Mobilité des chercheurs
  • MÉCÉNAT
  • Candidatures
  •  

    Appels passés



    Accueil en délégation à l’École française d’Athènes - Campagne 2022-2023

    Dans le cadre du soutien au rayonnement international de la recherche en SHS par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, un nouveau dispositif de mobilité de longue durée (un semestre ou un an) a été ouvert en 2021 dans chacune des cinq Écoles françaises à l’étranger pour encourager l’élaboration et le dépôt de projets de recherche répondant à des appels nationaux ou européens.

    À l’École française d’Athènes, ce dispositif se traduit par l’accueil en délégation d’un enseignant-chercheur d’une université française ou d’un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche français, pour une durée d’un an ou d’un semestre, afin de préparer et déposer un projet de réponse à un AAP de type ERC, Horizon Europe, ANR ou autre, en partenariat avec l’EFA et sur des thématiques susceptibles de s’inscrire dans les axes et la programmation de recherche de l’établissement.
    Ce nouveau dispositif vient donc compléter les possibilités déjà existantes de mobilité vers l’EFA (dispositif « chercheurs résidents » et dispositif SMI), mais sur une plus longue durée et avec un objectif clairement orienté vers le montage de projets.

    L’enseignant-chercheur sera accueilli à l’EFA et bénéficiera de l’appui des services de l’établissement pour la préparation et le dépôt de son projet, en particulier de son nouveau dispositif d’aide au montage de projets. Le séjour sur place, requis pendant toute la durée de la délégation, facilitera la construction de partenariats grecs ou internationaux. Le projet devra être déposé au cours de la délégation ou immédiatement à l’issue de celle-ci. Un rapport d’activité sera également remis à l’EFA.
    L’EFA prendra en charge le voyage aller/retour de l’enseignant-chercheur et lui versera des frais de mission destinés à compenser les dépenses liées au séjour en délégation (sur production de justificatifs pour les frais d’hébergement). Un budget de recherche lui sera également attribué et permettra de prendre en charge les dépenses liées à l’organisation du projet (missions, voyages de collaborateurs et réunions, frais de traduction pour l’écriture du projet, etc.).
    Le montage de la délégation sera suivi par l’EFA avec l’établissement employeur de l’enseignant-chercheur et appuyé par une convention. L’EFA versera à l’établissement employeur une compensation correspondant à la charge de cours. Le salaire de l’enseignant-chercheur reste versé par son établissement employeur.

    La délégation à temps plein est prévue pour une durée d’un an, à compter du 1er septembre 2022. Une durée de 6 mois est aussi envisageable, soit pour le 2e semestre 2022, soit pour le 1er semestre 2023, avec un accueil au plus tard au 1er février 2023.
    L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 30 avril 2022.
    Les candidatures sont à adresser à la directrice de l’EFA à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    Elles seront évaluées par une commission interne de l’EFA et soumises à la validation du Conseil scientifique.
     
    Le dossier de candidature se présentera sous la forme d’un fichier unique au format pdf et comprendra :
    • Un curriculum vitae indiquant les publications du candidat, l’état de son activité d’enseignement et son éventuelle implication dans des projets financés.
    • Une lettre de motivation, précisant la période de délégation souhaitée ainsi que l’appel à projet identifié et son échéancier.
    • Le projet de recherche (maximum 10 pages accompagnées d’une courte bibliographie), décrivant la problématique qui sera soumise à l’AAP et précisant la nature des partenariats qui pourront être mis en œuvre ainsi que la nature des collaborations qui seront mises en œuvre avec l’EFA au cours de la recherche.
     



    Soutien à la mobilité internationale 2022 - mobilité vers l’École française d’Athènes

    Dans le cadre du soutien à la mobilité internationale, l’InSHS du CNRS et l’École française d’Athènes proposent aux chercheur(e)s, enseignant(e)s-chercheur(e)s et ingénieur(e)s de recherche des unités de recherche dont le CNRS est tutelle ou cotutelle, une aide pour la réalisation d’actions de recherche en 2022.

    Cette aide concerne toutes les disciplines et tous les types de missions de recherche (collaboration internationale, travail de terrain, consultation de sources, montage de projet, rédaction d’ouvrage ou d’article en collaboration). Ces missions de recherche à l’étranger seront obligatoirement réalisées en 2022.

    La durée du séjour doit être d’au moins trois mois et ne peut excéder neuf mois. Cette aide se présente sous la forme d’un forfait mensuel équivalent à 2000 € ainsi réparti :
    - 1000€ versés par le CNRS au laboratoire de recherche d’appartenance ;
    - 1000€ versés au chercheur par l’EFA et la possibilité d’être hébergé au siège pour une courte durée (tarif chercheur) ou dans l’une des maisons de fouilles.

    Le projet de recherche du/de la candidat(e) doit s’inscrire explicitement dans les axes et priorités de recherche développés par l’École française d’Athènes ou être lié à un projet de publication dans les collections de l’École.

    Date limite de candidature : 3 novembre 2021.

    Par ailleurs, l'InSHS offre également des mobilités vers d'autres Écoles du réseau des Écoles françaises à l'étranger.

    Pour en savoir plus et télécharger le formulaire
     


    Dispositif de chercheur résident – Année 2022 - Appel à candidatures

    Les Écoles françaises à l’étranger ont mis en place depuis 2012 un statut de chercheurs résidents dans leurs établissements.

    Bénéficiaires
    Les enseignant(e)s-chercheur(e)s, les chercheur(e)s statutaires ou les post-doctorant(e)s sous contrat dans une institution de recherche ou dans un établissement d’enseignement supérieur dont le projet de recherche nécessite un séjour en Grèce. Les candidatures des personnes résidant déjà en Grèce ne sont pas éligibles.

    Durée
    Les chercheurs résidents sont accueillis pour une durée de un à six mois.

    Projet
    Les chercheurs résidents doivent présenter un projet s’inscrivant dans les objectifs et axes stratégiques de recherche pour le quinquennal 2022-2026 de l’École française d’Athènes .
    Le projet doit être rédigé en français, en anglais ou en grec.

    Conditions de nationalité
    Aucune

    Conditions économiques
    L’École héberge à titre gratuit le chercheur résident pendant la durée de son séjour à la maison des hôtes ou dans une maison de fouilles appartenant à l’École et verse à chacun une indemnité journalière correspondant à 35 % de l’indemnité de mission en Grèce fixée par l’arrêté du 3 juillet 2006 susvisé, pour le repas du midi et du soir (montant indicatif : 58.45 euros par jour de résidence effective).
    Aucun remboursement du/des voyages aller‐retour vers la Grèce n’est prévu.
    Pendant la durée de son séjour, le chercheur résident reste rattaché à son organisme d’origine, qui continue à lui verser son salaire.

    Dossier de candidature
    Les dossiers de candidature comprendront :


    Les dossiers devront être envoyés sous format électronique (PDF unique, taille maximale 10 Mo) à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., jusqu'au 3 novembre 2021. Les résultats seront transmis à la fin du mois de novembre 2021.

     


    Dispositif de chercheur résident – Année 2021 - Appel à candidatures

    Les Écoles françaises à l’étranger ont mis en place depuis 2012 un statut de chercheurs résidents dans leurs établissements.

    Bénéficiaires
    Les enseignant(e)s-chercheur(e)s, les chercheur(e)s statutaires ou les post-doctorant(e)s sous contrat dans une institution de recherche ou dans un établissement d’enseignement supérieur dont le projet de recherche nécessite un séjour en Grèce. Les candidatures des personnes résidant déjà en Grèce ne sont pas éligibles.

    Durée
    Les chercheurs résidents sont accueillis pour une durée de un à six mois.

    Projet
    Les chercheurs résidents doivent présenter un projet s’inscrivant la programmation quinquennale de l’École française d’Athènes : https://www.efa.gr/index.php/fr/recherche/axes-priorites-recherche
    Le projet doit être rédigé en français, en anglais ou en grec.

    Conditions de nationalité
    Aucune

    Conditions économiques
    L’École héberge à titre gratuit le chercheur résident pendant la durée de son séjour à la maison des hôtes ou dans une maison de fouilles appartenant à l’École et verse à chacun une indemnité journalière correspondant à 35 % de l’indemnité de mission en Grèce fixée par l’arrêté du 3 juillet 2006 susvisé, pour le repas du midi et du soir (montant indicatif : 58.45 euros par jour de résidence effective).
    Aucun remboursement du/des voyages aller‐retour vers la Grèce n’est prévu.
    Pendant la durée de son séjour, le chercheur résident reste rattaché à son organisme d’origine, qui continue à lui verser son salaire.

    Dossier de candidature
    Les dossiers de candidature comprendront :


    Les dossiers devront être envoyés sous format électronique (PDF unique, taille maximale 10 Mo) à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., jusqu'au 3 novembre 2020. Les résultats seront transmis à la fin du mois de novembre 2020.

     



    Soutien à la mobilité internationale 2021 - mobilité vers l’École française d’Athènes

    Dans le cadre du soutien à la mobilité internationale, l’InSHS du CNRS et l’École française d’Athènes proposent aux chercheur(e)s, enseignant(e)s-chercheur(e)s et ingénieur(e)s de recherche des unités de recherche dont le CNRS est tutelle ou cotutelle, une aide pour la réalisation d’actions de recherche en 2021.

    Cette aide concerne toutes les disciplines et tous les types de missions de recherche (collaboration internationale, travail de terrain, consultation de sources, montage de projet, rédaction d’ouvrage ou d’article en collaboration). Ces missions de recherche à l’étranger seront obligatoirement réalisées en 2021.

    La durée du séjour doit être d’au moins trois mois et ne peut excéder neuf mois. Cette aide se présente sous la forme d’un forfait mensuel équivalent à 2000 € ainsi réparti :
    - 1000€ versés par le CNRS au laboratoire de recherche d’appartenance ;
    - 1000€ versés au chercheur par l’EFA et la possibilité d’être hébergé au siège pour une courte durée (tarif chercheur) ou dans l’une des maisons de fouilles.

    Le projet de recherche du/de la candidat(e) doit s’inscrire explicitement dans l’un des trois axes de recherche ou des trois priorités de recherche développés par l’École française d’Athènes ou être lié à un projet de publication dans les collections de l’École.

    Date limite de candidature : 3 novembre 2020.

    Par ailleurs, l'InSHS offre également des mobilités vers d'autres Écoles du réseau des Écoles françaises à l'étranger.

    Pour en savoir plus...


     


    Dispositif de chercheur résident – Année 2020 - Appel à candidatures

    Les Écoles françaises à l’étranger ont mis en place depuis 2012 un statut de chercheurs résidents dans leurs établissements.

    Bénéficiaires
    Les enseignant(e)s-chercheur(e)s, les chercheur(e)s statutaires ou les post-doctorant(e)s sous contrat dans une institution de recherche ou dans un établissement d’enseignement supérieur dont le projet de recherche nécessite un séjour en Grèce. Les candidatures des personnes résidant déjà en Grèce ne sont pas éligibles.

    Durée
    Les chercheurs résidents sont accueillis pour une durée de un à six mois.

    Projet
    Les chercheurs résidents doivent présenter un projet s’inscrivant la programmation quinquennale de l’École française d’Athènes : https://www.efa.gr/index.php/fr/recherche/axes-priorites-recherche
    Le projet doit être rédigé en français, en anglais ou en grec.

    Conditions de nationalité
    Aucune

    Conditions économiques
    L’École héberge à titre gratuit le chercheur résident pendant la durée de son séjour à la maison des hôtes ou dans une maison de fouilles appartenant à l’École et verse à chacun une indemnité journalière correspondant à 35 % de l’indemnité de mission en Grèce fixée par l’arrêté du 3 juillet 2006 susvisé, pour le repas du midi et du soir (montant indicatif : 58.45 euros par jour de résidence effective).
    Aucun remboursement du/des voyages aller‐retour vers la Grèce n’est prévu.
    Pendant la durée de son séjour, le chercheur résident reste rattaché à son organisme d’origine, qui continue à lui verser son salaire.

    Dossier de candidature
    Les dossiers de candidature comprendront :


    Les dossiers devront être envoyés sous format électronique (PDF unique, taille maximale 10 Mo) à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., jusqu'au 4 novembre 2019 à 12h00 (heure d'Athènes). Les résultats seront transmis à la fin du mois de novembre 2019.

     



    Soutien à la mobilité internationale 2020 - mobilité vers l’École française d’Athènes

    Dans le cadre du soutien à la mobilité internationale, l’InSHS du CNRS et l’École française d’Athènes proposent aux chercheur(e)s, enseignant(e)s-chercheur(e)s et ingénieur(e)s de recherche des unités de recherche dont le CNRS est tutelle ou cotutelle, une aide pour la réalisation d’actions de recherche en 2020.

    La durée du séjour doit être d’au moins trois mois et ne peut excéder neuf mois. Cette aide se présente sous la forme d’un forfait mensuel équivalent à 2000 € ainsi réparti :
    - 1000€ versés par le CNRS au laboratoire de recherche d’appartenance ;
    - 1000€ versés au chercheur par l’EFA et la possibilité d’être hébergé au siège pour une courte durée (tarif chercheur) ou dans l’une des maisons de fouilles.

    Le projet de recherche du/de la candidat(e) doit s’inscrire explicitement dans l’un des trois axes de recherche ou des trois priorités de recherche développés par l’École française d’Athènes ou être lié à un projet de publication dans les collections de l’École.

    Date limite de candidature : 04 novembre 2019.

    Par ailleurs, l'InSHS offre également des mobilités vers d'autres Écoles du réseau des Écoles françaises à l'étranger.

     

    Pour en savoir plus...


    Soutien à la mobilité internationale 2019 - mobilité vers l’École française d’Athènes

    Dans le cadre du soutien à la mobilité internationale, l’InSHS et l’École française d’Athènes proposent aux chercheur(e)s, enseignant(e)s-chercheur(e)s et ingénieur(e)s de recherche des unités de recherche dont le CNRS est tutelle une aide pour la réalisation d’actions de recherche en 2019.

    La durée du séjour doit être d’au moins trois mois et ne peut excéder neuf mois. Cette aide se présente sous la forme d’un forfait mensuel équivalent à 2000 € ainsi réparti:
    - 1000€ versés par le CNRS au laboratoire de recherche d’appartenance ;
    - 1000€ versés au chercheur par l’EFA et la possibilité d’être hébergé au siège pour une courte durée (tarif chercheur) ou dans l’une des maisons de fouilles.

    Le projet de recherche du/de la candidat(e) doit s’inscrire explicitement dans l’un des trois axes de recherche ou des trois priorités de recherche développés par l’École française d’Athènes ou être lié à un projet de publication dans les collections de l’École.

    Date limite de candidature : 05 novembre 2018.

    Par ailleurs, l'InSHS offre également des mobilités vers la Casa de Velázquez,  l'École française de Rome et l'Institut français d’archéologie orientale qui font partie du réseau des Écoles françaises à l'étranger.

    Pour en savoir plus...


     

    Dispositif de chercheur résident – Année 2019 - Appel à candidatures

    Les Écoles françaises à l’étranger ont mis en place depuis 2012 un statut de chercheurs résidents dans leurs établissements.

    Bénéficiaires
    Les enseignants-chercheurs, les chercheurs statutaires ou les post-doctorants sous contrat dans une institution de recherche ou dans un établissement d’enseignement supérieur dont le projet de recherche nécessite un séjour en Grèce. Les candidatures des personnes résidant déjà en Grèce ne sont pas éligibles.

    Durée
    Les chercheurs résidents sont accueillis pour une durée de un à six mois, éventuellement renouvelable

    Projet
    Les chercheurs résidents doivent présenter un projet s’inscrivant la programmation quinquennale de l’École française d’Athènes : https://www.efa.gr/index.php/fr/recherche/axes-priorites-recherche
    Le projet doit être rédigé en français, en anglais ou en grec.

    Conditions de nationalité
    Aucune

    Conditions économiques
    Ce dispositif consiste en l’attribution d’une indemnité mensuelle destinée à couvrir les dépenses liées à l’éloignement. Elle s’élève à :
    - 1.420 €, pour le chercheur résident qui se loge par lui-même,
    - 1.000 €, lorsque l’hébergement est possible dans les structures de l’établissement (Maison des hôtes ou maison de fouilles)
     
    Aucun remboursement du/des voyages aller‐retour vers la Grèce n’est prévu.

    Pendant la durée de son séjour, le chercheur résident reste rattaché à son organisme d’origine, qui continue à lui verser son salaire.
     
    Dossier de candidature
    Les dossiers de candidature comprendront :

    Les dossiers devront être envoyés sous format électronique (PDF unique, taille maximale 10 Mo) à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., jusqu'au 22 octobre 2018 à 12h00 (heure d'Athènes). Les résultats seront transmis à la fin du mois de novembre 2018.


     

    Soutien à la mobilité internationale 2018 - mobilité vers l’École française d’Athènes

    Dans le cadre du soutien à la mobilité internationale, l’InSHS et l’École française d’Athènes proposent aux chercheur(e)s, enseignant(e)s-chercheur(e)s et ingénieur(e)s de recherche des unités de recherche dont le CNRS est tutelle une aide pour la réalisation d’actions de recherche en 2018.

    La durée du séjour doit être d’au moins trois mois et ne peut excéder neuf mois. Cette aide se présente sous la forme d’un forfait mensuel équivalent à 2000 € ainsi réparti:
    - 1000€ versés par le CNRS au laboratoire de recherche d’appartenance ;
    - 1000€ versés au chercheur par l’EFA et la possibilité d’être hébergé au siège pour une courte durée (tarif chercheur) ou dans l’une des maisons de fouilles.

    Le projet de recherche du/de la candidat(e) doit s’inscrire explicitement dans l’un des trois axes de recherche ou des trois priorités de recherche développés par l’École française d’Athènes ou être lié à un projet de publication dans les collections de l’École.

    Date limite de candidature : 19 novembre 2017.

    Par ailleurs, l'InSHS offre également des mobilités vers la Casa de Velázquez,  l'École française de Rome et l'Institut français d’archéologie orientale qui font partie du réseau des Écoles françaises à l'étranger.

    Pour en savoir plus...
     


     

    Dispositif de chercheur résident – Année 2018 - Appel à candidatures

    Les Écoles françaises à l’étranger ont mis en place depuis 2012 un statut de chercheurs résidents dans leurs établissements.

    Bénéficiaires
    Les enseignants-chercheurs, les chercheurs statutaires ou les post-doctorants sous contrat dans une institution de recherche ou dans un établissement d’enseignement supérieur dont le projet de recherche nécessite un séjour en Grèce. Les candidatures des personnes résidant déjà en Grèce ne sont pas éligibles.

    Durée
    Les chercheurs résidents sont accueillis pour une durée de un à six mois, éventuellement renouvelable

    Projet
    Les chercheurs résidents doivent présenter un projet s’inscrivant la programmation quinquennale de l’École française d’Athènes : https://www.efa.gr/index.php/fr/recherche/axes-priorites-recherche
    Le projet doit être rédigé en français, en anglais ou en grec.

    Conditions de nationalité
    Aucune

    Conditions économiques
    Ce dispositif consiste en l’attribution d’une indemnité mensuelle destinée à couvrir les dépenses liées à l’éloignement. Elle s’élève à :
    - 1.420 €, pour le chercheur résident qui se loge par lui-même,
    - 1.000 €, lorsque l’hébergement est possible dans les structures de l’établissement (Maison des hôtes ou maison de fouilles)
     
    Aucun remboursement du/des voyages aller‐retour vers la Grèce n’est prévu.

    Pendant la durée de son séjour, le chercheur résident reste rattaché à son organisme d’origine, qui continue à lui verser son salaire.
     
    Dossier de candidature
    Les dossiers de candidature comprendront :

    Les dossiers devront être envoyés sous format électronique (PDF unique, taille maximale 10 Mo) à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., jusqu'au 08 novembre 2017 à 12h00 (heure d'Athènes). Les résultats seront transmis à la fin du mois de novembre 2017.



    Dispositif de chercheur résident – Année 2017 - Appel à candidatures

    Les Écoles françaises à l’étranger ont mis en place depuis 2012 un statut de chercheurs résidents dans leurs établissements.

    Bénéficiaires
    Les enseignants-chercheurs, les chercheurs statutaires ou les post-doctorants sous contrat dans une institution de recherche ou dans un établissement d’enseignement supérieur dont le projet de recherche nécessite un séjour en Grèce. Les candidatures des personnes résidant déjà en Grèce ne sont pas éligibles.

    Durée
    Les chercheurs résidents sont accueillis pour une durée de un à six mois, éventuellement renouvelable

    Projet
    Les chercheurs résidents doivent présenter un projet s’inscrivant la programmation quinquennale de l’École française d’Athènes : https://www.efa.gr/index.php/fr/recherche/axes-priorites-recherche
    Le projet doit être rédigé en français, en anglais ou en grec.

    Conditions de nationalité
    Aucune

    Conditions économiques
    Ce dispositif consiste en l’attribution d’une indemnité mensuelle destinée à couvrir les dépenses liées à l’éloignement. Elle s’élève à :
    - 1.420 €, pour le chercheur résident qui se loge par lui-même,
    - 1.000 €, lorsque l’hébergement est possible dans les structures de l’établissement (Maison des hôtes ou maison de fouilles)
     
    Aucun remboursement du/des voyages aller‐retour vers la Grèce n’est prévu.

    Pendant la durée de son séjour, le chercheur résident reste rattaché à son organisme d’origine, qui continue à lui verser son salaire.
     
    Dossier de candidature
    Les dossiers de candidature comprendront :

    Les dossiers devront être envoyés sous format électronique (PDF unique, taille maximale 10 Mo) à l'adresseCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., jusqu'au 30 novembre 2016 à 12h00 (heure d'Athènes). Les résultats seront transmis dans le courant du mois de décembre 2016.


    Dispositif de chercheur résident – 2nd semestre 2016 - Appel à candidatures
     

    Les Écoles françaises à l’étranger ont mis en place depuis 2012 un statut de chercheurs résidents dans leurs établissements.
    À l’École française d’Athènes, peuvent être bénéficiaires de ce dispositif les enseignants-chercheurs, les chercheurs statutaires ou les post-doctorants sous contrat dans une institution de recherche ou dans un établissement d’enseignement supérieur. Ils sont accueillis pour une durée de un à six mois, éventuellement renouvelable, afin de développer un projet s’inscrivant la programmation quinquennale de l’École française d’Athènes.

    L’École française d’Athènes propose pour le second semestre 2016 un total de 6 mois d’aide à la mobilité.

    Principes
    Ce dispositif consiste en l’attribution d’une indemnité mensuelle destinée à couvrir les dépenses liées à l’éloignement. Elle s’élève à :
    - 1.420 €, pour le chercheur résident qui se loge par lui-même,
    - 1.000 €, lorsque l’hébergement est possible dans les structures de l’établissement (Maison des hôtes ou maison de fouilles)
     
    Aucun remboursement du/des voyages aller‐retour vers la Grèce n’est prévu.
     
    Le chercheur résident reste rattaché à son organisme d’origine, qui continue à lui verser son salaire.

    Dossier de candidature
    Les dossiers de candidature comprendront :

    Les dossiers devront être envoyés sous format électronique (PDF unique, taille maximale 10 Mo) à l'adresseCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., jusqu'au 10 juin 2016 à 12h00. Les résultats seront transmis au cours de la semaine du 20 juin 2016.


    Soutien à la mobilité internationale 2016 - mobilité vers l’École française d’Athènes

    Le CNRS et l’École française d’Athènes mettent en place un nouveau dispositif de mobilité destiné aux chercheurs du CNRS, aux enseignants-chercheurs et aux ingénieurs de recherche rattachés à une unité sous tutelle du CNRS pour l’année 2016.

    La durée du séjour doit être d’au moins trois mois et ne peut excéder neuf mois. Cette aide se présente sous forme d’un forfait mensuel équivalent à 2000€ ainsi répartis:
    -1000€ versés par le CNRS au laboratoire de recherche d’appartenance ;
    -1000€ versés au chercheur par l’EFA et la possibilité d’être hébergé au siège ou dans l’une des maisons de fouilles s’il le souhaite moyennant un loyer.
     
    Le projet de recherche du candidat doit s’inscrire explicitement dans l’un des trois axes de recherche ou des trois priorités de recherche développés par l’École française d’Athènes (https://www.efa.gr/index.php/fr/recherche/axes-priorites-recherche) ou être lié à un projet de publication dans les collections de l’École.

    Date limite de candidature : 17 décembre 2015.

    Par ailleurs, l'InSHS offre également des mobilités vers la Casa de Velázquez et l'École française de Rome, qui font partie du réseau des Écoles françaises à l'étranger.

     


     
     

    Lire en ligne

    La bibliothèque

    Exposition EFA 175

    LA CHRONIQUE DES FOUILLES

    Leonidio, South Kynouria - Plaka, Kornitsa and Vaskinas sites

    Leonidio, South Kynouria - Plaka, Kornitsa and Vaskinas sites. G. Grigorakakis and A. Tsatsaris (Ephorate of Antiquities of Arkadia), report on the continuation of the archaeological excavation held in Plaka of Leonidio,...

    ....
    Consulter la Chronique des fouilles

    Bases de données