Archives Gilliéron» (2017-2021) est un programme transversal, inscrit dans les sections antique et moderne; il porte sur l’histoire de l’archéologie et la formation de la réception de l’antiquité grecque à travers les découvertes archéologiques. Le fonds d’archives et le legs matériel de l’atelier de trois générations d’artistes de la famille Gilliéron ont été déposés à l’École française d’Athènes en 2015. D’origine franco-suisse et installés à Athènes depuis ca. 1876, ces artistes ont influencé de façon pertinente par leur œuvre le savoir, mais surtout la réception du patrimoine archéologique en Grèce, à l’époque où celui-ci se constitua. En tant qu’artistes, dessinateurs, conservateurs et copieurs d’objets d’art antique, les deux premiers -Louis Émile Emmanuel Gilliéron (1850-1924), surnommé Émile père et Édouard Émile Gilliéron (1875-1939), surnommé Émile fils- furent de proches collaborateurs de nombreuses institutions, écoles, musées et missions de fouilles, en Grèce comme ailleurs. Au delà des activités dans le domaine de la recherche, ils géraient aussi une entreprise de production de copies officielles d’antiquités, en partenariat avec la WMF (Württembergische Metallwarenfabrik, Geislingen). Père et fils avaient suivi leur formation artistique à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts à Paris, s’inscrivant ainsi dans sa tradition académique. Ils furent suivis d’un artiste de troisième génération, Alfred Gilliéron (1920-2010). Le sculpteur poursuivit une carrière dans le domaine des souvenirs, mettant en valeur le legs familial. Le legs des artistes a été mis à la disposition de la recherche par leur descendant, Émile Gaston Gilliéron.
    Le projet de l’EFA, sous la responsabilité de Christina Mitsopoulou (université de Thessalie) et Olga Polychronopoulou (Département de Conservation des Antiquités et Œuvres d’Art, TEI d’Athènes), associera des chercheurs de diverses spécialités (archéologie, conservation des antiquités, histoire de la réception de l’archéologie et du tourisme en Grèce, etc.). L’objectif est une mise en valeur pluridisciplinaire d’un legs artistique et artisanal, qui couvre l’antiquité égyptienne, grecque, romaine et byzantine, mais aussi l’art populaire, l’histoire et « l’artisanat archéologique » des XIXe et XXe siècles. Un autre axe du projet sera l’association des autres institutions, musées, collections et archives disposant d’un « legs Gilliéron », afin d’établir une plateforme digitale et un réseau d’échange, de documentation et de recherche.

    Responsables du projet
    Christina Mitsopoulou Université de Thessalie
    Olga Polychronopoulou Département de Conservation des Antiquités et Œuvres d’Art, TEI d’Athènes


     

    Lire en ligne

    La bibliothèque

    Newsletter de l'EFA

    LA CHRONIQUE DES FOUILLES

    Megali Vrisi, plot of A. Athanitis, Lefkada
    Megali Vrisi, plot of A. Athanitis, Lefkada. Vivian Staikou (ΛΣΤ’ ΕΠΚΑ) reports on the continuation of the excavation of a Roman farmhouse, first discovered in 2006. 

    Twenty six more rooms were discovered this year, dating between the early Hellenistic and Roman periods. 

    To the E, rooms were found that seem to have been used for the storage of wine. There were also tanks that...
    ....
    Consulter la Chronique des fouilles

    Bases de données