Hébergement

Réservation de chambre à Athènes

L’École française d’Athènes a la possibilité d’héberger les chercheurs qui en font la demande. Pour toute réservation, contacter le plus tôt possible Madame Evi Platanitou sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – Les demandes sont traitées par ordre d'arrivée.

Les hôtes s’engagent à respecter le règlement de la maison des hôtes.

Voir le règlement de la maison des hôtes en français
Προβολή κανονισμού του ξενώνα στα ελληνικά
 

Réservation de chambre sur les sites

Sur les sites où elle exerce son activité, l’École française d’Athènes dispose de maisons de fouille. La fonction première de ces maisons de fouille est d’accueillir les chercheurs qui poursuivent un programme de l’École. Ce n’est que secondairement qu’elles accueillent des chercheurs étrangers à l’EfA, qui souhaitent bénéficier de ces installations. – Pour toute réservation, contacter le plus tôt possible Madame Evi Platanitou sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Le règlement de la maison des hôtes vaut pour les maisons de fouille.

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Delphes - Sanctuaire d'Apollon - 47274

Sujet : figure en ronde bosse face Matériau : marbre Décor : antinous Technique : ronde bosse
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

STAVROUPOLI. - Habitat néolithique-6432
À Stavroupoli, I. Ninou et S. Kotstou (XVIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) ont mené en 2010 une fouille de sauvetage sur le terrain E. Tagara, situé au no 3 de la rue Artemidos, et ont mis au jour des vestiges du secteur oriental de l’habitat néolithique. Deux horizons ont été observés : le premier constitué de sédiments argileux de couleur jaune marron, situé à une profondeur de 0,35-0,45 m, n’a livré aucune construction, mais de la céramique et du mobilier de l’époque néolithique ; le second horizon, situé à une profondeur entre 0,45 et 1,40 m, a livré 12 fosses de diamètres 0,90-3,80 m et de profondeur 0,40-0,80 m. La fosse la plus grande (fosse 12) avait un diamètre de 3,80 m et une profondeur de 0,76 m. À l’intérieur, on a mis au jour une structure composée d’arg
....
Consulter la Chronique des fouilles