Actualités

 
La Fondation Simone & Cino Del Duca œuvre, en France et à l’étranger, dans le domaine des arts, des lettres et des sciences, par le moyen de grands Prix et de subventions attribués chaque année par les Académies de l’Institut de France. Sur proposition de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, le Grand Prix 2017 d’archéologie de la Fondation vient d’être attribué au programme de recherche Thasos. Abords Nord de l’Artémision (Thanar) mené conjointement depuis 2002 par l’École française d’Athènes et l’Éphorie des antiquités de Kavala-Thasos, sous la direction de Arthur Muller, professeur d’archéologie grecque à l’université de Lille SHS et membre de l’Institut universitaire de France, et Stavroula Dadaki, directrice de l’EA Kavala-Thasos. Il s’agit du prix le plus important dans le domaine de l’archéologie : il vient couronner à Thasos la présence plus que centenaire de l’École française d’Athènes et une longue et efficace collaboration avec le Ministère de la culture hellénique.
 




Un site exceptionnel à Thasos

Le dossier présenté par l’équipe est intitulé Un site exceptionnel à Thasos. Au cœur de la cité : treize siècles d’histoire au prisme de l’archéologie. De 2002 à 2014, dans un secteur crucial entre agora, Artémision et Dionysion, les campagnes alternées de fouille et post-fouille ont mis au jour et étudié une remarquable demeure protobyzantine, détruite en 620 ap. J.-C., et ont exploré la puissante stratification sous-jacente. Elles ont ainsi livré une moisson de données nouvelles touchant à toutes les périodes de l’histoire de Thasos, en remontant, à travers treize siècles d’occupation continue, jusqu’à la période précoloniale, dans les dernières décennies du viiie s. av. J.-C. : les résultats relèvent aussi bien de l’archéologie protohistorique que de l’archéologie classique et de l’archéologie byzantine. Les nouveautés les plus marquantes concernent la vocation métallurgique de la présence indigène thrace aux débuts de l’occupation du site, la permanence architecturale absolument unique d’un édifice public de l’époque archaïque jusqu’à l’époque protobyzantine, et les circonstances de la fin de l’Antiquité à Thasos, causée par un important séisme.


Une collaboration franco-grecque féconde

Sous l’égide de l’École française d’Athènes et de l’Éphorie des Antiquités de Kavala-Thasos (Ministère de la Culture hellénique), liées par un protocole de collaboration, cette recherche est conduite en collaboration par l’université de Lille SHS (Halma UMR 8164) et l’université nationale Capodistrias d’Athènes (département d’archéologie). L’équipe permanente réunit une vingtaine d’enseignants-chercheurs, chercheurs, archéologues et techniciens, Français et Grecs, de ces quatre institutions. Elle est complétée ponctuellement par des spécialistes des sciences du vivant, de la nature et des matériaux, de l’université Aristote de Thessalonique ou du Cnrs pour la plupart, qui ont donné à ces travaux une dimension pluridisciplinaire nouvelle à Thasos.



La nouvelle orientation du projet Thanar

Depuis 2015, l’équipe est engagée dans la préparation de la publication de ses travaux, qui revisitent toute l’histoire de Thasos, et parallèlement dans celle de la mise en valeur de la demeure protobyzantine en vue de son ouverture au public. Ce double projet, vivement souhaité par le Ministère de la Culture hellénique et qui contribuera concrètement au rayonnement de l’archéologie française, reçoit avec le Prix Del Duca, un gage de concrétisation rapide et surtout une dimension plus ambitieuse. En effet, outre le développement des études de mobilier préparatoires à la publication, il permettra d’une part de réaliser rapidement la phase la plus urgente de la mise en valeur, celle de la consolidation systématique des fragiles maçonneries protobyzantines, d’autre part d’acquérir et fouiller prochainement une parcelle de terrain : on y attend encore des informations cruciales sur la partie centrale de la demeure protobyzantine et elle facilitera le parcours de visite du public.

La cérémonie de remise du prix de la Fondation Simone & Cino Del Duca aura lieu à l’Institut de France le 7 juin 2017.





 
CONTACTS

Sophia Zoumboulaki
Assistante administrative pour la Direction des Études
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+ 30 210 36 79 904

Nolwenn Grémillet
Communication
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+ 30 210 36 79 943


 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Délos - Salle hypostyle, GD 50 - 3288

Chapiteau ionique trouvé pendant la fouille .
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

DAVLIA. - Latouphi-5966
Près de Davlia, dans le cadre de travaux d’installation d’un conduit de gaz naturel entre Mavroneri et Antikyra, K. Kalliga (IXe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) a mené une fouille de sauvetage au lieu-dit Latouphi et a mis au jour une partie d’un habitat de l’Helladique Ancien (HA II). On a dégagé des vestiges de bâtiments à abside et d’espaces de stockage orthogonaux (fig. 1). Les murs de ces constructions avaient des fondations et des socles en pierre et des élévations en brique. On a recueilli de grandes quantités de mobilier, principalement dans les deux pièces de stockage orthogonales : de la céramique de consommation, de préparation et de conservation des aliments et plus de dix pithoi. Ces bâtiments ont été détruits à la suite d’un incendie, comme l’indiquent le
....
Consulter la Chronique des fouilles