Sites et monuments 3

Οδηγός της Θάσου

par Yves Grandjean et François Salviat

Thasos était dans l’Antiquité l’une des cités grecques les plus puissantes de l’Égée du Nord. Fondée par des colons de Paros, riche de ses mines d’or, de son marbre blanc, de son vin réputé, de ses ports, elle connut une destinée brillante.
Monuments, inscriptions, statues, monnaies, objets précieux ou utilitaires sont ici présentés, à la fois documents d’histoire et témoins de vie.
Ce livre sera un guide utile le temps de la visite ; on souhaite qu’au-delà, loin des ruines et du musée, il continue à accompagner la réflexion du lecteur.

Η Θάσος ήταν κατά την Αρχαιότητα μια από τις πιο ισχυρές πόλεις του Βόρειου Αιγαίου. Έχοντας ιδρυθεί από αποίκους της Πάρου, πλούσια χάρη στα χρυσωρυχεία της, στο λευκό της μάρμαρο, στο διάσημο κρασί της, γνώρισε μια λαμπρή πορεία.
Μνημεία, επιγραφές, αγάλματα, νομίσματα, πολύτιμα και χρηστικά αντικείμενα παρουσιάζονται εδώ τόσο ως ιστορικά τεκμήρια όσο και ως μαρτυρίες ζωής.
Το βιβλίο αυτό θα είναι χρήσιμο κατά την περιήγηση. Ευχόμαστε να συνοδεύει και στη συνέχεια, περά από τους αρχαιολογικούς χώρους και το μουσείο, τη σκέψη του αναγνώστη.
 

Sites et Monuments 3
2012
Format : 17 x 24 cm, 385 p., 289 figures, 4 planches
© École française d’Athènes
ISBN : 978-2-86958-251-4        25 €

CONTACTS
 
École française d’Athènes
6, rue Didotou
106 80 Athènes
+ 30 210 36 79 922
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Ouvert tous les jours de 8h à 15h
Aνοιχτό καθημερινά από τις 8.00 έως τις 15.00

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Amathonte - PALAIS - N138-041

Tête de koré en calcaire.,
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

THESSALONIQUE-6451
À Thessalonique, A. Chatziioannidis (9e éphorie des antiquités byzantines) rend compte de la fouille de sauvetage menée en 2010 sur un terrain au 22, rue Doubioti, sur lequel on a mis au jour les vestiges d’une rue de l’époque romaine tardive et protobyzantine, ainsi que des constructions datant de l’époque hellénistique à la fin de l’époque ottomane. Dans l’angle Nord-Ouest du terrain, on a mis au jour un segment de conduit maçonné en pierre (long. 2,90 m ; haut. 0,23 m ; larg. 0,27 m), d’orientation Est-Ouest, dont la trajectoire est coupée par la grande canalisation ultérieure. D’autres petits segments de canalisations ont été mis au jour à proximité. La céramique recueillie dans cette partie du terrain se compose de tessons à vernis noir, à vernis rouge, de tessons de skyphoi, et d’un
....
Consulter la Chronique des fouilles