Photothèque / Planothèque

Les collections de documents photographiques et graphiques, constituées à partir de 1960, couvrent toutes les activités scientifiques conduites par l'EFA en Grèce, à Chypre et en Turquie, depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à nos jours. Ces deux collections originales concernent, en particulier, les fouilles archéologiques menées à Delphes, Délos, Thasos, Philippes, Dikili Tash, Argos, Malia et Amathonte de Chypre ; le Néolithique, l'âge du Bronze, les époques classique et byzantine y sont les périodes le mieux représentées. Elles s'accroîssent constamment avec de nouvelles images sur différents supports dans un but scientifique et documentaire.
 
  • La photothèque conserve aujourd'hui plus de 635 000 clichés anciens et contemporains, sous forme de négatifs noir et blanc et couleur, de 14 000 plaques de verre et de diapositives, auxquels viennent désormais s'ajouter des fichiers numériques.
 
  • La planothèque possède près de 52 000 plans et dessins concernant l'architecture, la topographie, la cartographie et des objets.

Les instruments de recherche sont consultables soit sur place (fichier-carton, intégralité de la base « ArchImage »), soit sur le site Internet de l’EFA, dans « ArchImage », pour les documents mis en ligne.

Depuis décembre 2011, la photothèque-planothèque procède à la mise en ligne progressive, dans « ArchImage », des photographies et des plans et dessins qu’elle conserve.


 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Philippes - FORUM - B227

SUJET : INSCRIPTION DEDICACE A C. JULIUS MAXIMUS MUCIANUS SUPPORT : BASE DE STATUE,
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

TRIKALA. - Varoussi-6396
À Trikala, à l’angle des rues Ag. Anargyron et Ag. Episkepseos, D. Athanassiou (XXXIVe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) a mené en 2010 une fouille de sauvetage sur le terrain Mati et a mis au jour les vestiges d’un édifice de l’époque romaine tardive (fig. 1). On a dégagé, dans l’angle Sud-Est du terrain, une pièce allongée (dim. 6,78 x 2,93 m). Au milieu du côté Nord, se trouvait une porte large de 1,65 m, encadrée par des jambages en blocs taillés utilisés en remploi. Le côté Sud dispose de trois arcs, d’une hauteur de 1,10 m, mais de largeur variées : l’arc oriental a une largeur de 0,98 m, l’arc médian de 1 m et l’arc occidental de 0,73 m. Le sol de la pièce, en mortier de chaux, n’est préservé que partiellement, le long des murs. L’édifice semble s’étendre vers l’E
....
Consulter la Chronique des fouilles