Catalogue des publications
  • MÉCÉNAT
  • Candidatures

  • Le double voyage : Paris-Athènes (1919‐1939)

    Lucile Arnoux-Farnoux, Polina Kosmadaki, Servanne Jollivet (Dir.)
     
    45 €

    Collection et numéro : Mondes Méditerranéens et Balkaniques 12
    Année : 2018
    Éditeur(s) : École française d’Athènes
    ISBN : 978-2-86958-296-5
    ISSN : 1792-0752
    Largeur : 18.5 cm
    Hauteur : 24 cm
    Poids : 1301 g
    Nombre de pages : 486
    Distributeurs : Peeters Publishers
    Statut : en stock
    Langue : Français
    Support : livre broché
    Lien onix
    Afficher la fiche de la bibliothèque
    Consulter la fiche sur le SUDOC
    « Paris m’a ouvert les yeux » écrit le sculpteur grec Apartis, élève de Bourdelle, arrivé dans la capitale française en 1919. « C’est l’Acropole qui a fait de moi un révolté », déclare pour sa part Le Corbusier en 1933. Nous saisissons là l’essence même du « double voyage » : durant l’entre-deux-guerres, intellectuels et artistes traversent la Méditerranée orientale dans les deux sens, d’Athènes à Paris et de Paris à Athènes, chacun puisant dans ce va-et-vient fécond ce qui lui manque : les Grecs viennent se former à Paris et se frotter aux grands courants artistiques du moment, les Français partent en Grèce à la recherche d’une Antiquité renouvelée et découvrent un pays qu’ils ne soupçonnaient pas.
    Le poète Séféris, le romancier Théotokas, l’architecte Pikionis, le compositeur et chef d’orchestre Mitropoulos, tous sont passés par Paris, où deux Grecs, Christian Zervos et Tériade, jouaient un rôle déterminant au sein des avant-gardes artistiques. Dans l’autre sens, des personnalités aussi diverses que les architectes Ernest Hébrard et Le Corbusier, le photographe Eli Lotar, le sculpteur Ossip Zadkine, ou encore l’écrivain Raymond Queneau, ont trouvé en Grèce les éléments d’une autre modernité, tandis que Roland Barthes, venu en 1937 jouer Les Perses d’Eschyle avec les étudiants de la Sorbonne, éprouve à Athènes un trouble dont, comme Freud, il se souviendra quarante plus tard.
    Le double voyage est issu d’un programme franco-grec de recherche pluridisciplinaire qui exploite de nombreuses sources documentaires inédites ; il offre un aperçu de la richesse et de la variété des échanges littéraires et artistiques entre les deux pays durant l’entre-deux-guerres et vient combler une lacune dans un domaine de l’histoire culturelle encore très peu exploré. S’adressant aussi bien au chercheur spécialisé, qui y trouvera une bibliographie très complète et des données nouvelles, qu’au lecteur de bonne volonté, qui y découvrira un sujet passionnant, il a pour ambition de devenir un ouvrage de référence pour un public très large, en France comme en Grèce.


    Introduction, par Lucile Arnoux-Farnoux
    Relations franco-helléniques dans l'entre-deux-guerres
    Grèce-France entre les deux guerres : aliénation politique et attrait culturel, par Christos Hadziiossif
    Le développement institutionnel des relations culturelles franco-grecques durant l’entre-deux-guerres, par Nicolas Manitakis
    Architectes entre antiquité et modernité
    Le voyage des anciens au pays des modernes, par Panayiotis Tournikiotis
    La formation et la culture des architectes grecs durant l’entre-deux-guerres, par François Loyer
    Ernest Hébrard et Joseph Pleyber : acteurs institutionnels et contributions individuelles à la modernisation de la ville dans l’entre-deux-guerres, par Alexandra Yerolympos
    L’Utopie delphique, par Kostaas Tsiambaos
    L’art moderne et la Grèce : échanges et réceptions
    « Lettres de Paris » : la réception de l’art contemporain dans le champ de la critique d’art à Athènes dans l’entre-deux-guerres, par Evgénios D. Matthiopoulos
    Rapports de l’ancien et du moderne à travers un récit iconographique : les Cahiers d’art et les revues artistiques de l’entre-deux-guerres, par Polina Kosmadaki
    Tête de Grec : la revue Minotaure et la recherche d’un nouvel homme universel, par Effie Rentzou
    « Il n’y a pas d’Antiquité » : les modèles grecs et l’invention de la sculpture moderne, par Paul-Louis Rinuy
    Les limites annoncées d’une rencontre : le Paris des peintres de l’entre-deux-guerres grec, par Annie Malama
    Les Voyages en Grèce du photographe Eli Lotar, par Damarice Amao
    Constructions de l’image de la Grèce : expositions et conférences
    Les arts décoratifs : la participation grecque à l’Exposition de 1925 à Paris, par Hélène Guéné
    Modernité byzantine : l’Exposition internationale d’art byzantin de 1931 à Paris, par Rémi Labrusse
    La Conférence d’Athènes sur la conservation des monuments d’art et d’histoire (1931) et l’élaboration croisée de la notion de patrimoine de l’humanité, par Michela Passini
    Théâtre, musique et transferts musicaux
    Les relations musicales franco-helléniques de 1919 à 1939, par Christophe Corbier
    La musique dans le projet delphique, fille infidèle d’une tradition séculaire, par Benjamin Capellari
    Théâtre en plein air et le Groupe de théâtre antique de la Sorbonne : Les Perses à Épidaure, par Platon Mavromoustakos
    Voyages réels et imaginaires : écrivains et poètes
    La Grèce romanesque de l’entre-deux-guerres, par Sophie Basch
    Référence française et interférences anglaises dans le roman néo-hellénique de l’entredeux- guerres, par Jean-Luc Chiappone
    La Grèce silencieuse de Raymond Queneau, par Philippe Büttgen et Dinah Ribard
    Deux poètes à Paris : Georges Séféris et Andréas Embirikos, par Christina Dounia
    Traduction, réception et figures médiatrices
    La réception de Bergson en Grèce pendant l’entre-deux-guerres, par Servanne Jollivet
    Traduction et diplomatie culturelle dans l’entre-deux-guerres : le cas du poète Costis Palamas (1859-1943), par Lucile Arnoux-Farnoux
    Valéry à Athènes : ambitions croisées de ses premiers traducteurs grecs, par Maria Tsoutsoura
    Le voyage dans l’Antiquité : la traduction des auteurs grecs antiques en France (1919- 1939), par Sylvie Humbert-Mougin
    Bibliographie générale
    Indices
    Résumés des contributions
    Liste des auteurs
    Table des matières




     

    Newsletter de l'EFA

    LA CHRONIQUE DES FOUILLES

    Megara. German road and unnamed street, O.T. 394
    Megara. German road and unnamed street, O.T. 394. Panagiota Avgerinou (Γ’ ΕΠΚΑ) reports on discoveries made during excavation for the construction of a new house.
    20 graves were excavated, dating to the archaic and classical periods, including six cists, eight sarcophagi, one tiled roof grave, two pits, two amphora burials, and one burial deposit....
    ....
    Consulter la Chronique des fouilles