Gouvernance
  • Présidente:
Mme Marie-Dominique NENNA (directrice de recherche au CNRS)
 
  • Membres:
M. Alexandre FARNOUX, directeur de l'École française d'Athènes

M. Jacques DUBUCS, représentant du ministre chargé de la recherche
Mme Clélia CHEVRIER KOLAČKO, représentante du ministre des affaires étrangères et du développement international

M. Charles de LAMBERTERIE, représentant du secrétaire perpétuel de l'Académie des Inscriptions et Belles-lettres
M. Jacques JOUANNA, membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-lettres
M. Olivier PICARD, membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-lettres
M. Jean-Pierre SODINI, membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-lettres

Mme Sophia ANEZIRI, personnalité scientifique désignée par le directeur de l'EfA
Mme Laurianne SEVE, personnalité scientifique désignée par le directeur de l'EfA
Mme Natalia POULOU, personnalité scientifique désignée par le directeur de l'EfA
M. Kosmas PAVLOPOVLOS, personnalité scientifique désignée par le directeur de l'EfA

M. Giorgos TOLlAS, représentant d'institution partenaire exerçant son activité dans le pays où l'Ecole française d'Athènes a son siège (Ινστιτούτο Νεοελληνικών Ερευνών, IEE)
Mme Anne COULIÉ, représentant d'institution partenaire (Musée du Louvre)

Mme Amélie PERRIER, représentante élue des directeurs des études
M. François-Xavier ANDRÉ, représentant élu des autres enseignants-chercheurs ou personnels assimilés
M. Angelos DALACHANIS, représentant élu des membres scientifiques (Mme Rachel NOUET, suppléante)
 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Thasos - Rempart - S1027

SVEN RISOM SUR L'ESCALIER DE LA COURTINE TOUR XIII A L'EST DE LA PORTE D'HERAKLES,
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

MIKROKAMBOS-5799
À l’Ouest de la commune de Mikrokampos, A. Tokmakidou et D. Délidimitriou (9e éphorie des antiquités byzantines) ont mené, en 2009, une fouille de sauvetage et ont mis au jour un complexe architectural d’époque protobyzantine, ainsi qu’une tombe maçonnée (fig. 1). On a dégagé, sur 20,70 m, le côté Ouest de l’édifice, sur lequel on a repéré deux entrées. Dans sa partie Sud on a identifié une structure rectangulaire, à laquelle on restitue une couverture voûtée de briques, vraisemblablement une tombe : construite en moellons bruts et mortier à la chaux et revêtue à l’intérieur d’enduit à la chaux, elle conservait partiellement un sol en briques (dont certaines étaient estampillées d’un chrisme et de la lettre Δ). On y a recueilli des os humains, de la céramique commune, des monnaies datées
....
Consulter la Chronique des fouilles