Grèce centrale

Même s'il n'y a plus actuellement de fouilles, le site de Delphes demeure un site actif. Pour l’architecture, la sculpture et l’épigraphie, il demeure une référence.
A Médéon de Phocide, l’étude du matériel issu des nécropoles se poursuit. On a par ailleurs repris en 2008 l’exploration du site préhistorique de Kirrha en collaboration avec le service archéologique, notamment pour y mieux connaître l’habitat de la fin de l’Helladique moyen et du début de l’époque mycénienne.

L’École française d’Athènes et l’Éphorie des Antiquités de Phocide ont mis au point un guide numérique du site de Delphes, en collaboration avec la société APT Information Systems. Il s’agit d’une visite virtuelle audio et vidéo agrémentée de textes, d’images et d’animations 3D. Une navigation GPS est proposée à l’utilisateur lorsque celui-ci se trouve sur le site archéologique.

L’application est téléchargeable sous Android et IOS et disponible en trois langues (français, anglais, grec) :
Android
French
English 
Greek 
 
IOS
French  
English 
Greek  

ARCHIMAGE : les dernières images

IMAGE
Malia - QUARTIER MU - 43324

SUJET : TASSE EN RELIEF MATERIAU : ARGILE DECOR : MOTIF VEGETAL MOTIF ANIMALIER TECHNIQUE : RELIEF
Archimage est destiné à la mise en ligne progressive des documents graphiques et photographiques, conservés au service des Archives de l'EfA.

LA CHRONIQUE DES FOUILLES

DÉLOS. - Littoral et zone maritime Ouest-6199
À Délos, une équipe dirigée par J.-C. Moretti (CNRS, IRAA, Université Lyon 2) et Aik. Tagonidou (Éphorie des Antiquités Sous-Marines) a mené pour la première fois une prospection sous-marine au large du littoral occidental de Délos, entre la baie de Skardhana et la baie de Fourni, dans le but de localiser et de relever les vestiges proches de la côte. Les découvertes faites au cours des plongées viennent compléter l’inventaire qui avait été fait par J. Pâris en 1916 et par H. Duchêne en 2001. En ce qui concerne la zone au Nord du port moderne, on a constaté l’existence, à l’Ouest du mur de soutènement déjà connu (T2), appelé « môle » dans la bibliographie, d’un deuxième alignement (« mur » T1 ; fig. 1-2) parallèle au premier mur, d’une largeur de 3,5-4 m et d’une longueur de 80 m approxim
....
Consulter la Chronique des fouilles