Projet d'établissement
./images/administratif/ministere-Enseignement-superieur.jpg
Placée sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, l’École française d’Athènes (EFA) a le statut d’établissement public, scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) régi par le décret statutaire commun aux cinq Écoles françaises à l’étranger n° 2011-164 en date du 10 février 2011, qui renforce l’autonomie et la gouvernance de chacune d’entre elles. Le conseil d’administration devra jouer le rôle prévu par les nouveaux statuts.
L’établissement, développe en Grèce et à Chypre, où il dispose de missions permanentes, ainsi que dans les Balkans, des recherches dans toutes les disciplines des sciences humaines et sociales, en particulier l’archéologie et l’histoire, de la Préhistoire à nos jours. L’objet de l’activité scientifique de l’École est traditionnellement l’étude de l’hellénisme et des espaces géographiques où il s’est diffusé, des origines à nos jours. L’EFA est un lieu d’échanges entre les chercheurs spécialistes de ces questions.
 

Plus d'infomations sur le contrat quinquennal 2017-2021 sous peu...

 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Thasos - Acropole ; Athénaion (sanctuaire d'Athéna), GTh 65 - L10034-021

rempart sanctuaire, mur, trace, rocher, parement externe Matériau : marbre,
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

RHODES. - Kremasti-5847
À Rhodes, dans la commune de Krémasti, É. Pharmakidou (XXIIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) a mené en 2008 une fouille de sauvetage sur l’avenue Iraklidon et a mis au jour des vestiges fragmentaires appartenant à au moins deux phases de construction. On a partiellement dégagé le fond d’un réservoir, revêtu de mortier hydraulique avec du gravier et quelques tessons sur un lit de cailloux de poros ; on y a recueilli une base de forme trilobée décorée d’un kymation et recouverte d’un enduit (fig. 1), vraisemblablement un élément du réservoir (hékataion ou fontaine). On a également découvert quatre tronçons de murs, construits ultérieurement en moellons de poros et gros galets. La fouille a livré de la céramique datée surtout de la fin de la période hellénistique et roma
....
Consulter la Chronique des fouilles