Sites de fouilles

L'École française d'Athènes dispose de sept missions archéologiques permanentes : six en Grèce même, Dikili-Tash, Philippes, Thasos, Delphes, Argos, Délos et Malia (en Crète), et une sur la côté Sud-Ouest de l’île de Chypre, à Amathonte. Ces sites forment une partie non négligeable de l'héritage scientifique de l'École (voir l'histoire de l'École).

Elle poursuit par ailleurs son activité archéologique dans le cadre de missions archéologiques temporaires, que ce soit en Grèce (Itanos, Lâto et Dréros, en Crète), à Chypre (Shillouroukambos et Potamia) ou en Albanie (Sovjan, Apollonia, Byllis) ; elle apporte également son soutien à l’exploration du site de Kouphovouno en Grèce et à la mission d’étude de Durrës en Albanie.

Plusieurs de ces missions bénéficient ou ont bénéficié d’un co-financement EfA/MAEE : tel est le cas de Dikili Tash, Kouphovouno et Itanos en Grèce, d’Amathonte, Shillourokambos et Potamia à Chypre, de Sovjan, Apollonia et Byllis en Albanie.
 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Délos - MAISON DU DIADUMENE, GD 61 - 135

Cour au moment de la découverte de trois statues : Artémis, un athlète et une réplique antique du Diadumène de Polyclète.
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

SINDOS-6441
À Sindos, A. Keramaris (XVIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) a mené en 2010 une fouille de sauvetage sur le terrain Frigo Stahl, sur une superficie de 2050 m2, et a mis au jour les vestiges de deux maisons de la seconde moitié du IVe et du début du IIIe s. av. J.-C. (fig. 1) Au centre de la zone fouillée, on a dégagé une maison (dim. 26,30 x 22,30 m) constituée de 20 pièces organisées autour d’une cour péristyle (dim. 12,70 x 12,50 m). Les murs sont conservés en fondations, construites en moellons. Deux entrées ont été identifiées, une entrée centrale dans l’aile Nord-Est, et une entrée secondaire au Sud-Ouest. Une canalisation traverse la cour et aboutit à un puit maçonné. L’absence d’objets ne permet pas d’identifier la fonction des pièces. Dans la partie orientale
....
Consulter la Chronique des fouilles