Études Thasiennes 24
Le nymphée d’une maison de l’Antiquité tardive à Thasos
(terrains Tokatlis/Divanakis/Voulgaridis)

 
par Jean-Pierre Sodini, Tony Kozelj, Manuela Wurch-Kozelj
 
format : 21 × 29,7 cm, 192 figures, 224 pages
72 €
Parution : novembre 2016
© École française d'Athènes
ISBN 978-2-86958-268-2

 
 
Cet ouvrage retrace les différentes phases de transformation d’une maison à Thasos entre le IIIe et le début du VIIe siècle, rythmées par l’évolution du site et de l’histoire : montée de la nappe phréatique, tremblement de terre, fin du paganisme et essor du christianisme. Aucune rupture apparente cependant, mais une récupération heureuse d’une construction romaine et des mosaïques – préservées malgré la montée de l’eau et leur iconographie païenne – et l’installation dans le péristyle d’un nymphée à deux niveaux de colonnes. Ce monument, dont nous proposons une reconstitution complète, représente la seule copie connue – presque une maquette – des nymphées urbains qui se répandirent dans les villes romaines d’Orient jusqu’à Constantinople et furent, dans la mesure du possible, entretenus et restaurés jusqu’au VIIe siècle.
 
This work recounts the different phases in the transformation of a house in Thasos between the third and the beginning of the seventh century, as shaped by the evolution of the site and of history, including the rising water table, earthquake, end of paganism and the rise of Christianity. There appears to have been no interruption, but rather the fortunate salvage of a Roman building and mosaics — preserved in spite of the rising water and their pagan iconography — and the construction in the peristyle of a nymphaeum with columns on two levels. This monument, of which here is offered a complete reconstruction, is the only known copy (almost a replica) of the urban nymphaea that were common in the Roman towns of the East as far as Constantinopole and were (as far as was possible) maintained and restored until the seventh century.
 

TABLE DES MATIERES
 
Avant-propos (J.-P. Sodini)
 
Introduction

(J.-P. Sodini, T. Kozelj, M. Wurch-Kozelj)
 
La maison initiale (III-IVe siècle ?)
I. Le péristyle romain
            La cour
            Les portiques
                        Le portique Ouest
                        Le portique Nord
                        L’élévation des portiques
II. Les pièces
            Les pièces occidentales
                        L’oecus avec la mosaïque des Erotes
                        La pièce Sud (O2)
            Les pièces orientales
                        La pièce E1
                        La pièce E2 (et la frange occidentale d’E3)
 
La reconstruction de la maison initiale (première moitié du VIe siècle ?)
I. Le rez-de-chaussée
            Le péristyle
            Modifications dans les pièces Ouest et Est
                        Pièces Ouest
                        Pièces Est
II. L’élévation de l’étage
            La corniche de couronnement du rez-de-chaussée
                        Catalogue
                        Répartition des blocs de corniche et emplacement des grands meneaux
            Meneaux
                        Grands meneaux
                        Petits meneaux
                        Chapiteaux de meneaux
            Plaques
 
le nymphée (milieu du VIe siècle ?)
I. Le bassin et son alimentation
            Construction
            Supports des tuyaux d’alimentation
            Bassins annexes
            Parapet en maçonnerie
II. Alimentation en eau et évacuation
III. Les éléments décoratifs de la façade en pi
            Premier Niveau
                        Corniches de couronnement du bassin et d’appui de l’ordre inférieur
                        Colonnettes cannelées à deux registres
                        Corbeaux
                        Architraves de couronnement
                        Architraves des avancées
            Deuxième Niveau
                        Colonnettes
                        Corbeaux
                        Architraves
                        Couronnement du nymphée
IV. Bilan graphique
 
Sculptures
I. Les sculptures en bas-relief et en ronde-bosse retrouvées dans la fouille
II. La sculpture architecturale de la maison tardive et du nymphée : un atelier thasien

 
Chronologie des différentes phases
I. La Maison primitive (IIIe-IVe siècle ?)
II. La reconstruction protobyzantine (première moitié du VIe siècle ?)
III. La construction et l’utilisation du nymphée (milieu du VIe siècle ?)
IV. L’arrêt du nymphée (début du VIIe siècle)
V. L’effondrement de l’édifice (vers 620)

 
Le nymphée dans les maisons et les églises : l’influence des nymphées urbains
 
Annexe 1 — Restitution du nymphée
(T. Kozelj, M. Wurch-Kozelj)
 
Annexe 2 — L’usage de la scie dans le remploi des marbres anciens
(T. Kozelj, M. Wurch-Kozelj)
 
les traces de scie
les scies

 
Abréviations bibliographiques
 
Index général
 
Liste des illustrations
 
Crédits des illustrations


 

CONTACTS
École française d’Athènes - 6, rue Didotou - 106 80 Athènes - + 30 210 36 79 922 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Ouvert tous les jours de 8h à 15h - Aνοιχτό καθημερινά από τις 8.00 έως τις 15.00
 
Dépositaire :
De Boccard Édition-Diffusion - 11, rue de Médicis - F-75006 -Paris - www.deboccard.
 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Thasos - Acropole ; Athénaion (sanctuaire d'Athéna), GTh 65 - R1765-004

Sujet : vase Matériau : argile Technique : tourné, Catégorie : figure noire, Fragment : panse, Origine : Attique,
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

THÈBES. - Pyri, Tumulus de la colline d'Ampheion-5961
À l’Ouest de Thèbes, dans la région de Pyri, V. Aravantinos , K. Psaraki et I. Fappas (IXe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques et XIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) ont effectué en 2007 des sondages complémentaires sur un site déjà exploré au début des années 70, le tumulus de la colline d’Ampheion, sur lequel on avait exploré un tumulus en briques et une tombe à ciste. Les nouvelles recherches ont révélé la stratigraphie de la colline : la couche supérieure est composée de briques crues de tailles et de formes diverses et de terre de couleur marron ; cette couche est suivie d’une couche dure de sédiments de couleur marron clair d’une épaisseur de 0,70 m au centre et de 0,15 m sur les bords ; enfin, une couche de sédiments rouge recouvrent la roche.
....
Consulter la Chronique des fouilles