Stages

Dans le cadre de son dispositif de formation, l’EFA fait participer à ses missions sur site (fouille et post-fouille, prospections, études de mobilier en musée) des étudiants inscrits dans un cursus de formation initiale en sciences de l’antiquité. Ce stage peut le cas échéant être validé dans le cadre d’une maquette d’enseignement.
 


 

Conditions de candidature

Les candidats doivent être inscrits à un niveau d’études correspondant au minimum à la 3e année de la Licence (archéologie, histoire, le cas échéant lettres classiques). Pour les stages de fouille, ils doivent présenter les conditions physiques requises et faire état d’une expérience de fouille.
 

Candidatures

Voie 1 : candidature adressée aux responsables d’opération
Les stagiaires sont, le plus souvent, recrutés directement en février-mars par le responsable de l’opération, enseignant-chercheur dans une université, parmi ses propres étudiants : dans ce cas, le responsable s’engage à obtenir le financement des voyages des stagiaires qu’il a recrutés au sein de sa propre université (UFR, centre de recherche, École doctorale, Relations internationales, …) ou à soutenir l’étudiant dans ses démarches auprès d’un autre organisme (collectivité territoriale, fondation, sponsor…).

Voie 2 : candidature adressée à l’EfA
Les étudiants d’universités dont aucun enseignant-chercheur ne travaille sur les sites de l’EFA adressent leur candidature directement à l’EFA.
Les candidatures déposées avant le 1 mars seront traitées en priorité. Toutefois, en cas de besoin il est possible que certaines candidatures reçues au-delà de cette date soient examinées.

Le dossier de candidature se fera en ligne sur la plateforme Missions de l'EFA et comprendra :

  • une fiche de candidature
  • un curriculum vitae détaillant l’expérience de terrain (fouille ou prospection) ou de musée (dessin, post-fouille)
  • une lettre de recommandation d’un enseignant-chercheur, ou d’un responsable d’un chantier auquel le candidat a déjà pris part
  • une lettre de motivation dans laquelle le candidat décrira ses compétences en fonction du type d’opération auquel il postule.
Il est à remplir directement sur la plateforme Missions après s'être préalablement enregistré.
 

Recrutement des stagiaires

Les candidatures par la « voie 2 » sont examinées conjointement par la direction des études de l’EFA et les responsables des opérations de terrain concernées. Quoi qu’il en soit, la Direction des études se réserve la possibilité de placer quelques étudiants de ce « vivier » dans les équipes nombreuses, avec le voyage pris en charge par l’EFA le cas échéant.
 

Modalités de prise en charge

En règle générale, l’étudiant stagiaire doit obtenir de son université (UFR, centre de recherche, relations internationales, aide à l’insertion professionnelle…) ou d’autres organismes (collectivités territoriales, fondation) ou sponsors le financement de son voyage. En tout état de cause, la prise en charge par l’EFA ne peut être qu’exceptionnelle.
Les étudiants stagiaires sont logés gratuitement par l’EFA sur le site où s’effectue leur mission. Dans la mesure des disponibilités d’accueil et seulement si leur voyage nécessite un passage à Athènes, ils peuvent être hébergés à la Maison des hôtes à Athènes : cet hébergement est payant quel que soit le site de destination (14 € ou 16 € par nuit).


Conventions de stage

Afin que le stagiaire bénéficie d’une couverture sociale en cas de maladie ou d’accident durant son séjour en Grèce, il est nécessaire que soit conclue une convention de stage. Ce document, établi en trois exemplaires et signé par l’établissement d’enseignement supérieur de rattachement, l’EFA et l’étudiant, précise la durée du stage, son objet et les conditions du séjour et de prise en charge du stagiaire. En cas de conflit ou de malentendu, c'est le seul document de référence entre les trois parties.
Tous les responsables de mission qui recrutent des stagiaires étudiants sont instamment priés de veiller à ce que la convention de stage soit établie et signée par les trois partenaires au moins 15 jours avant le début du stage. Les formulaires doivent être adressés au Directeur de l’EFA en trois exemplaires entièrement renseignés. On notera que :

  • dans la partie concernant l'EFA, c'est le nom du directeur, signataire pour l’EFA, qui doit figurer en regard de la mention du représentant légal de l'établissement
  • le nom du responsable de la mission peut apparaître dans la rubrique « maître de stage » lorsque le formulaire la prévoit.

Les conventions de stages ne seront prises en compte et signées par le directeur de l’EFA que si elles sont accompagnées d’une attestation de vaccination contre le tétanos.

NB : La convention de stage est un document indépendant de l’ordre de mission, qui doit être émis le début de la mission dès lors que le stagiaire bénéficie d’une prise en charge, partielle ou totale, par l’EFA des frais liés à sa participation à la mission. Pour accélérer le déroulement de la procédure, les formulaires peuvent être envoyés

  • par voie électronique à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou
  • à défaut par télécopie, à l'attention de Litsa Trouki (fax: +30 210 36 32 101), ou
  • encore par voie postale.


 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Délos - Salle hypostyle, GD 50 - 3286

Chapiteau ionique trouvé pendant la fouille .
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

KARLA. - Collecteur 6, Stani-Thermokipia-5956
Dans la région du Lac de Karla, V. Adrymi-Sismani (Institut archéologique d’études thessaliennes) a poursuivi les travaux au lieu-dit Stani-Thermokipia, en vue de l’aménagement du collecteur 6. La fouille de la maison A s’est poursuivie (fig. 1) et l’étude du mobilier qui en provenait a permis de proposer une datation probable pour l’occupation de la maison du Néolithique Moyen (5800-5300 av. J.-C.). La fouille de 2005 avait identifié la présence d’un péribole à l’Est et à l’Ouest de la maison. En 2006, la fouille de cette structure s’est poursuivie et on a pu déterminer qu’il s’agissait effectivement d’un péribole qui présentait une entrée d’une largeur de 1 m et qui encerclait une surface de 11 x 15 m environ au Sud de la maison. Le péribole n’est pas fait d’un seul mur, mais constitué
....
Consulter la Chronique des fouilles