Études Péloponnésiennes

Le monnayage argien d'époque romaine (d'Hadrien à Gallien)

par Christophe Flament et Patrick Marchetti

Le Corpus monétaire d'Argos est l'un des plus intéressants de la Grèce impériale, par la variété des types qui ornent les différentes émissions autant que par la durée du monnayage. Deux groupes asymétriques le constituent, qui correspondent à deux périodes bien distinctes : la première, qui s'étend d'Hadrien à Marc Aurèle, offre des points d'appui nouveaux à l'exploitation de Pausanias ; la seconde, qui se développe surtout à partir du règne de Septime Sévère, voit s'altérer le programme initial et se réduire progressivement le nombre des images, tandis que le maintien de la production jusqu'au règne de Gallien offre à l'histoire des dévaluations du IIIe siècle des jalons majeurs. La comparaison avec les autres ateliers du Péloponnèse permet aussi de repérer les quelques ateliers actifs à cette époque et de relativiser considérablement la portée des variations iconographiques d'une cité à l'autre, comme en témoigne notamment la comparaison systématique des images reproduisant le Palémonion de Corinthe et le nymphée d'Argos.

Due to its longevity and to the great variety of types that adorn the different issues, the Argive monetary corpus is undoubtedly one of the most interesting of Imperial Greece. It is composed by two asymmetrical groups, each corresponding to a distinct period: the first one, stretching from Hadrian to Marcus Aurelius, opens up new possibilities for the interpretation of Pausanias; the other, starting mainly under the reign of Septimius Severus, saw a deterioration of the initial program and a steady reduction in the number of images, while the uninterrupted production of coins until the reign of Gallienus provides a major landmark for the history of the 3rd century devaluations. A confrontation with other Peloponnesian mints allows us also to determine the few mints that were still active at the time and to considerably relativize the extent of iconographic variation between cities, as can be evidenced by a systematic comparison of the images showing the Palaemonium in Corinth and the Nymphaeum in Argos.

Études Péloponnésiennes 14
2011
Format : 21 x 29,7 cm, 135 p., 14 pl. in fine.
© École française d’Athènes
ISBN 978-2-86958-234-7        50 €

CONTACTS
 
École française d’Athènes
6, rue Didotou
106 80 Athènes
+ 30 210 36 79 922
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Ouvert tous les jours de 8h à 15h
Aνοιχτό καθημερινά από τις 8.00 έως τις 15.00

De Boccard Édition-Diffusion
11, rue de Médicis
F-75006 Paris
www.deboccard.com

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Thasos - Acropole ; Athénaion (sanctuaire d'Athéna), GTh 65 - R1765-003

Sujet : vase Matériau : argile Technique : tourné, Catégorie : figure noire, Fragment : panse, Origine : Attique,
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

KARLA. - Collecteur 6, Stani-Thermokipia-5956
Dans la région du Lac de Karla, V. Adrymi-Sismani (Institut archéologique d’études thessaliennes) a poursuivi les travaux au lieu-dit Stani-Thermokipia, en vue de l’aménagement du collecteur 6. La fouille de la maison A s’est poursuivie (fig. 1) et l’étude du mobilier qui en provenait a permis de proposer une datation probable pour l’occupation de la maison du Néolithique Moyen (5800-5300 av. J.-C.). La fouille de 2005 avait identifié la présence d’un péribole à l’Est et à l’Ouest de la maison. En 2006, la fouille de cette structure s’est poursuivie et on a pu déterminer qu’il s’agissait effectivement d’un péribole qui présentait une entrée d’une largeur de 1 m et qui encerclait une surface de 11 x 15 m environ au Sud de la maison. Le péribole n’est pas fait d’un seul mur, mais constitué
....
Consulter la Chronique des fouilles