L'Anavlochos



Le massif de l’Anavlochos se trouve dans la région du Mirambello, zone charnière entre la Crète centrale et la Crète orientale (fig. 1). Il consiste en une longue arête Nord-Ouest/Sud-Est de calcaire dolomitique qui surplombe le village de Vrachasi, établi sur sa pente Sud (fig. 2). Le caractère naturellement défensif de cette chaîne montagneuse comme sa position stratégique ont souvent été notés. Elle contrôle en effet la gorge du Sélinari, qui mène vers la vallée de Néapolis et le centre urbain de l’antique cité de Dréros, où le Service archéologique grec et l’EFA conduisent de nouvelles recherches depuis 2008. L’Anavlochos dispose en outre de deux débouchés maritimes, à Sissi, où un important habitat minoen est en cours de fouille depuis 2007 sous l’égide de l’École belge d’Athènes, et à Milatos, où se développa une cité à l’époque archaïque.


 



 
Fig 1 : La Crète orientale (© F. Gaignerot-Driessen/IMS-FORTH)




Fig. 2 : L’Anavlochos vu du Sud-Est (© F. Gaignerot-Driessen)
 



© EFA / F. Gaignerot-Driessen

ARCHIMAGE : les dernières images

Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

SINDOS-6441
À Sindos, A. Keramaris (XVIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) a mené en 2010 une fouille de sauvetage sur le terrain Frigo Stahl, sur une superficie de 2050 m2, et a mis au jour les vestiges de deux maisons de la seconde moitié du IVe et du début du IIIe s. av. J.-C. (fig. 1) Au centre de la zone fouillée, on a dégagé une maison (dim. 26,30 x 22,30 m) constituée de 20 pièces organisées autour d’une cour péristyle (dim. 12,70 x 12,50 m). Les murs sont conservés en fondations, construites en moellons. Deux entrées ont été identifiées, une entrée centrale dans l’aile Nord-Est, et une entrée secondaire au Sud-Ouest. Une canalisation traverse la cour et aboutit à un puit maçonné. L’absence d’objets ne permet pas d’identifier la fonction des pièces. Dans la partie orientale
....
Consulter la Chronique des fouilles