Archives des manifestations de l'EFA
  • MÉCÉNAT

  • Journée d’étude / Ημερίδα
    Jeudi 06 octobre
    Πέμπτη 06 Οκτωβρίου

    Salle des conférences de l’EFA / Αίθουσα διαλέξεων της EFA


    Athènes-Paris 1945-1975. Littérature et politique
    Αθήνα-Παρίσι 1945-1975. Λογοτεχνία και πολιτική



    Lucile Arnoux-Farnoux Université de Tours
    Ουρανία Πολυκανδριώτη IIE/EIE
     


    Programme

    Facebook event


    Cette manifestation s’inscrit dans le cadre du programme «Athènes-Paris (1945-1975)», financé par l’École française d’Athènes. Elle est couplée avec la journée d’étude « Les relations France-Grèce pendant la dictature (1967-1974). Exil, engagement, résistance », qui se tiendra à l’Institut français de Grèce le 7 octobre 2016.
     
    Η Ημερίδα διεξάγεται στα πλαίσια του ερευνητικού προγράμματος « Αθήνα-Παρίσι, 1945-1975 », χρηματοδοτείται από τη Γαλλική Σχολή Αθηνών και πλαισιώνεται από μια παράλληλη Ημερίδα με τίτλο « Οι ελληνογαλλικές σχέσεις την περίοδο της Δικτατορίας (1967-1974).  Εξορία, στράτευση, αντίσταση», που θα διεξαχθεί στο Γαλλικό Ινστιτούτο Ελλάδος στις 7 Οκτωβρίου.




    Argumentaire:
    Le programme de recherche « Athènes-Paris 1945-1975 » de l’EFA s’est donné pour but d’étudier les relations culturelles entre la Grèce et la France durant les trois décennies qui ont suivi la Deuxième Guerre mondiale. Trois journées d’études ont déjà eu lieu dans ce cadre : Le Voyage du Mataroa. Portrait d’une génération en exil (11/10/2013), Critiques et historiens d’art grecs à Paris, 1945-1975 (10/10/2014), et Athènes-Paris 1945-1975 – Architecture (20/11/2015). 
     
    Pour l’étude des échanges littéraires entre les deux pays, placée sous le titre général de « Littérature et politique », en raison de la situation historique et politique spécifique de la Grèce durant cette période, de la guerre civile à la dictature, on a procédé en deux étapes.
    Dans un premier temps, ces échanges ont été étudiés dans le cadre du séminaire « Littérature et politique », qui s’est tenu à l’EFA, en collaboration avec l’IRH de la Fondation Nationale pour la Recherche Scientifique, de mars 2013 à septembre 2014. Une douzaine de séances ont permis d’explorer différents aspects de ces relations littéraires entre les deux pays au cours de ces périodes critiques, qu’il s’agisse de la réception en Grèce d’un courant littéraire ou philosophique (l’existentialisme), du voyage d’écrivains français en Grèce (Éluard, Camus, Malraux) ou de l’exil d’écrivains et intellectuels grecs en France (Titos Patrikios, Matsie Hadzilazarou, Mimika Cranaki, Melpo Axioti), ainsi que de l’accueil qui leur est fait par les milieux intellectuels français (Aragon, Cocteau, Mauriac). Dans ce séminaire, la parole a été donnée non seulement à des universitaires et des chercheurs (Lizy Tsirimokou, Christina Dounia, Ioanna Costandoulaki, Christos Daniil, Marilisa Mitsou, Vassiliki Lalagianni, Angela Kastrinaki), ou essayiste comme Takis Théodoropoulos, mais aussi à des écrivains venus témoigner de leur expérience d’exil – ou de séjour - en France : Titos Patrikios, Alki Zéi, Dimitris Raftopoulos, Vassilis Alexakis.
     
    La présente Journée d’études s’inscrit dans le prolongement de cette réflexion. Elle est l’occasion de se pencher plus particulièrement sur la réception de la littérature grecque en France entre 1945 et 1975, en mettant l’accent sur les politiques éditoriales mises en œuvre et sur la relation écrivain-traducteur-éditeur. Les périodes de crise en Grèce – en l’occurrence guerre civile et dictature – correspondent en effet à des « pics » d’intérêt en France pour la littérature grecque. De nombreuses traductions voient le jour durant ces années (Axioti, Kazantzakis, Théotokas, Vénézis, Libéraki pendant la guerre civile; Taktsis, Plascovitis, Kavvadias, Ritsos, Tsirkas, Vassilikos, Zéi, pendant la dictature), ainsi que des anthologies (Levesque, Grandmont, Merlier…) ; des numéros spéciaux de revue paraissent, qui font date (Messages de la Grèce, 1946; Cahiers du Sud, Permanence de la Grèce, 1948; Temps Modernes, Aujourd’hui la Grèce…, 1969; Lettres Nouvelles, Écrivains grecs d’aujourd’hui, 1969), des liens se tissent entre écrivains grecs et écrivains/traducteurs français qui perdureront au-delà des périodes concernées. Parallèlement, la réception de la littérature française en Grèce (traductions, publications et reportages divers dans les revues et les journaux etc.) est elle aussi influencée par le contexte politique.
    Communications scientifiques et témoignages contribueront à mettre en lumière les modalités de cette double réception et les réseaux littéraires qui se sont créés entre les deux pays durant ces trois décennies cruciales.




     
    CONTACTS

    Sophia Zoumboulaki
    Assistante administrative pour la Direction des Études
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    + 30 210 36 79 904

    Nolwenn Grémillet
    Communication
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    + 30 210 36 79 943




     

    Newsletter de l'EFA

    LA CHRONIQUE DES FOUILLES

    MAVRACHADÈS. – Pentarès
    En vue de la construction de l’autoroute E 65, A. Krachtopoulou et F. Sofianou (XXXIVe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) ont mené, entre 2010 et 2013, une fouille de sauvetage au 68e km de celle-ci, entre les communes de Mavrachadès et de Sophadès, au lieu-dit Pentarès. Ces recherches ont mis au jour les vestiges d’une installation plate et...
    ....
    Consulter la Chronique des fouilles