L'Anavlochos



Le massif de l’Anavlochos se trouve en Crète, dans la région du Mirambello, zone charnière entre la Crète centrale et la Crète orientale. Il consiste en une longue arête Nord-Ouest/Sud-Est de calcaire dolomitique qui surplombe le village de Vrachasi, établi sur sa pente Sud. Le caractère naturellement défensif du site comme sa position stratégique ont souvent été notés : il domine au Nord la cité de Milatos et sa plaine côtière ; il contrôle au Sud la gorge du Sélinari, qui descend vers le port de Sissi, où un important habitat MR IIIA-B est en cours de fouille depuis 2007, sous l’égide de l’École belge d’Athènes (direction J. Driessen) ; il est voisin du centre urbain de la cité de Dréros, installé à l’Est, où le Service archéologique grec et l’EfA (direction V. Zographaki et A. Farnoux) conduisent de nouvelles recherches depuis 2008.


 


L’Anavlochos et le Mirambello


 
© EfA / F. Gaignerot-Driessen

 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Philippes - ACROPOLE - 39477

Reliefs n°306 et 307 représentant Diane à l'arc et une figure féminine.,
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

MELIBOIA. - Forteresse de Vélika-6393
À Méliboia, S. Sdrolia (7e éphorie des antiquités byzantines) a poursuivi en 2010 les travaux de nettoyages du rempart de la forteresse de Vélika, notamment sur les côtés Est et Sud, où l’on a constaté l’existence de deux portes, l’une sur le côté Est, l’autre dans l’angle Sud-Est, surmontée (?) d’une tour. Sur le côté Sud, on a dégagé un deuxième rempart à l’extérieur. Il est construit en blocs plus grands sans mortier et peut être daté de l’époque hellénistique. Les recherches se sont davantage concentrées sur le secteur de la porte, où des sondages ont été effectués du côté intérieur. Elles montrent que la porte, large de 1,70 m, avait une banquette à l’intérieur sur le côté Sud, et qu’au Nord, un escalier menait vers la courtine. Ce dernier s’ajoute à l’épaisseur du rempart, qui atte
....
Consulter la Chronique des fouilles