Présentation générale
Créé en septembre 2013, le service des archives administratives et scientifiques de l’EFA est chargé de collecter, classer, conserver et communiquer les documents d’archives, quels que soient leur support et leur forme – manuscrits, dactylographiés, graphiques, photographiques, etc. –, produits par les services et les membres scientifiques de l’école, ainsi que dans le cadre des missions archéologiques financées, en tout ou en partie, par l’EFA.

Sont désormais regroupées au sein de ce service les archives manuscrites, administratives comme scientifiques, les collections de documents photographiques et graphiques (Photothèque-Planothèque) et la collection d’estampages.


Télécharger en .pdf la plaquette de présentation du service des archives l'EFA [Nouveau - févr. 2016].


Contacts :
Archives manuscrites-Estampages : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Photothèque-Planothèque : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Delphes - Sanctuaire d’Apollon - 54186

ZONE SUPERIEURE DU SANCTUAIRE D’APOLLON
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

KOS. - Agora-6425
Dans la ville de Kos, A. Giannikouri (Institut Archéologique d’Études Égéennes) rend compte en 2010 de la poursuite des travaux sur l’agora (fig. 1). On a complété la fouille débutée en 2009 sur les côtés Nord, Est et Sud, et qui devait permettre l’aménagement d’un mur autour du monument. On a également exploré une partie de l’agora elle-même, qui s’étend de la colonnade Est à la tholos, le sol de la colonnade Est, les magasins et la rue Nord-Sud qui longe le monument à l’Est. Sur l’agora, on a mis au jour les vestiges de trois bases. Dans le secteur Nord, on a exploré une base (dim. 1,61 x 1,39 m), conservée à hauteur d’une assise de fondations, constituée de deux blocs de taille entre lesquels passent des conduits en terre cuite. À une distance de 6,80 m du stylobate du portique, on a d
....
Consulter la Chronique des fouilles