Activités de terrain
  • MÉCÉNAT

  • Mission de terrain : Delphes. Les abords sud-est de la ville : les vestiges de Marmaria 2017-2019
    18 au 31 août et 15 septembre au 15 octobre 2019

     

    Une équipe sous la responsabilité de Sandrine Huber (université de Lille, HALMA – UMR 8164) et Didier Laroche (École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg, Archimède – UMR 7044 CNRS) travaille à la mise à plat de la documentation issue des recherches et explorations de terrains conduites au lieu-dit Marmaria à Delphes dans le cadre de la programmation quinquennale de l’EFA.
    La reprise de l’étude de la terrasse du sanctuaire d’Athéna Pronaia au lieu-dit Marmaria participe d’une réflexion plus globale sur les aménagements annexes d’un sanctuaire panhellénique – le sanctuaire d’Apollon Pythien – et sur les abords d’une ville gestionnaire d’un grand sanctuaire : les deux ensembles du sanctuaire d’Athéna Pronaia et du Gymnase, orientés vers la vallée du Pleistos, constituent un ancrage essentiel dans la topographie delphique, tant pour le grand sanctuaire d’Apollon que pour la ville, ses limites et son système défensif à une période récente. Le programme a pour ambition de traiter d’un ensemble de vestiges et de mobiliers dans leur globalité, afin de restituer au mieux les modalités de fréquentation de ce site aux abords sud-est de la ville de Delphes et d’en caractériser les rôles, fonctions et fonctionnements.
    Le projet constitue l’aboutissement concret de deux programmes réalisés dans le cadre du contrat quinquennal précédent de l’EFA (2012-2016) : le programme commun aux Écoles françaises d’Athènes et de Rome Des espaces et des rites : pour une archéologie du culte dans les sanctuaires du monde méditerranéen (porté par Sandrine Huber pour l’EFA et William Van Andringa pour l’EFR) et le programme Sacrifices à Delphes (porté par Sandrine Huber, Anne Jacquemin et Didier Laroche sous l’égide de l’École française d’Athènes).
    Le programme reprend l’analyse de l’ensemble des données connues à ce jour sur le site de Marmaria. Un état des lieux de la documentation scientifique (publiée et inédite) sur la base des archives scientifiques, graphiques et photographiques à disposition et un récolement des mobiliers conservés au musée archéologique de Delphes (exposition permanente et réserves) ont été dressés en 2016 et 2017 ; une mise au point des données topographiques a été établie sur la base de contrôles topographiques effectués sur le terrain en 2016 et sur la base d’une documentation photogrammétrique complète réalisée à l’aide de deux drones en 2018 ; l’inventaire de l’ensemble des blocs errants parqués sur le site archéologique de Marmaria a été commencé en 2018 et se poursuit cette année.
    Ont participé et participent au programme Anne Jacquemin, Professeur émérite à l’université de Strasbourg ; Manon Bublot, architecte diplômée ; Lionel Fadin, topographe de l’EFA ; Aristophanis Konstantatos, restaurateur de l’EFA ; Laura Lemaire, restauratrice-stagiaire ; Marion Aubry et Lya D’Habit, étudiantes en archéologie à l’université de Lorraine (Nancy) ; Anna Papadopoulou et Nada Wehbe, étudiantes en master Archéologie et Architecture de l’université de Strasbourg et l’École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg. Les travaux ont pu être réalisés grâce à des financements de l’université de Lorraine et de l’université de Lille.
     
     

    Terrasse de Marmaria © EFA, Mission Delphes-Marmaria

    Inventaire des blocs sur la terrasse de Marmaria© EFA, Mission Delphes-Marmaria

    Localisation des secteurs de l’inventaire des blocs © EFA, Mission Delphes-Marmaria


     
     

     

    Newsletter de l'EFA

    LA CHRONIQUE DES FOUILLES

    Polydendro

    Polydendro, Property of S. Fokas. Christina Kakourou and Afroditi Maltezou (Ε ΕΠΚΑ) report on the discovery of a cemetery of Final Neolithic period and a grave of Roman period (Figs. 1-2). The Roman grave (Grave 2) was found in the N part of the excavation with E-W direction, head to the W and tiles as pillow and floor, a pit was carved in the bedrock and the side walls are lined with tiles and it was also covered with...

    ....
    Consulter la Chronique des fouilles