Photothèque / Planothèque

Les collections de documents photographiques et graphiques, constituées à partir de 1960, couvrent toutes les activités scientifiques conduites par l'EFA en Grèce, à Chypre et en Turquie, depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à nos jours. Ces deux collections originales concernent, en particulier, les fouilles archéologiques menées à Delphes, Délos, Thasos, Philippes, Dikili Tash, Argos, Malia et Amathonte de Chypre ; le Néolithique, l'âge du Bronze, les époques classique et byzantine y sont les périodes le mieux représentées. Elles s'accroîssent constamment avec de nouvelles images sur différents supports dans un but scientifique et documentaire.
 
  • La photothèque conserve aujourd'hui plus de 635 000 clichés anciens et contemporains, sous forme de négatifs noir et blanc et couleur, de 14 000 plaques de verre et de diapositives, auxquels viennent désormais s'ajouter des fichiers numériques.
 
  • La planothèque possède près de 52 000 plans et dessins concernant l'architecture, la topographie, la cartographie et des objets.

Les instruments de recherche sont consultables soit sur place (fichier-carton, intégralité de la base « ArchImage »), soit sur le site Internet de l’EFA, dans « ArchImage », pour les documents mis en ligne.

Depuis décembre 2011, la photothèque-planothèque procède à la mise en ligne progressive, dans « ArchImage », des photographies et des plans et dessins qu’elle conserve.


 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Thasos - N12-013

antéfixe terre cuite Gorgonéion relief
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

KARLA. - Collecteur 6, Stani-Thermokipia-5956
Dans la région du Lac de Karla, V. Adrymi-Sismani (Institut archéologique d’études thessaliennes) a poursuivi les travaux au lieu-dit Stani-Thermokipia, en vue de l’aménagement du collecteur 6. La fouille de la maison A s’est poursuivie (fig. 1) et l’étude du mobilier qui en provenait a permis de proposer une datation probable pour l’occupation de la maison du Néolithique Moyen (5800-5300 av. J.-C.). La fouille de 2005 avait identifié la présence d’un péribole à l’Est et à l’Ouest de la maison. En 2006, la fouille de cette structure s’est poursuivie et on a pu déterminer qu’il s’agissait effectivement d’un péribole qui présentait une entrée d’une largeur de 1 m et qui encerclait une surface de 11 x 15 m environ au Sud de la maison. Le péribole n’est pas fait d’un seul mur, mais constitué
....
Consulter la Chronique des fouilles