Malia - Le Quartier Nu
 
Situé immédiatement au Nord-Est du Quartier Mu et à 300 m environ au Nord-Ouest du Palais de Malia, le Quartier Nu fut fouillé entre 1988 et 1993 sous la direction d’Alexandre Farnoux (École française d’Athènes - Paris IV) et de Jan Driessen (École belge d’Athènes - UCLouvain). Il s’agit d’un complexe Minoen Récent IIIA2-B (environ 1370-1250 av. J.-C.) composé de trois ailes principales construites autour d’une cour de 9,5 m sur 12 m bordée d’un portique dans sa partie Sud (fig. 1).
 
Figure 1. Plan du Quartier Nu, avec en gris foncé les sondages menés sous les niveaux MR IIIA2-B. Relevé J. Driessen ©EfA
Figure 1. Plan du Quartier Nu, avec en gris foncé les sondages menés sous les niveaux MR IIIA2-B. Relevé J. Driessen ©EfA
 
Parmi les découvertes les plus exceptionnelles, on notera la présence dans l’angle Sud-Est de cette cour d’une mosaïque de galets de 2,60 m sur 2,60 m représentant un motif de spirales, de lignes et de losanges. Sur celle-ci, les restes d’une grande maquette de maison avec quatre fenêtres et un toit à pignon orné de deux cheminées furent mis au jour (fig. 2). L’ensemble a connu deux phases principales d’occupation séparées par une destruction causée par un tremblement de terre. C’est probablement ce séisme qui détruisit la pièce XIV isolée à l’extrémité Est du Quartier Nu, à l’intérieur de laquelle fut découvert le squelette d’une victime de cet événement. Outre des pièces d’habitation, le Quartier Nu a livré les restes d’activités commensales identifiées par la présence de trois fosses dans lesquelles furent jetées de grandes quantités de céramique de très belle qualité (fig. 3).
 
Figure 2. Maquette de maison en argile découverte au Quartier Nu. Cliché J. Driessen ©EfA
Figure 2. Maquette de maison en argile découverte au Quartier Nu. Cliché J. Driessen ©EfA
 
Figure 3. Sélection de matériel céramique issu des niveaux MR IIIA2-B au Quartier Nu. Clichés Al. Farnoux et Chr. Papanikolopoulos ©EfA
Figure 3. Sélection de matériel céramique issu des niveaux MR IIIA2-B au Quartier Nu. Clichés Al. Farnoux et Chr. Papanikolopoulos ©EfA
 
Les nombreux sondages menés sous les niveaux MR IIIA2-B du Quartier Nu ont révélé les traces d’un habitat qui s’étend sur les périodes proto- et néopalatiale (1900-1700 et 1700-1450 av. J.C.). L’étude des niveaux et vestiges protopalatiaux a indiqué la présence d’une ou plusieurs demeures détruites à la fin du Minoen Moyen II, dans la destruction généralisée qui frappe alors le site de Malia. Des pièces dallées, certaines enduites d’un revêtement en plâtre parfois peint en rouge, témoignent de la qualité de cette occupation ancienne sous le Quartier Nu. L’occupation néopalatiale se présente sous la forme de plusieurs structures distinctes, peut-être déjà organisées autour d’un espace ouvert qui préfigure la cour MR IIIA2-B du Quartier Nu. Dans la structure située sous la partie Nord-Ouest du Quartier Nu, plusieurs fragments de fresques furent mis au jour. Elles représentent des motifs végétaux – papyrus, feuilles – et peut-être même un œil, ainsi que des bandes de couleurs qui devaient encadrer des compositions plus grandes (fig. 4). Ces fragments sont d’autant plus intéressants que la découverte de fresques est rare à Malia. La datation MR IA Mature du matériel céramique issu de la majorité des dépôts néopalatiaux sous le Quartier Nu n’interdit pas d’associer l’incendie qui met fin à cette occupation à l’éruption du volcan de Santorin, vers 1530 av. J.-C. (selon une datation basse). Elle s’inscrit quoiqu’il en soit dans un horizon de destruction majeur sur le site de Malia au MR IA.
 
Figure 4. Fragments de fresques issus des niveaux néopalatiaux sous le Quartier Nu. Cliché L. Manousogiannaki ©EfA
Figure 4. Fragments de fresques issus des niveaux néopalatiaux sous le Quartier Nu. Cliché L. Manousogiannaki ©EfA
 
Bibliographie succincte
J. Driessen et A. Farnoux, « Inscriptions peintes en linéaire B à Malia », Bulletin de Correspondance Hellénique 115.1 (1991), p. 71-97.
J. Driessen et A. Farnoux, « Fouilles à Malia. Le Quartier NU 1991 », Bulletin de Correspondance Hellénique 116.2 (1992), p. 733-742.
J. Driessen et A. Farnoux, « Fouilles à Malia. Le Quartier NU 1992 », Bulletin de Correspondance Hellénique 117.2 (1993), p. 675-682.
J. Driessen et Al. Farnoux, « Mycenaeans at Malia? », Aegean Archaeology 1 (1994), p. 54-64.
J. Driessen et Al. Farnoux, Malia. « Quartier Nu », Bulletin de Correspondance Hellénique 118 (1994), p. 471-477.
J. Driessen et Al. Farnoux, « Le Quartier mycénien de Malia », Proceedings of the 6th International Cretological Conference held in Rethymnon 1990, Herakleion, 1996, p. 311-315.
J. Driessen et Al. Farnoux, « Malia à l’époque mycénienne, Grèce. Aux origines du monde égéen », Dossiers d’Archéologie 222 (1997), pp. 66-70.
J. Driessen et Al. Farnoux, « La Crète Mycénienne ou les noces de Thésée et Ariane », dans J. Driessen et Al. Farnoux (éds), La Crète mycénienne, Paris, 1997, p. 1-7.
I. Schoep et C. Knappett, « Le Quartier Nu (Malia, Crète). L’occupation du Minoen Moyen II », Bulletin de Correspondance Hellénique 127.1 (2003), p. 49-86.
J. Driessen, H. Fiasse, M. Devolder, P. Hacigüzeller et Q. Letesson, « Analyse spatiale au Quartier Nu à Malia (MR III) », Creta Antica IX (2008), p. 93-110.
J. Driessen, Al. Farnoux et C. Langohr, « Favissae. Feasting Pits in LM III », dans L. Hitchcock, R. Laffineur et J. Crowley (éds), DAIS, The Aegean Feast (Aegaeum 29), Liège-Austin, 2008, 197-206.
J. Driessen et H. Fiasse, « ‘Burning down the House’. Quartier Nu at Malia. An ArcView Analysis », dans N. Vogeikoff-Brogan et K. Glowacki (éds), STEGA. The House and Household on Crete from the Neolithic to Roman Period (Hesperia Supplement 44), Philadelphie, 2011.
M. Devolder, « Le Quartier Nu (Malia, Crète). L’occupation néopalatiale », Bulletin de Correspondance Hellénique 136-137.1 (2012-2013), p. 1-82.
J. Driessen, Al. Farnoux et C. Langohr, « Two more Linear B inscribed stirrup jars from Malia », dans I. Kaiser, O. Kouka et D. Panagiotopoulos (éds), Ein Minoer im Exil. Festschrift for Wolf-Dietrich Niemeier for the celebration of his 65th birthday, Bonn, 2015, p. 59-74.

Newsletter de l'EFA

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

AMPHIPOLIS. - Tumulus de Kasta-6483
À Amphipolis, K. Péristéri (XXVIIIe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) a mené en 2009 et en 2010 une fouille de sauvetage sur le site du tumulus de Kasta et a mis au jour une construction à deux espaces (fig. 1) ainsi que neuf tombes de l’époque archaïque. On compte cinq tombes à ciste, une tombe à fosse, un larnax, et une dernière tombe ayant été détruite par des sondages anciens. Ces tombes ont été localisées dans la partie Nord et dans la partie Sud du tumulus. Leur datation a été établie principalement à partir de la céramique : le mobilier (fig. 2-3) compte également des boucles d’oreille en or, des lamelles en or (dont un epistomion), deux pendentifs (un en or, l’autre en argent), des perles en verre, une kylix à vernis noir et un skyphos.
....
Consulter la Chronique des fouilles