Catalogue des publications
  • MÉCÉNAT
  • Candidatures

  • L’habitat mycénien
    Formes et fonctions de l'espace bâti en Grèce continentale à la fin du IIe millénaire avant J.-C.

    Pascal Darcque
     
    90 €

    Collection et numéro : Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome 319
    Année : 2005
    Éditeur(s) : École française d’Athènes
    ISBN : 978-2-86958-189-0
    Largeur : 21 cm
    Hauteur : 29 cm
    Poids : 1577 g
    Nombre de pages : 450
    Distributeurs : Peeters Publishers
    Statut : en stock
    Langue : Français
    Support : livre broché
    Lien onix
    Afficher la fiche de la bibliothèque
    Consulter la fiche sur le SUDOC
    Il s'agit de la première étude d'ensemble de l'habitat mycénien qui prend en compte les traits architecturaux, les plans et les dimensions, ainsi que les aménagements et le mobilier de plus de 180 édifices fouillés sur le continent grec (Péloponnèse, Grèce centrale et Thessalie) et datables de l'Helladique Récent (1550-1025 avant J.-C.). On y distingue trois familles d'édifices. Les palais se caractérisent par de grandes dimensions, un mode de construction complexe, la présence d'un noyau architectural stéréotypé et la spécialisation de certaines pièces. Les élites qui contrôlent l'Argolide, la Messénie et la Béotie y mettent en scène leur pouvoir en empruntant à la Crète minoenne le concept même du système palatial, des modalités du contrôle administratif (tablettes et nodules) et certains aspects des édifices palatiaux (préparation du terrain, utilisation de la pierre de taille, peintures murales, seuils monolithes). Par rapport aux époques précédentes sur le continent grec, il s'agit non pas d'une différence d'échelle, mais de nature. À l'opposé, les maisons, de dimensions modestes, avec un nombre limité de pièces, sont construites simplement et fonctionnent comme des abris polyvalents. Elles ne se distinguent guère, dans leur grande majorité, des unités d'habitation conçues quelques siècles auparavant dans le domaine égéen et ne connaissent pas d'évolution marquée durant l'époque mycénienne. Entre ces deux familles, il existe des édifices intermédiaires aux dimensions plus monumentales et de construction plus complexe que les maisons ; leur mobilier (ivoires, documents administratifs en linéaire B) est souvent comparable à celui des palais, mais leur plan est différent. À Mycènes, Tirynthe, Pylos et Thèbes, ils sont associés à la sphère palatiale, tandis qu'à Gla le programme de construction semble répondre à des besoins particuliers, peut-être militaires. Les techniques de construction et les formes architecturales mycéniennes ne se sont pas diffusées à l'extérieur de la Grèce continentale. Le système palatial mycénien ne paraît pas s'être étendu au-delà de l'Argolide, de la Messénie et de la Béotie. Pascal Darcque, ancien directeur des études et secrétaire général de l'École française d'Athènes, est directeur de recherche au CNRS (UMR 7041, Archéologies et Sciences de l'Antiquité, Nanterre). Il a principalement fouillé en Syrie, à Bassit, et en Grèce, aux abords du palais minoen de Malia (Crète) et sur le site néolithique de Dikili Tash (Macédoine orientale).
     


    This is the first overall study of the Mycenaean settlement that takes into account the architectural features, plans and sizes, as well as the organisation and artifacts of over 180 buildings excavated on the Greek mainland (Peloponnese, Central Greece and Thessaly) and dating to the Late Helladic period (1550-1025 BC). Three classes of buildings are distinguished. The palaces are characterised by their large size, a complex method of construction, the presence of a steraotyped architectural nucleus and the specialisation of certain rooms. The elite who controlled Argolida, Messenia and Boeotia in the display of their power borrowed from Minoan Crete the actual idea of the palatial system, the methods of administrative control (tablets and nodules) and aspects of the palatial buildings (preparation of the terrain, use of cut building stone, mural paintings, monolithic thresholds). In relation to the preceding periods on the Greek mainland, this represented a difference not of scale, but of nature. By contrast, the houses, of modest size, with a limited number of rooms, were constructed simply and functionally as multipurpose shelters. The great majority of them were hardly to be distinguished from the settlement units conceived some centuries earlier in the Aegean region and which exhibited no marked evolution during the Mycenaean period. Between these two classes there were intermediate buildings more monumental in size and more complex in construction than the houses; the artifacts in them (ivories, administrative documents in Linear B) are often comparable to those of the palaces, but they have a different plan. At Mycenae, Tiryns, Pylos and Thebes they are associated with the palatial sphere, while at Gla the construction programme appears to reflect special requirements, possibly military. The techniques of construction and the Mycenaean architectural forms did not spread outside of the Greek mainland. The Mycenaean palatial system does not seem to have extended beyond Argolida, Messenia and Boeotia. Pascal Darcque, former general secretary of the French School at Athens, is director of research at the CNRS (UMR 7041, Archeology and sciences of Antiquity, Nanterre). He has chiefly excavated un Syria, at Bassit, and in Greece, at the Minoan palace of Malia (Crete) and the Neolithic site of Dikili tash (East Macedonia).


    Avant-propos
    Abréviations
    Bibliographie
    Introduction
    Chapitre I. La nature et le cadre de l'enquête
    A. La définition du projet
    B. Le cadre géographique et historique
    C. La méthode de l'enquête
    Chapitre II. La documentation et l'état de la question
    A. Eléments pour une histoire de l'archéologie mycénienne
    1. 1874-1914 : les pères fondateurs
    2. 1914-1952 : "naissance d'une archéologie"
    3. 1952-1970 : Les Mycéniens écrivent du grec
    1970-2000 : la fin des grands programmes et la gestion de l'urgence
    B. La documentation et les publications
    1. La documentation indirecte
    2. L'acquisition des documents archéologiques
    3. Les publications des fouilles
    4. Les déséquilibres de la documentation archéologique
    C. L'état de la question
    Première partie - La construction
    Introduction
    Chapitre I. Les matériaux et leur mise en forme
    A. Le bois et les éléments végétaux
    1. Les essences
    2. Les dimensions des pièces de bois
    B. La pierre
    1. Les calcaires
    2. Les conglomérats
    3. Les autres pierres
    4. Les outils et la mise en forme des pierres
    5. Les "marques de maçon"
    C. La terre
    1. La terre crue
    2. La terre cuite
    D. Les autres matériaux
    Chapitre II. L'implantation des bâtiments et les murs
    A. La préparation du terrain
    1. Les murs dépourvus de fondation
    2. Les fondations simples
    3. Les fondations complexes
    4. Les dépôts de fondation
    C. Les soubassements
    1. Les soubassements en moellons
    2. Les soubassements en moellons et pierres de taille
    D. Les superstructures
    1. Les superstructures en moellons
    2. Les superstructures en moellons avec chaînage
    3. Les superstructures en moellons et pierres de taille avec chaînage
    4. Les superstructures en briques crues
    5. Les superstructures en briques crues avec chaînage
    E. Les revêtements muraux
    1. Les enduits non décorés
    2. Les enduits décorés de motifs géométriques
    3. Les enduits décorés de représentations figurées
    4. Les autres types de revêtement
    Chapitre III. Les ouvertures
    A. Les portes et les passages
    1. Les accès simples
    2. Les accès complexes
    B. Les fenêtres
    Chapitre IV. Les supports, les étages et la toiture
    A. Les bases et les supports
    1. Les trous de poteau
    2. Les bases
    3. Les formes et les dimensions des supports
    4. L'implantation des supports
    B. Les escaliers et les étages
    C. Les plafonds et la toiture
    1. La hauteur sous plafond
    2. Les toitures
    Chapitre V. Les sols
    A. Les sols en terre battue
    B. Les sols de cailloux et les dallages
    C. Les sols enduits non décorés
    D. Les sols enduits décorés
    Conclusion. Simplicité et complexité technique
    Deuxième partie - Les pièces
    Introduction
    Chapitre 1. Les traits architecturaux
    A. La structuration de l'espace bâti
    1. Structuration forte autour d'une pièce principale
    2. Structuration faible de l'espace bâti
    3. Compartimentation régulière de l'espace bâti
    B. La dimension des pièces
    C. La forme des pièces
    D. L'accès aux pièces
    1. Les pièces dépourvues d'accès au niveau conservé
    2. La place des accès
    3. La mise en valeur des accès
    4. L'accessibilité
    E. La décoration des pièces
    Chapitre II. Les aménagements
    A. Les fours
    1. Les fours sans destination identifiable
    2. Les fours métallurgiques
    3. Les fours de potier
    B. Les foyers
    1. La forme des foyers
    2. La place des foyers dans les pièces
    3. Les fonctions des foyers
    C. Les aménagements en rapport avec l'eau
    D. Les plates-formes et les banquettes
    1. Postes de garde ou porte-flambeau
    2. Bancs de couchage
    3. Banquettes comportant des récipients
    4. Sièges ou étagères
    E. Les étagères
    F. Compartiments et récipients
    1. Les compartiments à vases
    2. Les récipients en terre crue
    3. Les cuves en terre cuite
    Chapitre III. Le mobilier
    Introduction. Le traitement des données
    1. Méthode de traitement
    2. Les difficultés du traitement
    A. L'outillage et les traces d'activité artisanale
    1. L'outillage en pierre taillée
    2. Le travail du métal et du verre
    3. Le travail de l'ivoire
    4. La fabrication des textiles
    5. La mouture et le broyage
    B. Les armes
    C. Les éléments de parure
    D. Les meubles
    E. Les ustensiles
    F. Les vases en terre cuite
    G. Les autres vases
    1. Les vases en bois et en ivoire
    2. Les vases en pierre
    3. Les vases en faïence
    4. Les vases métalliques
    H. Les figurines, les statuettes et les statues
    1. Les figurines
    2. Les statuettes et les fragments de statue (?)
    3. Essai d'interprétation
    I. Les tablettes, les nodules et les bouchons
    1. Les tablettes et les étiquettes
    2. Les nodules
    3. Les bouchons
    4. Le système administratif mycénien
    J. Les sceaux
    Chapitre IV. Activités et fonctions
    Introduction : problèmes de méthode
    A. Le stockage des produits consommables
    B. L'entreposage des objets et des matières premières
    1. L'entreposage des vases
    2. L'entreposage d'autres produits
    C. Les activités artisanales
    D. Les activités culinaires
    E. L'hygiène
    G. L'administration
    1. Les dépôts
    2. Un bureau dans l'édifice Nord-Est de Pylos ?
    3. Les archives de Pylos
    H. Les activités rituelles ou symboliques
    1. L'influence minoenne
    2. Les "mentions religieuses"
    3. La continuité du IIe au Ier millénaire
    4. La signification des objets, des aménagements et des représentations
    5. Les "lieux de culte"
    6. Des sanctuaires et des temples ?
    Conclusion. Polyvalence et spécialisation
    Troisième partie - Les édifices
    Introduction
    Chapitre I. Les critères de classification et les définitions
    A. Une ou plusieurs familles d'édifices ?
    1. Les termes du débat
    2. Pour l'abandon du terme mégaron (bis)
    3. Pour une approche globale
    B. Les dimensions des édifices
    C. Les dimensions et les autres traits architecturaux
    1. Le nombre de pièces
    2. La présence d'un étage
    3. Les grandes pièces
    4. La structuration de l'espace bâti
    5. L'orientation
    6. La complexité technique
    7. L'unité principale stéréotypée
    D. Les dimensions, le mobilier et la spécialisation des pièces
    1. Les vases en terre cuite
    2. Les statuettes
    3. Les traces d'administration
    4. Les sceaux
    5. Le travail de l'ivoire
    6. Le stockage des denrées consommables
    7. L'entreposage d'objets
    E. Les trois familles principales
    1. La définition des palais
    2. La définition des maisons
    3. La définition des édifices intermédiaires
    Chapitre II. Les maisons
    A. Les maisons curvilignes
    1. Les édifices de plan incomplet ou mal assuré
    2. Les édifices dont la date est mal assurée
    B. Les formes des maisons quadrangulaires
    1. Les maisons construites sur un seul axe
    2. Les maisons construites sur deux axes parallèles
    3. Les maisons construites sur deux axes perpendiculaires
    4. Les maisons construites sur trois axes ou plus
    C. Une architecture domestique mycénienne ?
    1. Formes ou types
    2. L'évolution des maisons
    3. Formes mycéniennes et formes helladiques
    Chapitre III. Les édifices intermédiaires
    A. Les formes et le fonctionnement
    1. Edifices à plan simple
    2. Edifices à couloir sur un seul niveau
    3. Edifices en terrasses
    4. L'édifice Sud-Ouest de Pylos (125)
    5. La Résidence de Gla (165)
    B. Les fonctions des édifices intermédiaires
    1. Sur les sites palatiaux
    2. Sur les sites sans palais
    Chapitre IV. Les palais
    A. La forme palatiale mycénienne : origine et évolution
    1. Existe-t-il des "premiers palais" mycéniens ?
    2. L'origine de la forme palatiale mycénienne
    B. L'aspect et le fonctionnement des palais
    1. L'insertion dans le site
    2. Les plans : caractères généraux
    3. Les accès et les circulations
    4. L'unité principale
    5. Les unités secondaires
    C. Les ensembles palatiaux
    D. Les fonctions des palais
    Conclusion. Traditions et innovations
    Conclusions
    A. La diffusion des techniques et des formes mycéniennes
    B. Unité et diversité de la Grèce mycénienne
    Index des toponymes grecs
    Index géographique
    Index thématique
    Table des figures
    Table des plans
    Abstract




     

    Newsletter de l'EFA

    LA CHRONIQUE DES FOUILLES

    Eleusis, secondary sewage network
    Eleusis, secondary sewage network. Kalliopi Papaggeli and Chrysanthu Tzavali (Γ’ ΕΠΚΑ) report on discoveries made from 80 trenches covering 2.5 square kilometres, opened during the laying of the new sewage network.
    In the N part of the city. On Kontoulis Street between Peisistratos Street and Laskos Street, walls of domestic structures dating to the...
    ....
    Consulter la Chronique des fouilles