Actualités

Dates et lieu de l'exposition : 20 mars - 07 avril 2017
Université de Fribourg, Site Plateau de Pérolles, Bât PER 21, RDC



Vernissage de l’exposition mercredi 22 mars 2017 à 17h30
Université de Fribourg, Site Plateau de Pérolles, Bâtiment PER 21, Bd de Pérolles 90, Auditoire D230
Ligne bus 1 – arrêts Charmettes ou Plateau de Pérolles

Message d’ouverture par la Prof. Bernadette Charlier Pasquier, Doyenne de la Faculté des lettres

Allocution par Mme Hara Skolarikou, Ambassadeur de Grèce en Suisse

Allocution par Mme Dr. Dimitra Malamidou, Archéologue, Ephorie des Antiquités préhistoriques, classiques et byzantines de Kavala

Conférence du Prof. Alexandre Farnoux, Directeur de l’École française d’Athènes
Histoire et travaux récents de l’École française d’Athènes

Conférence du Prof. Pierre Ducrey, Professeur honoraire, Université de Lausanne
100 ans de fouilles et recherches de l’École française d’Athènes à Philippes de la mise au jour du site à son inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO
 

 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Thasos - Acropole ; Athénaion (sanctuaire d'Athéna), GTh 65 - R1765-003

Sujet : vase Matériau : argile Technique : tourné, Catégorie : figure noire, Fragment : panse, Origine : Attique,
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

TANAGRA-5962
Dans la région de Tanagra antique, A. Charami (IXe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) a mené en 2007 une fouille et des travaux de restauration sur une tombe de type macédonienne, connue depuis 1895 et qui se trouve à l’intérieur de la zone de l’aéroport militaire. Les travaux ont révélé une tombe de type macédonien, à dromos en escalier à dix marches (long. 5 m ; larg. 0,70-1,10 m) et à chambre funéraire unique voûtée (fig. 1-2). Le monument est orienté Nord-Est/Sud-Ouest, avec l’entrée au Nord-Est. Il est construit en appareil régulier de blocs de poros ; le sol est en terre compacte et la chambre (11,45 m2) était fermée par une porte en marbre à double battants dont trois fragments avaient été transportés au Musée de Schimatari dès le XIXe s. À l’intérieur de la chamb
....
Consulter la Chronique des fouilles