Présentation générale

L’École française d’Athènes assure la diffusion de ses recherches grâce à ses publications. Chaque année une dizaine de titres est publiée.


 

ANTIQUITÉ ET PÉRIODE BYZANTINE

Le Bulletin de Correspondance Hellénique, à parution semestrielle, publie des articles concernant aussi bien le néolithique, le monde minoen et mycénien que l’archéologie et l'histoire du monde antique et byzantin. Ils sont accompagnés, dans la seconde livraison annuelle, d’un rapport annuel sur les travaux de l’École.

La Bibliothèque des Écoles Françaises d’Athènes et de Rome – éditée en collaboration avec l’École française de Rome –, les Suppléments du BCH et les Études Épigraphiques accueillent thèses, actes de colloque et monographies.

Chacun des sites de fouilles traditionnels est également doté d’une collection : Exploration Archéologique de Délos, Fouilles de Delphes, Études Thasiennes, Études Crétoises, Études Péloponnésiennes, Études Chypriotes, Recherches archéologiques franco-albanaises. La collection des Recherches franco-helléniques publie des travaux réalisés en collaboration avec les organismes et chercheurs grecs. Enfin, destinée à un public plus large, la série Sites et Monuments accueille les guides des différents sites explorés par l’EFA.
 

PÉRIODES MODERNE ET CONTEMPORAINE

Les travaux sur la Grèce et les Balkans aux époques moderne et contemporaine sont accueillis dans la collection Mondes méditerranéens et balkaniques (anciennement Champs helléniques modernes et contemporains).
 

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Delphes - Sanctuaire d'Apollon - E1055

Sujet : aurige figure en ronde bosse trois-quarts tête détail Matériau : bronze Décor : aurige Technique : ronde bosse
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

TANAGRA-5962
Dans la région de Tanagra antique, A. Charami (IXe éphorie des antiquités préhistoriques et classiques) a mené en 2007 une fouille et des travaux de restauration sur une tombe de type macédonienne, connue depuis 1895 et qui se trouve à l’intérieur de la zone de l’aéroport militaire. Les travaux ont révélé une tombe de type macédonien, à dromos en escalier à dix marches (long. 5 m ; larg. 0,70-1,10 m) et à chambre funéraire unique voûtée (fig. 1-2). Le monument est orienté Nord-Est/Sud-Ouest, avec l’entrée au Nord-Est. Il est construit en appareil régulier de blocs de poros ; le sol est en terre compacte et la chambre (11,45 m2) était fermée par une porte en marbre à double battants dont trois fragments avaient été transportés au Musée de Schimatari dès le XIXe s. À l’intérieur de la chamb
....
Consulter la Chronique des fouilles