1950 - 1969 / Direction G. DAUX

Vie intérieure

1962

Création d'un poste de bibliothécaire attitré, et, en 1966, d'un poste de sous-bibliothécaire.

1962-1964

Construction d'un nouveau bâtiment, pour abriter les services techniques qui commencent à se développer avec un personnel recruté localement (photothèque, planothèque, bureau de dessin).

Activités scientifiques

Un certain nombre d'entreprises nouvelles sont lancées sur les chantiers traditionnels (Délos, Malia, Thasos), et l'École remet en activité des sites où elle avait déjà fouillé, comme Argos, Dikili Tash, Latô.

1952

Reprise des fouilles sur l'agora d'Argos.

1961

Fouilles franco-grecques du tell néolithique de Dikili Tash. Fouilles des quartiers d'habitation Nord de Délos.

1962

Fouilles d'urgence de Médéon de Phocide, sur le site de la future usine d'aluminium de Péchiney-Aluminium de Grèce.

1966

Début des fouilles du quartier protopalatial de Malia (quartier Mu).

1967

Reprise des travaux sur le site historique de Latô (Crète).

1968

L'EFA apporte son soutien à la fouille-pilote de la grotte néolithique de Kitsos (Laurion).

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Thasos - Acropole ; Athénaion (sanctuaire d'Athéna), GTh 65 - R1455-006

Sujet : vase attique Matériau : argile Technique : tourné cat.style : figure noir état de conservation : fragment
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

DÉLOS. - Littoral et zone maritime Ouest-6199
À Délos, une équipe dirigée par J.-C. Moretti (CNRS, IRAA, Université Lyon 2) et Aik. Tagonidou (Éphorie des Antiquités Sous-Marines) a mené pour la première fois une prospection sous-marine au large du littoral occidental de Délos, entre la baie de Skardhana et la baie de Fourni, dans le but de localiser et de relever les vestiges proches de la côte. Les découvertes faites au cours des plongées viennent compléter l’inventaire qui avait été fait par J. Pâris en 1916 et par H. Duchêne en 2001. En ce qui concerne la zone au Nord du port moderne, on a constaté l’existence, à l’Ouest du mur de soutènement déjà connu (T2), appelé « môle » dans la bibliographie, d’un deuxième alignement (« mur » T1 ; fig. 1-2) parallèle au premier mur, d’une largeur de 3,5-4 m et d’une longueur de 80 m approxim
....
Consulter la Chronique des fouilles