Recherches en cours



Depuis 2015, l’École française d’Athènes a repris les recherches sur l’Anavlochos. La prospection archéologique, topographique et géomorphologique du massif, menée sous la responsabilité de Fl. Gaignerot-Driessen, a en effet été initiée, dans le cadre d’un programme de deux ans (2015-2016). La campagne 2015 a permis de retrouver et de relever l’ensemble des vestiges signalés par P. Demargne dans l’habitat et à Kako Plaï. On a également pu reconnaître les limites de l’habitat géométrique, qui occupe le vallon central du massif sur une dizaine d’hectares, et préciser son organisation. Au total 300 structures architecturales antiques ont été relevées, cartographiées, décrites et photographiées, cependant que le matériel de surface a fait l’objet d’un ramassage et d’une étude préliminaire.




Le vallon central de l’Anavlochos vu du sommet du pic Nord-Ouest (cl. Mission Anavlochos)
 
 

La campagne 2015 a bénéficié du soutien financier de l’EfA, de l’ARC « A World in Crisis ?» (UCLouvain), de l’Université de Caroline du Nord (UNC), de l’Université de Paris-Sorbonne (ED 124), de l’EA 7338 et de l’UMR 8167.
 



© EfA / F. Gaignerot-Driessen


 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Thasos - Acropole ; Athénaion (sanctuaire d'Athéna), GTh 65 - L10034-018

rempart sanctuaire, mur, trace, rocher, parement interne Matériau : marbre,
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

KARLA. - Collecteur 6, Stani-Thermokipia-5956
Dans la région du Lac de Karla, V. Adrymi-Sismani (Institut archéologique d’études thessaliennes) a poursuivi les travaux au lieu-dit Stani-Thermokipia, en vue de l’aménagement du collecteur 6. La fouille de la maison A s’est poursuivie (fig. 1) et l’étude du mobilier qui en provenait a permis de proposer une datation probable pour l’occupation de la maison du Néolithique Moyen (5800-5300 av. J.-C.). La fouille de 2005 avait identifié la présence d’un péribole à l’Est et à l’Ouest de la maison. En 2006, la fouille de cette structure s’est poursuivie et on a pu déterminer qu’il s’agissait effectivement d’un péribole qui présentait une entrée d’une largeur de 1 m et qui encerclait une surface de 11 x 15 m environ au Sud de la maison. Le péribole n’est pas fait d’un seul mur, mais constitué
....
Consulter la Chronique des fouilles