Photothèque / Planothèque

Les collections de documents photographiques et graphiques, constituées à partir de 1960, couvrent toutes les activités scientifiques conduites par l'EFA en Grèce, à Chypre et en Turquie, depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à nos jours. Ces deux collections originales concernent, en particulier, les fouilles archéologiques menées à Delphes, Délos, Thasos, Philippes, Dikili Tash, Argos, Malia et Amathonte de Chypre ; le Néolithique, l'âge du Bronze, les époques classique et byzantine y sont les périodes le mieux représentées. Elles s'accroîssent constamment avec de nouvelles images sur différents supports dans un but scientifique et documentaire.
 
  • La photothèque conserve aujourd'hui plus de 635 000 clichés anciens et contemporains, sous forme de négatifs noir et blanc et couleur, de 14 000 plaques de verre et de diapositives, auxquels viennent désormais s'ajouter des fichiers numériques.
 
  • La planothèque possède près de 52 000 plans et dessins concernant l'architecture, la topographie, la cartographie et des objets.

Les instruments de recherche sont consultables soit sur place (fichier-carton, intégralité de la base « ArchImage »), soit sur le site Internet de l’EFA, dans « ArchImage », pour les documents mis en ligne.

Depuis décembre 2011, la photothèque-planothèque procède à la mise en ligne progressive, dans « ArchImage », des photographies et des plans et dessins qu’elle conserve.


 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Malia - QUARTIER MU - 43324

SUJET : TASSE EN RELIEF MATERIAU : ARGILE DECOR : MOTIF VEGETAL MOTIF ANIMALIER TECHNIQUE : RELIEF
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

CHALCIS. - Rue Mitropoleos-6307
À Chalcis, au 9 de la rue Mitropoleos, I. Vaxevanis (23e éphorie des antiquités byzantines) a fouillé en 2010 le terrain « ATTON OE, Tasos Kalatheris et Cie », situé au centre de la ville à proximité de l’église d’Aghios Dimitrios et de la tour ottomane appelée « Seirina », mais à l’extérieur du bourg médiéval. La fouille a mis en évidence deux niveaux datant de l’époque médiobyzantine à l’époque contemporaine (fig. 1). La première phase correspond à l’époque byzantine tardive et comporte un muret, cinq dépotoirs circulaires pouvant atteindre 3,50 m. de profondeur et une citerne circulaire de 2,80 m. de profondeur. Une grande quantité de céramique a été retrouvée dans les fosses-dépotoirs, ainsi que des os d’animaux, des objets en métal, en pierre et en verre. Quelques fragments de cérami
....
Consulter la Chronique des fouilles